La Formule E, un vecteur d’innovation qui s’inscrit dans la démarche ‘tout durable’ de MICHELIN

Le manufacturier français, membre fondateur de la Formula E en 2014, utilise ce championnat pour renforcer le développement de ses technologies en faveur de la mobilité durable.

Michelin vise en effet à utiliser le moins de matière premières possible dans la fabrication des pneumatiques, sans faire aucune concession sur la sécurité et la performance, quel que soit le taux d’usure de la bande de roulement. Cette stratégie de développement permet de limiter l’impact sur les ressources de la planète et agit favorablement sur la résistance au roulement du pneumatique, en générant des économies de carburant ainsi qu’une réduction des émissions de CO2. En outre, Michelin travaille pour rendre durables l’ensemble des matériaux et des composantes constituant le pneumatique. Ces actions s’inscrivent dans la démarche du ‘Tout Durable’, qui est au cœur de la vision stratégique du groupe Michelin.

Pour les monoplaces 100 % électriques du championnat Formula E, Michelin a conçu trois générations de pneus de compétition depuis 2014. Au fil du temps la performance, la constance et la polyvalence des pneus ont été continuellement améliorées, alors que la résistance au roulement a été abaissée de près de 20 % et le poids d’un train de pneu (4 enveloppes) a été réduit de 9 kg. Des progrès considérables d’autant que les ingénieurs de Michelin Motorsport ont dû répondre à des cahiers des charges de plus en plus complexes, pour des voitures toujours plus puissantes et contraignantes pour les pneumatiques. Avec des pneus plus légers, plus efficients et qui durent pour l’ensemble de la journée de course, Michelin confirme son engagement en faveur de la protection de l’environnement. Les avancées technologiques validées au cours des six saisons passées en Formula E ont permis au manufacturier français d’avancer plus rapidement dans le développement du MICHELIN Pilot Sport EV de série.

LE MICHELIN PILOT SPORT EV, LE PREMIER PNEU DE SÉRIE DESTINÉ AUX VOITURES ÉLECTRIFIÉES HAUTES PERFORMANCES
La Formula E est aussi pour Michelin un laboratoire de développement et une base d’essai pour ses futures technologies, qui peuvent ensuite être adaptées et utilisées dans la conception des pneus routiers.
Après le MICHELIN Pilot Sport 4, dont le dessin de la bande de roulement s’est inspiré de la Formula E, Le MICHELIN Pilot Sport EV ‘de série’ est le premier pneu destiné aux voitures électrifiées hautes performances, qu’elles soient hybrides rechargeables ou 100 % électriques.
Alors que le segment des véhicules à batterie connait une progression exponentielle – de 2,1 millions en 2019 à 18 millions de ventes par an dans le monde à l’horizon 2030 – on prévoit que plus d’un tiers des voitures de sport commercialisées au cours des cinq prochaines années seront 100 % électriques, quand la majorité des autres sera hybride rechargeable.
C’est dans ce contexte que Michelin a inventé ce nouveau segment de pneumatiques, car plus de 8 voitures électrifiées hautes performances sur 10 utiliseront demain des pneus de 20 pouces ou plus.
A ce jour, Michelin est le seul manufacturier présent à la fois en première monte et en remplacement sur ce marché encore naissant.

DES TECHNOLOGIES ISSUES DE LA FORMULA E
En 2014, les ingénieurs de Michelin Motorsport ont donné naissance au premier MICHELIN Pilot Sport EV de compétition, lequel a révolutionné l’approche de la course automobile en monoplace. Proche d’un pneu de série par sa dimension de 18 pouces (contre 13 pouces en Formule 1), doté d’une bande de roulement sculptée et d’un mélange de gomme permettant de courir à la fois sur sols sec et mouillé, il fut aussi le premier pneu de course
capable d’enchainer essais, qualifications et E-Prix. Grâce aux deux générations qui lui ont succédé, les ingénieurs de Michelin ont pu relever des informations et tester des nouvelles technologies que l’on retrouve aujourd’hui sur le MICHELIN Pilot Sport EV destiné aux voitures de série.

Fort de son expérience en sport automobile, mais aussi grâce à la capacité d’innovation de son département Recherche et Développement, Michelin a réussi à mettre au point le premier pneu alliant mobilité durable et hautes performances. Silencieux – il abaisse les bruits de roulement perçus dans l’habitacle grâce à une technologie dédiée –, le nouveau MICHELIN Pilot Sport EV offre également une résistance au roulement très basse, qui favorise l’autonomie. Des caractéristiques exceptionnelles, qui viennent s’ajouter aux performances-clés qui constituent la signature d’un pneu Michelin : tenue de route parfaite sur toutes les surfaces, agrément de conduite, pouvoir directionnel, distances de freinage courtes et longévité. Autant de critères qui assurent une sécurité optimale aux automobilistes, quel que soit le niveau d’usure de leurs pneus.

En créant cette nouvelle catégorie sur le marché du pneumatique, Michelin démontre sa capacité à sans cesse se renouveler dans une industrie qui est la sienne depuis plus de 130 ans. Dans son rôle de leader mondial, le manufacturier tricolore apporte des solutions en phase avec les attentes des automobilistes d’aujourd’hui et de demain, au travers de pneumatiques performants et toujours plus propres.

Le nouveau MICHELIN Pilot Sport EV correspond également aux besoins des constructeurs automobiles, lesquels sont d’ores et déjà séduits par ses qualités environnementales, ses performances routières et sa longévité. Il est aujourd’hui disponible en 16 dimensions, et plus de 70 projets de première monte sont à l’étude.

12 ÉCURIES, 24 PILOTES, ET MICHELIN COMME MANUFACTURIER UNIQUE
Depuis 2014, Michelin équipe 100 % des écuries engagées dans le championnat du monde ABB FIA Formula E. Le MICHELIN Pilot Sport EV qui sera aux roues des monoplaces de cette 7ème saison a quant à lui été lancé à l’occasion du championnat 2018-2019. Le millésime 2021 se distingue par des flancs colorés bleu et jaune, qui sont les couleurs officielles de Michelin.

Une nouvelle fois, les 24 pilotes engagés dans la série pourront profiter des performances et de la polyvalence exceptionnelles de ces pneus pas comme les autres, et de l’expertise des équipes de Michelin Motorsport présentes sur chaque course.

LES ÉQUIPES
Audi Sport Abt Schaeffler : Lucas di Grassi et René Rast
BMW i Andretti : Maximilian Günther et Jake Dennis
Dragon Racing : Sérgio Sette Câmara et Nico Müller
DS Techeetah : António Félix Da Costa et Jean-Eric Vergne
Envision Virgin Racing : Robin Frijns et Nick Cassidy
Mahindra Racing : Alexander Sims et Alex ander Lynn
Mercedes-Benz EQ : Stoffel Vandoorne et Nick de Vries
NIO 333 : Oliver Turvey et Tom Blomqvist
Nissan e.dams : Sébastien Buemi et Oliver Rowland
Jaguar Racing : Mitch Evans et Sam Bird
Tag Heuer Porsche Motorsport : André Lotterer et Pascal Wehrlein
Rokit Venturi Racing : Edoardo Mortara et Norman Nato

UN CALENDRIER 2021 EN DEUX TEMPS POUR LE CHAMPIONNAT DU MONDE ABB FIA FORMULA E
A ce jour, seule la première partie de la saison est connue, en lien avec l’évolution du contexte sanitaire. Néanmoins, ce début de championnat sera très innovant, avec les deux premières courses de nuit de toute l’histoire de la Formule E. Le caractère usant et sablonneux de la piste sera peut-être moins usant pour les pneus, par des températures moins chaudes qu’en journée.
A noter que la piste sera éclairée de puissants projecteurs utilisant exclusivement de l’énergie ‘propre’, 100 % renouvelable.

La troisième course de la saison verra les pilotes s’affronter sur la piste de Rome, le 10 avril. Dressé dans le quartier historique de l’EUR, le circuit urbain au profil vallonné, très apprécié des pilotes, sera emprunté pour la troisième fois en 7 saisons. Aucune difficulté particulière pour les pneus.

Puis ce sera une grande nouveauté pour la série. Le 24 avril, le circuit Ricardo Tormo de Valence, qui a déjà accueilli la Formula E à plusieurs reprises pour des essais en commun, va adopter un tracé inédit pour recevoir le championnat. Ce sera également la première fois qu’un E-Prix se déroule en Espagne. Côté pneu, c’est l’incertitude qui domine car la température extérieure sera bien plus élevée que fin novembre pour les journées-test.

Le 8 mai, ce sera au tour de la Principauté de Monaco d’organiser son 4ème E-Prix, sur tout ou partie du tracé habituellement utilisé par la Formule 1. Les pilotes aiment se mener bataille sur ce circuit au bitume impeccable, que les pneus Michelin apprécient également.

Deux semaines plus tard, le 22 mai, la Formula E mettra le cap sur l’Afrique du nord et le circuit Moulay El Hassan de Marrakech (Maroc). C’est ici qu’avait eu lieu la dernière course avant le premier confinement, au cours de la saison dernière. Le tracé, emprunté depuis le championnat 2016-2017, est bien connu des écuries et de Michelin.

Les 5 et 6 juin marqueront la fin de la première partie de saison, avec un double header à Santiago du Chili. Cette fois l’enjeu sera la température. Car si le bitume a chauffé jusqu’à 60°c en janvier, la moyenne dans l’air sera d’un peu plus de 10°C en juin…

La suite de la saison sera dévoilée au cours des prochaines semaines.
CALENDRIER
26 et 27 février : Ad Diriyah (Arabie Saoudite)
10 avril : Rome (Italie)
24 avril : Valence (Espagne)
8 mai : Monaco
22 mai : Marrakech (Maroc)
5 et 6 juin : Santiago du Chili

Fiche Technique MICHELIN Pilot Sport EV
DIMENSIONS : 24/64-18 AV et 27/68-18 AR, soit 235/40R18 et 305/40R18
DIAMÈTRE : 18 pouces
HAUTEUR DU FLANC : 40%, soit 98 mm (AV) et 122 mm (AR)
TYPE DE SCULPTURE : symétrique non directionnelle
CONDITIONS D’UTILISATION : sol sec ou humide

Alessandro Barlozzi,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*