Franco Picco termine le Dakar à 65 ans

Franco Picco a décroché un podium au Dakar en 1985. Cette année, il est revenu sur la course de rallye la plus prestigieuse du monde avec le simple objectif de franchir la ligne d’arrivée. Il a réussi – même si la course fut l’une des plus exigeantes.

« Cette nouvelle et passionnante expérience du Dakar 2021 a été pour moi à la fois un souffle du passé et une expérience totalement nouvelle: nouvel emplacement, nouvelle moto et nouvel équipement dont un gilet airbag, qui était obligatoire pour la première fois cette année.

« A la recherche du système d’airbag parfait, je suis entré en contact avec KLIM. Ayant expérimenté la qualité de leur équipement technique, j’ai décidé de rouler en équipement KLIM de la tête aux pieds, y compris le gilet airbag, bien sûr.
Heureusement, je n’ai été impliqué dans aucun accident grave cette année. Mais apparemment, l’airbag obligatoire a évité des conséquences bien plus graves pour les moins fortunés que moi. En fait, il y a eu de nombreux crashs, donc tout progrès en termes de sécurité dans notre sport est le bienvenu.

« Après 36 ans de rallye tout-terrain et de voyages dans le désert, je suis vraiment content de mon choix. L’équipement KLIM m’a procuré à la fois un haut niveau de sécurité et un confort adéquat, même dans des conditions extrêmes, comme pendant les heures de chaleur extrême en milieu de journée ou les transferts glaciaux au lever du soleil. »

Biographie
Né le 4 octobre 1955 à Vicence, la carrière de Franco Picco débute en motocross. Il a remporté le championnat italien junior 250cc en 1976 et le championnat italien 500cc en 1978. Ses débuts dans les courses africaines ont eu lieu presque par hasard en 1985. A cette époque, il était un pilote officiel Yamaha Motocross qui a décidé de participer au ‘Dakar’ pour s’améliorer ses talents de pilote dans le sable. Dès le début, Franco a surpris tout le monde et a mené la course pendant de nombreuses étapes pour terminer à la troisième place du général. En conséquence, Yamaha a décidé que son avenir en tant que pilote d’usine serait dans le rallye tout-terrain, et il a conservé ce statut jusqu’en 1990.

En plus de nombreuses victoires au Rallye Dakar, Franco a également remporté deux victoires au Rallye des Pharaons.

Enduro Mag,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*