Dakar/Matthieu Baumel : « Le stress de la crevaison »

Depuis 2015, il donne de la voix avec Nasser Al-Attiyah. Et les résultats parlent d’eux même : deux Dakar et trois Coupes du Monde des rallyes raids en cinq saisons de collaboration ! 2ème en 2020, Matthieu Baumel vous invite à bord de la Toyota #301 pour sa 14ème participation.

En temps normal, le marathon, c’est 42km. Sur le Dakar, c’est 48h et plus de 800 bornes dans les jantes. A l’arrivée, une 40e victoire en spéciale pour Nasser Al-Attiyah. Tremble, Ari Vatanen (50 victoires) ! Au passage, ça en fait 21 pour son co-pilote ! « La première journée de cette étape était compliquée, cassante, pas faite pour nous. On est distancés à la régulière. On a crevé une fois, mais çà, c’est monnaie courante ! A la fin de la spéciale, Peterhansel a tapé un rocher. Sur ce coup-là, il a eu beaucoup de chance. Il a terminé les 20 derniers kilomètres la roue tordue, cardan cassé. Il s’en tire bien ! Ce matin, on est parti 4ème, on est bien remontés. On ne pouvait pas faire beaucoup mieux. »

Dix-sept crevaisons !
Tout irait donc presque pour le mieux sans un problème récurrent: les pneus. « Ces crevaisons, c’est stressant. Dans les cailloux, on a peur de crever alors que la Mini, elle vole !!! On a pris le parti de moins attaquer. On a déjà eu six crevaisons depuis le départ. De Villiers, 17 !!! Ce matin, Al Rajhi était assis sur le bord de la spéciale, avec son pneu à la main, en attendant le camion… » On a pourtant du mal à croire que la Toyota roule à l’économie… « Ah, mais pour le reste, la voiture est nickel. On n’a rien eu à faire sur ce marathon. Pas un pépin depuis le départ. Cette année, l’équipe a vraiment fait du bon boulot. De ce côté-là, il n’y a rien à dire. »

Au général, le duo franco-qatari compte moins de cinq minutes de retard sur le buggy Mini. Reste 4 étapes… Où tout est question de stratégie… « On sait tous que la 11e spéciale sera décisive. Autant te dire que la 10ème, la veille, personne ne veut la gagner !!! » Et tant pis si elle tombe le jour de son 45è anniversaire… Le cadeau attendra !

Gaël Robic – France TV,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*