Dakar Étape 6 : Le Team Pinch Racing a souffert aujourd’hui

Après une journée particulièrement difficile hier, les organisateurs avaient décidé de raccourcir d’une centaine de kilomètres cette 6ème étape entre Buraydah et Ha’il. Malgré cela, cette spéciale 100% sable a de nouveau été un gros morceau, à l’image de cette première semaine du Dakar 2021. La journée de repos de demain va donc faire le plus grand bien aux trois équipages du Team Pinch Racing qui ont souffert aujourd’hui.

Philippe Pinchedez était déjà arrivé au bivouac de Ha’Il lorsque que Mathieu Margaillan et Axelle Roux-Decima sont arrivés ce soir après deux jours terribles. Le Team Manager ne tarissait pas d’éloges sur les rookies de l’aventure qui ont vécu l’enfer : « Hier, dans la spéciale, Mathieu et Axelle ont cassé le variateur. Ils ont dû attendre le camion d’assistance du Team Boucou pour pouvoir réparer et repartir de nuit avec l’objectif de rallier l’arrivée pour être au départ ce matin. Mais c’était sans compter sur une panne d’essence qui les a encore arrêté. Ils ont finalement trouvé le carburant nécessaire pour rejoindre le bivouac ce matin après une nuit entière dans le désert. Là, ils ne se sont posés aucune question et sont élancés directement dans cette spéciale qui était pourtant très relevée. Et sans une panne de régulateur à 40 km de l’arrivée, dont entre parenthèse ils ont réussi à se dépanner avec l’aide de concurrents, ils auraient terminés dans le top 20. Je suis admiratif et bluffé par la ténacité de ce couple et même si Axelle a un peu craqué à l’arrivée, je ne connais pas beaucoup de femme capable de supporter ce qu’elle a vécu ces 24 dernières heures. »

Un exploit donc qui permet au CAN-AM X3 #439 de terminer en 48ème position mais surtout d’être encore dans la course en deuxième semaine.

L’équipage du Team Pinch Racing a avoir galéré aujourd’hui est celui de Jean Pascal Besson et Patrice Roissac. En effet, les mieux classés de l’équipe qui, rappelons le, étaient ce matin aux portes du top 20, ont été confrontés à des soucis de sonde de pression d’essence qui ont fini par mettre en panne leur T3RR. Dans l’impossibilité de réparer, Jean Pascal Besson a été contraint de sortir de la spéciale pour tenter de regagner le bivouac. Un coup dur après les efforts consentis sur cette première semaine et au vu de ce qu’il était encore possible de réaliser.

Finalement, à part une crevaison et une casse de courroie, Philippe Pinchedez et Vincent Ferri sont ceux qui s’en tirent le mieux aujourd’hui pour le Team Pinch Racing. Même s’il ont également perdu du temps en réalisant des tests de température de courroie en vu de progresser pour la suite de l’aventure, ils obtiennent le 23ème temps à un peu plus de 42 minutes du vainqueur. Un résultat pas tout à fait encore conforme au potentiel de l’équipage et du véhicule mais qui leur permet tout de même d’aborder la journée de repos en 25ème position au général provisoire des Véhicules Légers et en 7ème position des T3.

Demain, samedi 9 janvier, la journée de repos va permettre aux hommes et à l’unique femme de l’équipe, de récupérer. Surtout, les trois véhicules vont être révisés entièrement afin d’aborder au mieux la deuxième partie de ce Dakar 2021 qui commencera dimanche par une étape Marathon, c’est à dire sans assistance entre les étapes 7 et 8.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*