Dakar Étape 5 Auto : Peterhansel et Boulanger confortent leur avance !

Parmi les plus expérimentés du plateau, Giniel De Villiers a su éviter les nombreux pièges de l’étape 5 pour renouer avec la victoire. Au volant de sa Toyota Hilux Gazoo, le Sud-Africain a pris la tête au premier pointage et n’a jamais été menacé. Il termine la spéciale avec 58 » d’avance sur son compatriote Brian Baragwanath qui s’offre un nouveau podium après son deuxième temps au prologue.

C’est donc une nouvelle victoire pour Toyota Gazoo sur cette édition du Dakar. Les Français Stéphane Peterhansel-Édouard Boulanger accentuent leur avance au général sur Nasser Al-Attiyah (Toyota), 4ème ce jour à 4’38 ».

Qui aura le dernier mot d’ici Neom ?
Une Toyota peut donc en cacher bien d’autres. Après les quatre victoires de Nasser Al-Attiyah c’est au tour d’un pilote de la firme japonaise de triompher : Giniel De Villiers, ancien vainqueur de l’épreuve avec VW en 2009. Discret comme à son habitude, le sud-africain a mené de bout en bout les 436 km de la spéciale, faite de dunes et de passage caillouteux, pour s’imposer à Al Qaisumah, non loin de la frontière avec le Koweït.

Peterhansel et Boulanger, sans partage…
En terminant avec plus de deux minutes d’avance sur Nasser Al-Attiyah, Stéphane Peterhansel et Edourad Boulanger (Buggy Mini) portent leur avance sur leur premiers chasseurs Nasser et Matthieu (Toyota Hilux) à 6’11, sans la moindre victoire mais fruit d’une extrême régularité.

Malgré tous ses efforts, Carlos Sainz cède 13’ environ à ‘Peter’ et pointe à la 3ème place du général à 48’13. Il est certain que depuis trois jours, le Madrilène galère sur le parcours par des erreurs répétitives de son navigateur Lucas Cruz. Dans les coulisses, les explications entre les deux hommes doivent être cinglantes !

 

Serradori est reparti après une grosse panne !
Après environ 4 heures d’immobilisation au km17 en raison d’un problème mécanique, Mathieu Serradori est parvenu à reprendre la direction d’Al Qaisumah. Le Français, qui était encore sur le podium du général au départ de la spéciale mercredi, est définitivement hors du podium final !

 

Le cas Loeb désespéré !
Sébastien Loeb (BRX Prodrive) blessé dans son amour propre après les cinq minutes de pénalité d’hier après un excès de vitesse relevé, perd plus gros dans ce secteur. Comme le montre l’illustration, les « je tourne en rond » sont nombreux, les secondes se transforment vite en minutes…  Après avoir accusé une demi-heure de retard dans les premiers kilomètres de la spéciale, le nonuple champion du monde des rallyes a finalement lâché 50 minutes à l’arrivée. Il pointe désormais à 1h40 du leader… A quand une victoire d’étape attendue par tous ses fans ? « Piégés dans la navigation en plus de 3 nouvelles crevaisons, une journée ‘sans’ qui nous fait passer de la 7ème à la 10ème place. Et quand nous faisons des erreurs, on les assume. Maintenant, il reste sept étapes pour faire briller nos couleurs Bahrain Raid Xtreme et remonter au classement général » a déclaré Loeb à l’arrivée.
Son équipier chez Prodrive, Nani Roma avec Alex Winocq, 8ème de l’étape, occupent la 7ème du général sans faire de bruit mais en travaillant dur chaque jour…

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*