Dakar Étape 3 : La boucle de Wadi-Ad-Dawasir

L’étape en boucle développe 630 km avec un secteur sélectif de 403 km.

Le décor du jour, sont les portes de l’Empty Quarter… le désert absolu, en somme. La dose de dunes est conséquente, mais rendue digeste par leur disposition puisqu’elle sont disséminées sur de petits cordons. La spéciale alterne des passages techniques et des portions plus roulantes. Les plus rapides ont déjà l’opportunité de faire la différence sur cette boucle d’or.

Encore des dunes au rendez-vous
Ce sont 403 km de spéciale qui attendent les concurrents autour de la ville de Wadi Ad-Dawasir. Si les dunes ont déjà posé quelques difficultés à certains pilotes la veille, beaucoup d’autres sont au programme du jour. Avec un parcours qui combine passages techniques et secteurs rapides, il y a beaucoup à gagner… comme beaucoup à perdre.

Moto : Barreda ouvre la piste
Vainqueur sans conteste de la deuxième étape, Joan Barreda sera le premier à fouler les dunes de la boucle autour de Wadi Ad-Dawasir. Cette fois-ci, c’est avec le statut de leader au général que l’Espagnol, qui compte désormais 25 victoires de spéciale, aborde cette journée. Attention toutefois à Matthias Walkner, grand perdant de la troisième journée en raison d’un problème, qui a une revanche à prendre…

Un seul abandon : Frappé par un problème mécanique à hauteur du km273 de la spéciale lundi, Andrew Short n’est pas parvenu à trouver une solution. L’Américain, 10ème de l’édition 2020, s’est alors résolu à l’abandon.

Auto : Peterhansel, Sainz… ou Al-Attiyah ?
On attendait un duel entre Stéphane Peterhansel et Sainz durant la deuxième étape, mais c’était sans compter sur Nasser Al-Attiyah qui est monté en puissance sur les 457 km de spéciale pour venir priver le Français d’une nouvelle victoire. Le Qatari semble à l’aise dans les dunes, mais les deux pilotes Mini n’ont pas dit leur dernier mot…

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*