Dakar/J-2 : Tout commence au stade

Enfin à Jeddah ! La convocation aux vérifications techniques et administratives a longtemps semblé lointaine aux pilotes et équipages du Dakar 2021. Et la pandémie a imposé des épreuves qualificatives éprouvantes à tous les concurrents pour parvenir aux portes du Stade du Roi Abdallah, où se tiennent comme l’année dernière les vérifs, sur un format raccourci d’une journée et demie avant de passer à la partie purement sportive avec un prologue d’une dizaine de kilomètres à proximité de la capitale économique d’Arabie Saoudite.

En attendant, tout le monde doit sacrifier au rituel de l’inspection des véhicules et autres formalités indispensables avant de prendre le départ… qui n’est pas du tout un rituel pour Audrey Rossat, l’une des premières à sortir du circuit avec le précieux tampon final. Policière dans le civil, la multiple championne de France et du monde d’enduro vit cette année son baptême du Dakar, dans la sérénité mais tout de même avec une pointe d’appréhension : « Je préfère être dans des situations où je maîtrise davantage le sujet, et ce n’est pas encore le cas en ce qui concerne le rallye raid, puisque je n’ai fait que le rallye du Maroc 2019 pour le moment. En tout cas, c’est plutôt confortable de passer les ‘vérifs’ dans les premières, ça va me permettre de passer tranquillement le reste de la journée », avoue la débutante.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*