Bertrand Decoster (Mygale) : Covid-19, quand tu nous tiens !

On la croyait derrière nous et la voilà à nouveau. Ennemi invisible mais bien présent dans nos quotidiens qui a tué plus d’un million de personnes, mise toutes les économies à plat et va entraîner son lot de malheur. Le sport automobile est une petite chose, une toute petite chose en réalité. Pas à nos yeux qui y avons investi notre vie, notre temps et notre énergie mais force est de constater que notre monde s’est écroulé. Au final, nous ne sommes pas très différents de ce virus en essayant de nous adapter, de nous réinventer voir de muter pour poursuivre tout simplement. C’est au fond l’histoire de la vie. Heureusement, il reste l’espoir que demain sera meilleur que, aujourd’hui.

C’est en tout cas pour notre sport, un moment particulier, un vrai tournant à ne pas rater sur l’évolution de sa pratique tant en terme de coûts, que de technologies ou d’organisation. Tout le monde est au moins d’accord sur un point, le Sport Automobile de demain ne sera pas celui d’avant Covid-19 et c’est la responsabilité de chacun d’entre nous de faire en sorte qu’il en ressorte plus fort.

Bertrand Decoster.

Les secteurs d’avenir émergent durant la tempête
Si la Covid-19 a des effets négatifs sur notre industrie, il faut reconnaitre qu’elle laisse place à une innovation propulsée dans les secteurs d’avenir. Le Sim Racing, pratique virtuelle de la course, a vu sa popularité augmenter drastiquement durant ces derniers mois, avec des épreuves virtuelles ayant remplacé certains championnats ‘réels’. Les championnats virtuels ont, quant à eux, largement bénéficié d’un apport de joueurs et de public, en raison de périodes de confinement partout dans le monde. De même, la pandémie accélère la transition vers les énergies vertes et la réflexion autour d’un meilleur respect de l’environnement, dont on pourra citer le développement et la présence médiatique des projets de motorisations hybrides, électriques et hydrogène. Enfin, les entreprises du monde entier se montrent solidaires au cours d’une période qui, pour notre industrie, relève du jamais vu. Malgré l’absence de certains championnats, les fans et la communauté du sport automobile restent soudés et aux aguets des prochaines nouvelles, espérant que la tempête passe d’ici à la prochaine saison.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*