FFSA GT AKKA-ASP Albi: Troisième victoire Pro-Am pour le duo Pla – Beaubelique

Les protagonistes du Championnat de France FFSA GT n’avaient plus roulé sur le Circuit d’Albi depuis la saison 2012. Une absence remarquée et pour certains une totale découverte du tracé, dessiné autour de l’aérodrome d’Albi. Inconnu…mais pas pour tout le monde et notamment pour le Team AKKA-ASP qui réside à quelques kilomètres. Une connaissance du terrain qui a payé puisque l’équipe de Jérôme Policand empoche sur la 76ème édition du Grand Prix d’Albi une nouvelle victoire en Pro-Am avec Jim Pla et Jean-Luc Beaubelique (#87) et monte à trois reprises sur le podium. Un podium Silver sur la Course 1 pour Thomas Drouet et Paul Petit (#88), un podium overall sur la Course 2 (Jim Pla et Jean-Luc Beaubelique) et pour la première fois cette saison, un podium (P3) pour Pascal Gibon et Christophe Bourret (#53) dans la catégorie Am. Malheureusement, moins de réussite ce week-end pour la paire Fabien Barthez-Vincent Marserou (#16) qui a du renoncer sur problème mécanique durant la Course 2. Au classement du championnat Silver le duo Drouet-Petit est quatrième alors qu’en Pro-Am, Jim Pla et Jean-Luc Beaubelique sont toujours troisièmes. Dans trois semaines, la finale sur le circuit de Lédenon promet d’ores et déjà de belles passes d’armes.

Essais libres aux avant-postes
Les premiers tours de roue pour les essais libres, des 30 équipages engagés, donnent déjà une idée de la teneur des débats à venir. Trois marques affichent leur aisance sur ce tracé atypique et relativement étroit. Alpine, Audi et Mercedes sont à la fête.

Sur ce tracé particulièrement maitrisé, le clan AKKA-ASP se met en route de façon studieuse. Lors de la première séance, Jim Pla et Jean-Luc Beaubelique (Mercedes-AMG GT4 #87) grimpent dans le Top 3 et P2 de la catégorie Pro-AM, avant de s’imposer au général sur la seconde séance avec l’excellent chrono de 1’23’’330. Dans les rangs de la Silver Cup, le duo Thomas Drouet-Paul Petit (#88), P4 en début d’après-midi, boucle la seconde séance P2 de la catégorie (P6 général). Fabien Barthez et Vincent Marserou (#16) terminent ce premier exercice dans le Top 11, puis Top 12 des Pro-AM. Enfin, l’équipage de la Mercedes-AMG GT4 #53, Pascal Gibon et Christophe Bourret, truste les bons chronos en catégorie AM, dans le Top 3 de la catégorie.

Qualifications: Pole sur la Course 2 (#87), deuxième ligne sur la Course 1 (#88)!
Samedi matin, les essais qualificatifs sont plus que disputés. A l’issue de la première séance, définissant la grille de la Course 1, Thomas Drouet (#88), le plus rapide pour le Team AKKA-ASP, brise l’hégémonie Alpine sur la séance en se classant quatrième (P2 Silver Cup). Suivent Fabien Barthez (#16) 9ème Pro-AM (P19 au général), Jean Luc Beaubelique (#87), 21ème et la #53, 4ème AM.

Quelques minutes plus tard, la seconde séance se déroule à couteaux tirés avec pas moins de quinze voitures en moins de huit dixièmes. La pole change de camp à plusieurs reprises jusqu’à finalement tomber et rester dans l’escarcelle du Team AKKA-ASP. Désigné « favori », Jim Pla (#87) s’impose en 1’22’’890, un chrono phénoménal, le meilleur du week-end. Pole du général et donc pole Pro-AM. Belle bagarre dans la catégorie Silver et belle démonstration de Paul Petit (#88) qui termine à la deuxième place (P14 au général). Séance compliquée en revanche pour Vincent Marserou (#16), coincé dans la meute sans pouvoir réaliser un tour clair et qui termine P14 de la catégorie Pro-AM. Chez les AM, la #53 boucle la séance au sixième rang.

Course 1 : Nouveau podium Silver pour Thomas Drouet et Paul Petit (#88)
Samedi après-midi, la première course du meeting se prépare sous un beau ciel bleu et une température de 12°C. Le circuit albigeois n’est pas réputé pour la largeur de sa piste et les facilités de dépassement. Ainsi, le départ est donné en file, après deux tours de formation, et les deux premiers virages sont neutralisés par des drapeaux jaunes pour éviter tout carambolage au bout de la ligne droite. Dans cette configuration, le départ est ‘calme’. Après seulement 7 minutes de course, Thomas Drouet (#88) a déjà repris une position et pointe P3 à 5 secondes du leader. Fabien Barthez (#16) est P17, Jean-Luc Beaubelique (#87) P20 avec Pascal Gibon (#53) dans son sillage. Le rythme est soutenu dans tous les compartiments du jeu et la bagarre s’installe dans toutes les catégories.

A l’ouverture de la fenêtre du changement de pilote, Thomas Drouet (#88) est toujours dans le trio de tête. Fabien Barthez (#16) continuant sa progression est P16, Jean-Luc Beaubelique (#87) a repris une place, P19 et Pascal Gibon #53 est P22. Jean-Luc est le premier à rejoindre les stands pour laisser le volant à Jim Pla (#87). Quand vient le tour de Thomas Drouet, Paul Petit (#88) voit la troisième place s’envoler pour quelques petits mètres à la sortie des stands.

La BMW #17 est passée juste devant lui. Malgré une belle combattivité pour reprendre du terrain, la #88 franchit la ligne d’arrivée au pied du podium général mais troisième de la catégorie Silver. Thomas Drouet et Paul Petit (#88), sont toujours dans la course au titre Silver, troisièmes du classement général provisoire dans la catégorie.

Sur un tracé de 3,565 km, la gestion du trafic est primordiale pour conserver le bon rythme. Au volant de la #88, Jim Pla hausse le ton et parvient à reprendre quelques places pour finalement passer sous le damier P13 (P6 Pro-AM). Vincent Marserou (#16) se classe P12 des Pro-AM alors que Christophe Bourret (#53) entre dans le Top 5 des AM. Au classement général de la catégorie Pro-AM, Jim Pla et Jean-Luc Beaubelique sont toujours cinquièmes.

Course 2 – Troisième victoire Pro-Am et Podium Am !
La seconde et dernière course du week-end se déroule sous une météo au beau fixe, ciel bleu et conditions de piste optimales. Cet ultime affrontement est déterminant pour la suite du championnat et pourrait bien bouleverser quelques acquis.

La procédure de départ est identique à celle de la veille et le poleman, Jim Pla (#87) prend rapidement un peu d’air sur le peloton. Les autres équipages AKKA-ASP conservent leurs positions sur la grille, Paul Petit (#88) est P14, Vincent Marserou (#16) P24 et Christophe Bourret (#53) P27.

Aux avant-postes, le rythme imprimé par Jim Pla (#87) est soutenu et le pilote aligne les chronos alors que dans le peloton la bagarre fait rage. Le premier Full Course Yellow, pour repositionner les marqueurs de piste, ralentit les ardeurs des pilotes. Cependant, au restart les esprits s’échauffent et Jim Pla (#87) est mis, quelques centaines de mètres, sous pression de l’Audi #14 avant de reprendre un peu de distance. Paul Petit (#88) poursuit son offensive et s’installe à la troisième position Silver tandis que Vincent Marserou (#16) pointe dans le Top 10 Pro-Am. Chez les Am, Christophe Bourret (#53) reste dans le rythme.

A l’ouverture de la fenêtre de changement de pilote, Paul Petit (#88) et Christophe Bourret (#53) sont les premiers à regagner les stands suivis de Vincent Marserou (#16). Jim Pla (#87) retarde au maximum sa fin de relais, parvenant à prendre un peu plus de 6 secondes d’avance.

Jean-Luc Beaubelique (#87) reprend la piste et conserve les rênes de la course. Thomas Drouet (#88) désormais P12 est toujours 3ème Silver alors que Fabien Barthez (#16) est en bagarre pour le Top 10 Pro-Am. Sur la #53, Pascal Gibon se rapproche doucement du podium Am (P4). A 24’ de l’arrivée, un nouveau FCY (pour encore repositionner les marqueurs de piste) ralentit la meute. Au restart, Jean-Luc Beaubelique (#87) résiste mais cinq minutes plus tard, suite à une sortie de piste, troisième FCY, suivi cette fois du safety-car. Le restart est donné à 12’ du damier, Jean-Luc reste en tête.

Mais dans les minutes qui suivent et presque simultanément, le team est frappé à deux reprises. Thomas Drouet (#88), toujours P3 Silver, fait une sortie de piste pour une raison encore inconnue à cette heure. Au même moment, Fabien Barthez (#16) doit s’immobiliser en bord de piste aux prises avec des soucis de boite de vitesses. Les deux Mercedes-AMG GT4 du team abandonnent.

Ultime safety-car à 6′ du damier…et restart à 2’30 de la fin de course. Jean-Luc Beaubelique résiste toujours face à Eric Debard mais dans le dernier tour, le jeune pilote de l’Alpine #22 passe l’Audi puis…la Mercedes-AMG #87. Très sagement, Jean-Luc n’hypothèque pas ses chances car la #22 est une voiture ‘invitée’, qui ne marque pas de points et dont la victoire n’a aucun impact au classement du championnat.

Jim Pla et Jean-Luc Beaubelique (#87) décrochent leur troisième victoire Pro-Am de la saison avec panache malgré une course compliquée, perturbée par les FCY. Cerise sur le gâteau, l’équipage de la #53, Christophe Bourret et Pascal Gibon, monte sur la troisième marche du podium Am, une place qui récompense une belle régularité.

La finale de la saison 2020 se déroulera dans trois semaines (6-8 novembre) sur le très exigeant circuit de Lédenon. Encore de grands moments en perspective…

Lydie Arpizou – Race Com,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*