WTCR Course 1 Slovakia: Nathanaël Berthon décroche sa première victoire

L’Audi RS 3 LMS de l’équipe Comtoyou DHL Team Audi Sport a passé les deux premiers virages après le départ côte à côte avec l’autre pensionnaire de la première ligne, Nicky Catsburg, sur sa Hyundai i30 N TCR de l’équipe Hyundai N Liqui Moly Racing Team, avant que le Néerlandais ne prenne la tête au troisième virage. Mais Catsburg a rapidement commencé à voir son rythme s’effondrer, et Berthon a pris la tête de la course au troisième tour avant de filer vers la victoire.

« Félicitations à l’équipe, la voiture était incroyable », a-t-il déclaré. « Le départ n’était pas bon parce que je partais du côté humide de la piste, mais ça aurait pu être pire. Enfin ! Maintenant, je dois me concentrer sur mon travail pour le reste de la journée. Je me sens bien sur cette piste. »

Gabriele Tarquini est passé de la cinquième place sur la grille de départ à la deuxième place au volant de sa Hyundai du BRC Hyundai N LUKOIL Squadra Corse, devant l’Alfa Romeo Giulietta Veloce TCR by Romeo Ferraris engagée par l’équipe Mulsanne et pilotée par Jean-Karl Vernay, alors que Catsburg a chuté dans la hiérarchie au fil des tours pour échouer à une modeste 17ème place sur la ligne.

« Quatre-vingt-dix pour cent de la grille de départ est parti avec les mêmes pneus », a déclaré Tarquini, expliquant que la plupart des pilotes ont choisi des pneus slick Goodyears à l’avant et des pneus pluie à l’arrière. « C’était très excitant mais très glissant au départ. Je cherchais à attaquer et j’ai pris deux positions en un seul freinage au virage 3, ce qui a été le moment clé de ma course. »

Vernay était ravi de son premier podium pour Romeo Ferraris. « C’était une course très difficile, mais nous l’avons bien gérée », a déclaré le Français. « Je n’ai perdu qu’une seule position dès le départ sur le côté mouillé de la grille, ce qui était cool, mais nous avons réussi à passer en troisième position. Je suis super content pour l’équipe, elle le mérite. J’espère que ce ne sera pas notre dernier podium de la journée. »

Derrière les podiums, il y a eu une controverse dans la bataille pour la quatrième place. Néstor Girolami, deuxième au championnat pour ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, a conservé sa position sur sa Honda Civic Type R TCR, mais a été mis sous pression par son coéquipier Esteban Guerrieri revenu de la neuvième place sur la grille. Il a cherché à s’assurer à la radio que son compatriote n’irait pas l’attaquer, mais Guerrieri l’a surpris en portant une manoeuvre de dépassement musclée, repoussant son coéquipier, compatriote et ami, et candidat au titre, à la cinquième place.

« Malheureusement, nous avons perdu des points au championnat », a déclaré Girolami à la radio de l’équipe après le drapeau à damier. « Tout n’est pas clair avec l’équipe. On m’a dit qu’il n’attaquerait pas. Je vais lui parler. Si nous voulons gagner le championnat, nous devons être intelligents. Je suis vraiment frustré. »

Derrière les Honda, Tom Coronel a terminé sixième – en partant huitième sur la grille – pour l’équipe Comtoyou DHL Team Audi Sport, devant son rival pour au WTCR Trophy, son coéquipier Gilles Magnus.

Le Goodyear #FollowTheLeader [leader du championnat] Yann Ehrlacher est remonté de sa 15ème position sur la grille pour aller chercher les points de la neuvième dans son au volant de sa Lynk & Co 03 TCR du Cyan Racing. Il devance désormais Girolami de 27 points.

Le champion en titre du WTCR Norbert Michelisz a complété le top 10 avec sa Hyundai i30 N TCR du BRC Hyundai N LUKOIL Squadra Corse. Les autres pilotes dans les points sont Attila Tassi (Honda) 11e, Luca Filippi (Alfa Romeo), Tiago Monteiro (Honda), Yvan Muller (Lynk & Co) et Santiago Urrutia (Lynk & Co) 15ème.

La course 2 de la WTCR Race of Slovakia aura lieu à 12h45, heure locale.

La conférence de presse

Nathanaël Berthon, Gabriele Tarquini et Jean-Karl Vernay ont assisté à la conférence de presse virtuelle de la Course 1 sur la WTCR Race of Slovakia. Voici ce qu’ils avaient à dire.

Nate : Parlez-nous de cette course, en particulier de cette phase où vous étiez côte à côte après le départ avec Nicky Catsburg.
Nathanaël Berthon : « Tout d’abord, je suis très heureux pour l’équipe et pour moi-même bien sûr, mais c’est un travail d’équipe et les gars ont fait un travail incroyable. Donc merci à toute l’équipe. Cette course n’a certainement pas été facile, même si nous avons eu une grosse avance à la fin. Le départ a été assez délicat car c’était un peu plus humide sur le côté gauche que sur le côté droit. Finalement, nous avons réussi à faire un départ raisonnable et Nicky a fait un meilleur départ que moi. C’était une bagarre très fair-play, c’est quelque chose que j’aime bien. Vous savez, en WTCR, il y a parfois beaucoup de contacts et cette bataille était vraiment correcte, grâce à lui. J’ai vraiment apprécié. Et puis, c’est incroyable, je suis très heureux, c’est ma première victoire dans ce championnat. Nous sommes toujours en train de nous battre, de pousser au maximum partout et je suis très heureux pour tout le monde. »

– On imagine que votre stratégie de course consiste maintenant à vous tenir le plus possible à l’écart du danger, étant donné que vous partez aussi de la Pole Position DHL pour la course 3 ?
NB : « Oui, on veut toujours être hors des ennuis, mais on ne sait jamais. Bien sûr, je vais essayer de faire la meilleure course possible et nous avons déjà perdu beaucoup de points [cette saison], nous devons donc absolument être intelligents. Je ne sais pas comment le temps va changer aujourd’hui, s’il sera complètement sec ou si nous aurons une autre averse. Il faut beaucoup de temps pour sécher cette piste. Nous verrons bien. Pour être honnête, c’est comme ça, tout le monde est dans la même situation, donc nous devons être intelligents, ne pas faire d’erreurs, et ramener quelques points à la maison. »

– Vous semblez avoir une bonne gestion des pneus avec les nouvelles gommes Goodyear. Qu’avez-vous appris d’eux jusqu’à présent ?
Gabriele Tarquini : « Pas grand-chose, malheureusement, car c’était la première fois que j’utilisais des pneus pluie. J’ai essayé dans le tour de chauffe avant la course, mais je pense qu’il était impossible d’utiliser les pneus pluie à l’avant, donc comme 90 % des pilotes sur la grille nous avons commencé avec une approche mixte, on va dire à l’anglaise car c’est une pratique que j’ai observé plusieurs fois là-bas. Et ça a marché. Au début, c’était très délicat, ma voiture était très bonne, surtout dans la première partie de la course. J’ai essayé d’attaquer, parce que le titre n’est pas mon objectif. C’est la première fois que je peux faire ma course sans penser aux points et à la stratégie, alors j’ai attaqué à fond. J’ai beaucoup apprécié, surtout dans la première partie. J’ai essayé de pousser jusqu’à la fin, mais Berthon était beaucoup plus rapide que moi. Il avait un gros écart et je n’ai jamais été en mesure de le mettre sous pression car dans ces conditions, il est très facile de faire des erreurs. Ma stratégie était d’être plus proche, mais c’était impossible. »

– Jean-Karl, Nate nous a dit que la bataille était très fair play [avec Catsburg] en ce qui le concerne, mais vous nous avez dit que c’était plutôt le contraire pour vous. Parlez-nous de votre point de vue.
JKV : « Ce n’était pas terrible, mais il est certain qu’il n’a pas fait pas beaucoup d’efforts pour nous laisser passer. Il était assez lent pour une raison quelconque, je ne sais pas pourquoi. Il était super lent et après que Gabriele nous ait dépassés à l’extérieur avec un très belle manoeuvre, je pense que c’était le jeu de Hyundai de me ralentir pour que Gabriele puisse avoir un petit écart. Mais c’est tout, ce n’était pas mauvais, c’était plus… une blague. Mais en parlant de la course, je pense que nous pouvons être très heureux. Nous avons démarré en troisième position, mais comme je l’ai dit, j’avais un peu peur en partant du côté gauche, mais finalement nous n’avons pas perdu notre position et nous sommes restés calmes. Nous sommes restés à l’écart dans les deux premiers tours et avons essayé d’éviter une collision, et nous sommes sur le podium donc je suis super content pour l’équipe. C’est un bel effort, nous avons eu un petit problème, et les gars ont travaillé très dur hier soir. C’est un bon podium. Dans la course 2, nous allons repartir devant et nous espérons pouvoir en chercher un autre. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*