La Porsche GPX Racing la plus rapide des Test Days des Total 24 Hours of Spa

– La Porsche #12 a signé le meilleur chrono des deux jours d’essais officiels des Total 24 Hours of Spa
– Cinquante voitures ont arpenté le circuit belge
– Une préparation primordiale avant la 72ème édition de l’épreuve belge

Après avoir permis à Porsche de retrouver la plus haute marche du podium sur les Total 24 Hours of Spa l’an dernier, l’équipe GPX Racing ambitionne de devenir la première équipe depuis 2006 à remporter deux victoires consécutives dans les Ardennes belges.

La formation basée à Dubaï a dès lors parfaitement débuté la défense de sa couronne en signant le meilleur chrono des deux jours d’essais officiels qui se sont déroulés cette semaine sur le Circuit de Spa-Francorchamps. Au volant de la Porsche #12, c’est Mathieu Jaminet qui s’est montré le plus rapide sur un tour avec un chrono de 2:18.337 durant la session nocturne, mardi soir. Avec une piste disponible jusqu’à 22 heures, les concurrents ont pu accumuler les kilomètres dans l’obscurité pour idéalement préparer le double tour d’horloge, exceptionnellement programmé du 22 au 25 octobre cette année.

Sur les cinq séances au programme, c’est à chaque fois une marque différente qui s’est retrouvée tout en haut du classement. En cumulant tous les résultats, la BMW #10 du Boutsen Ginion Racing occupe le deuxième rang grâce au pilote officiel Jens Klingmann, le plus rapide de la session du mardi après-midi en 2:18.929. Une belle récompense pour l’équipe belge, qui avait attiré les projecteurs sur elle mardi midi en révélant la superbe décoration – signée Peter Halley – de sa M6 GT3 ‘Art Car’.

Un peu plus tôt, l’Audi Sport Team Attempto avait dominé la séance matinale, disputée sur une piste encore humide, avec son Audi #66, l’une des quatre R8 LMS bénéficiant du soutien officiel du constructeur d’Ingolstadt cette année. La Ferrari #72 SMP Racing a quant à elle signé le meilleur temps mercredi matin en 2:19.093 avant d’être imitée l’après-midi par la Mercedes-AMG #88 AKKA-ASP, laquelle a ponctué l’ultime session avec un tour en 2:19.318 avant le retour de la pluie.

Le Circuit de Spa-Francorchamps a effectivement fait honneur à sa réputation avec des conditions météo changeantes durant ces deux jours. Mardi matin, le coup d’envoi était donné sur une piste humide. Des éclaircies de plus en plus larges l’après-midi et un assèchement du circuit permettaient aux concurrents de tester dans des conditions optimales. Le lendemain matin, c’est de nouveau un tracé humide et des températures fraîches qui les attendait, mais une trajectoire sèche se dégageait rapidement. Le mercredi après-midi, le retour de la pluie empêchait les pilotes de chasser le meilleur temps lors de cette ultime session, mais il leur a permis de peaufiner leurs réglages pour ces conditions.

Ces Test Days ont eu lieu exactement trois semaines avant que les équipes ne se retrouvent dans le paddock pour la 72ème édition de la grande classique belge. Au total, 50 voitures ont pris la piste pour collecter des données très importantes avant le double tour d’horloge.

Avec une course repoussée à l’automne pour les raisons que l’on connait, ces journées ont en effet permis d’appréhender un circuit de 7 km affichant en cette période un caractère très différent de celui que l’on connait habituellement. Le travail effectué ces mardi et mercredi pourrait bien faire la différence entre la victoire ou la défaite lorsque le drapeau à damier s’abaissera le dimanche 25 octobre prochain !

Adelheid Terryn,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*