GT4 : Mirage Racing évite le trou d’air à Magny-Cours

Dans la foulée de son entame de saison exceptionnelle à Nogaro, Mirage Racing a rencontré plus de turbulences sur le Circuit de Nevers Magny-Cours. L’équipe a toutefois su surmonter des qualifications compliquées grâce à un excellent rythme de course pour glaner de précieux points dans sa conquête du titre en Championnat de France FFSA GT.

Si la victoire n’a pas été au rendez-vous, Mirage Racing avait plus d’une raison de sourire en quittant la Bourgogne. Les hommes de Frédéric de Brabant et Guillaume Bruot ont fait fi de performances légèrement en retrait pour s’imposer parmi les Alpine, mais aussi vingt-quatre points pour rester au cœur du match en Pro-Am. L’écurie basée dans la Haute-Garonne s’est même offerte son premier podium de catégorie en Alpine Elf Europa Cup à l’issue d’une superbe prestation d’Yves Lemaître dans l’épreuve dominicale !

#22 Philippe Giauque / Morgan Moullin Traffort
Course 1 – Non parti
Course 2 – Non parti
Classement général : 10ème – 25 points

Le sort continue de s’acharner sur les premiers vainqueurs de la saison. Après avoir été victimes d’un accrochage puis d’un problème technique à Nogaro, Philippe Giauque et Morgan Moullin Traffort étaient l’équipage le plus rapide au volant d’une Alpine aux essais avant de devoir faire l’impasse sur la suite du week-end, le Suisse étant malade. L’équipe lui souhaite un bon rétablissement et entend bien mettre fin à cette série noire au plus vite.

Morgan Moullin Traffort : « Les essais libres du vendredi s’étaient bien passés et j’étais plutôt content de la voiture. Malheureusement, Philippe était très malade. Nous y avons cru jusqu’à samedi matin, où il a essayé de prendre le volant sans succès. Nous avons donc décidé de laisser la voiture au garage et nous espérons mettre tout cela derrière nous au plus vite pour essayer de faire mieux sur les trois derniers rendez-vous de la saison ! »

#222 Rodolphe Wallgren / Vincent Beltoise
Course 1 – Grille : 21ème (10ème Pro-Am) – Arrivée : 27ème (12ème Pro-Am)
Course 2 – Grille : 15ème (8ème Pro-Am) – Arrivée : 8ème (5è Pro-Am)
Classement général : 4ème – 58 points

Arrivés dans la Nièvre en tête du championnat, Rodolphe Wallgren et Vincent Beltoise ont su limiter les dégâts sur un terrain défavorable aux Alpine. Malgré des qualifications compliquées, le duo rebondissait avec une belle remontée dans la nuit de samedi avant d’être contraints à l’abandon par la fissure du porte-moyeu provoquée par un contact en début de course. Loin de se laisser abattre, la paire redoublait d’efforts dimanche pour entrer dans le top dix au scratch et le top cinq de leur catégorie.

Rodolphe Wallgren : « Magny-Cours semblait davantage convenir aux Audi qu’aux autres voitures. Nous nous sommes battus, mais nous n’étions pas à armes égales. Nos mauvaises qualifications étaient synonymes de départs difficiles dans le peloton, d’où mon petit accrochage dans la première course où nous avons finalement abandonné dans les dernières minutes. Nous avons ensuite réalisé un dimanche assez solide pour aller chercher le top cinq. Nous sommes satisfaits de cette performance qui nous permet de rester aux avant-postes du classement général. Nous viserons davantage de performances au Castellet! »

Vincent Beltoise : « Même si ce week-end s’annonçait plus compliqué que celui de Nogaro, nous nous sommes concentrés sur notre travail. Malgré des performances légèrement en retrait par rapport à la concurrence, nous avons tiré nos marrons du feu en qualifications avec un résultat pas forcément satisfaisant, mais assurant l’essentiel. En partant au cœur du peloton, nous savions qu’il fallait éviter les accrochages. Rodolphe faisait de l’excellent travail jusqu’à ce que sa belle remontée soit annihilée… Nous avons dû hélas abandonner avant la fin de course alors que nous étions en lice pour le podium en Pro-Am. La deuxième manche était plus positive avec un bon départ de ma part et un superbe dépassement de Rodolphe pour aller chercher le top cinq dans le dernier virage. À nous de travailler sur nos points faibles pour revenir plus forts au Castellet, un circuit qui devrait nous être un peu plus favorable ! »
#616 Éric Clément / Romain Ianetta
Course 1 – Grille : 25ème (13ème Pro-Am) – Arrivée : 13ème (6ème Pro-Am)
Course 2 – Grille : 28ème (14ème Pro-Am) – Arrivée : 12ème (7ème Pro-Am)
Classement général : 9ème – 26 points

Si Éric Clément et Romain Iannetta espéraient franchir un plus grand pas en avant dans l’exercice des qualifications, le duo brillait à nouveau en course en enchaînant les dépassements tout en se jouant des soucis de leurs rivaux. Samedi, Romain Iannetta réalisait ainsi un second relais somptueux le ramenant à quelques secondes du top dix toutes catégories confondues avant qu’Éric Clément ne l’imite en effaçant plusieurs adversaires lors d’un sprint final haletant de deux minutes dimanche. Avec vingt-huit positions gagnées et quatorze unités en poche, la paire a capitalisé de précieux points au championnat par équipes tout en emmagasinant les kilomètres pour poursuivre sa montée en puissance.

Éric Clément : « Les Alpine n’étaient pas vraiment à la fête en qualifications avant que le tir ne soit rectifié juste avant le premier départ. Nous avons également un peu péché dans l’exploitation du jus des pneumatiques sur un tour lancé, mais nous avons démontré une fois de plus notre pointe de vitesse en course. C’est dommage de partir d’aussi loin, car je pense que le potentiel est véritablement au rendez-vous et le Trophée Pirelli reçu pour la plus belle remontée du week-end en est la preuve. Nous avons été constants tout au long des trois jours et nous nous sommes encore bien amusés avec Romain et l’équipe qui a fait de l’excellent travail dans ces circonstances compliquées. J’ai désormais hâte d’être au Castellet, à la maison, sur mon circuit de prédilection. Nous commençons à bien comprendre toutes les subtilités de l’Alpine et nous essaierons de réaliser de bonnes qualifications pour aller chercher un top cinq, voire un podium lors des trois courses au programme ! »

Romain Iannetta : « Comme à Nogaro, nous avons connu des qualifications un peu difficiles. Nous devons encore travailler pour être plus efficaces dans cet exercice, d’autant que nous sommes performants en course. Nous avons un rythme homogène et nous sommes bien calés dans les stands sur des aspects comme les changements de pilote. Cela nous permet d’obtenir des résultats au prix de belles remontées, comme le souligne notre récompense pour celle de dimanche. Dans l’ensemble, c’était donc un week-end plutôt positif, l’équipe a à nouveau fait de l’excellent travail et Éric et moi étions assez contents de ce que nous avons fait en course. À nous de poursuivre sur cette dynamique au Castellet ! »

Désormais deuxième du Championnat de France FFSA GT Pro-Am, Mirage Racing prend la direction de la troisième étape du calendrier. Le Circuit Paul Ricard (2-4 octobre) rappellera de beaux souvenirs à l’équipe puisqu’elle y avait obtenu sa première victoire en GT4 l’an passé avec Benoit Lison et Vincent Beltoise.

Guillaume Bruot, Team Manager : « Nous nous attendions à un week-end difficile au vu de notre expérience à Magny-Cours et nos qualifications compliquées ont souligné que ce tracé était loin d’être le plus favorable aux Alpine. Les organisateurs ont ajusté la balance des performances, mais plus l’on s’élance loin sur la grille, plus l’on prend de risques pour dépasser. Une petite touchette nous a coûté un résultat solide samedi, mais Vincent et Rodolphe ont su rebondir pour être la première Alpine à l’arrivée dimanche. En parallèle, Romain et Eric ont confirmé leur montée en puissance. Ils commettent très peu d’erreurs au volant tout en attaquant pour remonter dans le peloton. Ils seront redoutables dès qu’ils parviendront à exploiter tout le potentiel des pneus neufs en qualifications. Grâce à eux, nous inscrivons des points extrêmement importants dans ce championnat où la régularité est cruciale. Il était d’ailleurs dommage de ne pas avoir une troisième Alpine en piste ce week-end, mais nous souhaitons un bon rétablissement à Philippe. Enfin, je tiens à féliciter Yves Lemaître pour son beau podium en Alpine Elf Europa Cup. Nous l’encadrons autant que possible et c’est un véritable plaisir avec un pilote écoutant et appliquant tous nos conseils pour progresser. Nous nous rendons désormais au Castellet, où nous aurons un peu plus de pression comme nous nous y étions imposés l’an passé… Mais avec trois courses au programme, nous aurons trois occasions de récidiver ! »

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*