Les pneumatiques Michelin pour les 24 Heures du Mans 2020

Lors de cette édition 2020 des 24 Heures du Mans, Michelin équipera 54 des 59 voitures présentes sur la grille de départ : les 5 voitures de la catégorie LM P1, 19 sur 24 voitures de la catégorie LM P2, et l’ensemble des inscrits en GTE Pro et GTE Am. Michelin met à disposition de ses partenaires une structure de gamme avec trois crans de gomme différents : SOFT, MEDIUM et HARD. Ils sont disponibles dans toutes les catégories de la compétition. Depuis le début de cette 8ème saison du Championnat du Monde d’Endurance – FIA WEC, les pneus de la gamme Endurance de Michelin bénéficient d’architectures intérieures revisitées, et d’une nouvelle composition de gomme. Ces modifications techniques ont été opérées dans le but de répondre aux exigences de performance des voitures de course de cette saison. Ces évolutions sont également le fruit de l’observation des besoins en fonction des saisons et des pays visités, afin de couvrir une plage de températures au sol plus large. Les pneus Michelin utilisés aux 24 Heures du Mans ont été conçus pour fonctionner, à performance équivalente, de 5°C à 65°C au sol. Quelle que soit la température dans la Sarthe les 19 et 20 septembre, ils produiront alors le même niveau de performance, et ce dans la durée.

Pour les 24 Heures du Mans 2020, l’allocation des pneus par voiture a évolué par rapport aux éditions précédentes, afin d’adapter les quantités à l’arrivée de l’Hyperpole. En modifiant le déroulé des qualifications, avec l’introduction de l’Hyperpole pour les six meilleurs classés à l’issue de la première séance dans chaque catégorie LMP1, LMP2, GTE Pro et GTE Am, cette année l’Automobile Club de l’Ouest a indirectement augmenté le besoin de pneumatiques.

Ainsi, outre les 24 pneus en LMP1 et LMP2 et les 28 en GTE Pro et GTE Am pour les essais, les premières qualifications et le warm-up, une dotation de huit pneumatiques supplémentaires sera attribuée aux équipages disputant l’Hyperpole.

En course, les LMP1 pourront toujours compter sur 48 pneus, contre 56 pour les LMP2 et 60 dans les deux catégories GTE Pro et GTE Am.

Catégories LMP1 hybride et LMP1 non-hybride
En LMP1 hybride, Michelin a travaillé avec Toyota Gazoo Racing pour continuer d’offrir le meilleur package pneumatique en fonction des dispositions techniques de leurs prototypes. Ces derniers offrent en effet la puissance la plus élevée du plateau (environ 1 000 ch), mais aussi une répartition des masses différente des LMP1 non-hybrides. Pour chaque typologie de voiture, les structures et les gommes des pneumatiques sont pensées en fonction de la répartition des masses, de la charge aérodynamique, de la puissance, du couple, du type de transmission ou de motorisation utilisée. Dans la catégorie LM P1 Hybride, par exemple, les voitures en course sont des quatre roues motrices, alors qu’elles sont uniquement à propulsion dans la catégorie LM P1 non-hybride. Elles ont donc nécessité des voies de développement spécifiques pour leurs pneumatiques, lesquels bénéficient d’une structure interne différenciée, notamment au niveau des roues avant.

A noter que depuis la précédente édition des 24 Heures du Mans, les modèles de la catégorie LMP1 non-hybrides sont ceux qui ont connu la plus forte évolution de leurs performances. Le développement de pneumatiques dédiés à cette catégorie était également un besoin.

Les prototypes LMP1, qu’ils soient hybrides ou non-hybrides, chaussent en revanche des pneus de dimension identique : 31/71R18 à l’avant comme à l’arrière.

Mis à part les pneus slicks, les partenaires de Michelin auront à leur disposition des pneus MICHELIN Hybride (pneu slick intermédiaire) pour piste humide ou en cours de séchage, ainsi que les pneus WET et FULL WET en cas de pluie battante.

Catégorie LMP2
Les ingénieurs de Michelin sont parvenus à accompagner l’accroissement des performances des voitures, notamment grâce aux enseignement tirés de la longue saison précédente, qui s’était étalée sur 2018 et 2019. Ils ont pu ainsi faire progresser les pneus dans de nombreux domaines. A noter que les pneumatiques Michelin de la catégorie LMP2 avaient déjà largement évolué en 2018, en vue de la super saison qui s’annonçait. Au Mans, les pilotes auront à disposition deux sortes de pneus pluie, comme le stipule le règlement pour cette catégorie : le premier est un pneu pluie intermédiaire, avec une bande de roulement légèrement entaillée et une fenêtre d’utilisation qui est la même que celle du pneu hybride de la catégorie LMP1, (bien que ce dernier soit totalement slick) ; le second est quant à lui plus conventionnel, répondant aux critères d’une enveloppe conçue pour des conditions difficiles, avec un taux d’entaillement plus élevé.

Toutes les voitures de la catégorie LMP2 reçoivent des pneus de dimensions suivantes : 30/68-18 pour l’avant, et 31/71-18 à l’arrière.

Catégories LMGTE Pro et LMGTE Am
Michelin Motorsport a effectué un travail de repositionnement des différents crans de gomme en fonction des plages de températures, désormais élargies vers le haut de 20°C (65°C au lieu de 45°C auparavant). Les deux catégories disposeront des mêmes enveloppes, même si chaque constructeur a fait l’objet d’une mise au point spécifique pour sa propre voiture, en fonction de ses caractéristiques techniques.

A l’instar de la catégorie LMP2, la longue saison précédente a été très profitable aux écuries, qui ont optimisé les performances globales de leurs montures. Un accompagnement que Michelin a encore une fois réalisé avec le souci de répondre aux sollicitations du constructeur, tout en conservant son propre ADN en Endurance. Il s’agit d’offrir le même niveau de performance du premier au dernier kilomètre en piste, tout en permettant à ses partenaires de définir des stratégies de course les autorisant à multiplier les relais.

Pour assurer le service pneumatique optimal dans le strict respect des gestes barrières et des règles sanitaires, Michelin a construit une structure de 2 300 m2 à l’arrière du paddock, et a emmené 11 000 pneus prêts à prendre la piste. Ainsi, Michelin assurera à ses partenaires sécurité et performance par toutes les conditions météorologiques.

L’équipe de Michelin sur place sera composée de 50 Conseillers Techniques d’Écurie et ingénieurs, et de 64 monteurs.

Alessandro Barlozzi,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*