Baja Pologne/Overdrive : Ten Brinke deuxième !

– Jakub Przygonski termine cinquième avec le deuxième Toyota Hilux
– Vainqueur de la première spéciale, Nasser Al-Attiyah a dû abandonner prématurément

Le Néerlandais Bernhard Ten Brinke et son navigateur belge Tom Colsoul, équipage d’Overdrive, ont pris la deuxième place de la Baja Pologne Wysoka Grzęda, deuxième manche d’une Coupe du Monde FIA des Bajas 2020 fortement revue et raccourcie.

Au chômage technique depuis février et le rallye tout-terrain du Qatar, plus aucun rallye ou Baja tout-terrain FIA n’ayant eu lieu depuis, soit il y a plus de six mois, les équipages des Toyota Hilux ont effectué un retour bienvenu sur la piste après les confinements et les limitations de voyage imposés par la pandémie de Covid-19.

Le Polonais Jakub Przygonski et son copilote allemand Timo Gottschalk, qui roulaient dans la deuxième des voitures Overdrive Racing, avec le soutien supplémentaire d’Orlen, ont rallié l’arrivée à Szczecin en cinquième position après avoir remporté les deux dernières spéciales.

Le Qatari Nasser Saleh Al-Attiyah et son navigateur français Matthieu Baumel, qui complétaient le tableau à bord du troisième Toyota Hilux construit par Toyota Gazoo Racing Afrique du Sud, ont remporté la super spéciale d’ouverture. Après avoir rétrogradé à la deuxième place au terme du premier des secteurs sélectifs plus longs, de l’eau s’est infiltrée dans les filtres de leur moteur et ils ont dû abandonner samedi après-midi pour prévenir davantage de dégâts.

« C’est très décevant de quitter une épreuve de la sorte », a déclaré le vainqueur de la Coupe du Monde FIA 2017, « mais j’ai quand même été content de participer à cette Baja Pologne après huit mois passés chez moi. Nous visions la victoire, mais cela n’a pas été possible cette fois. »
« Les conditions étaient difficiles avec beaucoup de boue et d’humidité le deuxième jour », a ajouté Matthieu Baumel. Malheureusement, nous avons abandonné à la suite de problèmes techniques consécutifs à de l’eau dans le moteur. »

Les premiers tours de roue de la Coupe du Monde FIA des Bajas depuis février ont été effectués à l’occasion d’une superspéciale chronométrée de 7,33 km près de Szczcecin, centre névralgique de l’épreuve. Al-Attiyah a signé le meilleur temps en 7’22, ce qui a suffi au Qatari pour prendre les commandes de la course avec 11 secondes d’avance.

Il a devancé Krzysztof Holowczyc, multiple vainqueur de l’épreuve, alors que Przygonski et Ten Brinke, les partenaires d’Al-Attiyah, se sont classés respectivement quatrième et sixième.

On est entré ensuite dans le vif du sujet samedi avec deux sections chronométrées de 172,31 km disputées sur les terrains militaires de Drawsko Pomorskie. Holowczyc a donné le ton lors de la première en réalisant un chrono de 2 h 09’37 qui lui a permis de distancer Al-Attiyah de 5’35 au classement général. Przygonski s’est classé troisième non loin, et a obtenu la même place au général, tandis que Stéphane Peterhansel, Monsieur Dakar, pointait en quatrième position. Ten Brinke a également grignoté une place au classement pour se retrouver cinquième.

Malheureusement, le moteur du Toyota d’Al-Attiyah a subi des dégâts d’eau dans la boue et le déluge lors de la répétition de la spéciale, si bien que le Qatari a dû abandonner. La victoire est revenue à Peterhansel qui s’est porté du même coup en tête de la course devant Ten Brinke, alors que Przygonski a pris la sixième place après avoir réalisé le huitième temps. Le Polonais a en effet perdu une roue et mis 40 minutes pour réparer.

« Nous avons eu des problèmes de visibilité toute la matinée, à cause du pare-brise, mais les mécaniciens ont fait un super boulot pour régler cela, a déclaré Ten Brinke. « Ensuite, notre alternateur s’est cassé et nous avons dû nous arrêter pour brancher une batterie de rechange. Nous avons réussi à redémarrer la voiture, mais nous avons bouclé les derniers kilomètres quasiment sans électricité – phares, essuie-glaces ou ventilateur. »

Les concurrents ont enchaîné dimanche avec quatre spéciales courtes, en commençant par un tracé délicat de 9,59 km entre Lubieszyn et Dobra. Holowczyc a coiffé de quatre secondes à peine Przygonski, alors que Peterhansel a conservé une avance de 14’14 sur Ten Brinke avant la spéciale suivante.

Celle-ci s’est déroulée sur 17,33 km entre Dobra et Szczecin et Holowczyc a devancé son rival polonais de 15 secondes. Ten Brinke a pris la quatrième place et a réduit l’écart avec Peterhansel à 13’30 avant une courte pause et la répétition de la boucle des deux spéciales.

Dans l’avant-dernière spéciale, Przygonski a signé le scratch alors que Ten Brinke, auteur du quatrième chrono a repris 9 secondes supplémentaires à Peterhansel pour se retrouver à 13’21 de l’homme de tête. Mais le Français a contrôlé la dernière spéciale pour décrocher la victoire finale devant le Néerlandais avec 12’48 d’avance. Victorieux à nouveau de ce dernier chrono, Przygonski a ravi la cinquième place finale à Vasily Gryazin.

La troisième manche de la Coupe du Monde FIA des Bajas nouvelle mouture aura lieu au Portugal du 5 au 7 novembre.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*