Intercontinental GT Challenge : Vervisch et Vanthoor aux 12 Heures de Bathurst

Année après année, l’Intercontinental GT Challenge ne cesse de prendre de l’ampleur. Il est vrai que la compétition organisée par SRO Motorsports Group est la seule réservée aux GT3 au niveau mondial et qu’elle peut en plus se targuer de proposer cinq rendez-vous prestigieux. Avant les TOTAL 24 Heures de Spa (23-26 juillet), les 10 Heures de Suzuka (21-23 août), les 8 Heures d’Indianapolis (1-4 octobre) et la finale des 9 Heures de Kyalami (19-21 novembre), c’est en Australie que la saison est traditionnellement lancée lors des 12 Heures de Bathurst, programmées cette année du 31 janvier au 2 février.

Sur le mythique tracé de Mount Panorama, Audi Sport entend bien débuter cet Intercontinental GT Challenge en force en alignant pas moins de trois R8 LMS GT3. Au volant des GT frappées des quatre anneaux, on retrouvera la star australienne Garth Tander et huit pilotes officiels de la marque… dont Frédéric Vervisch et Dries Vanthoor !

Les deux Belges, vainqueurs l’an dernier des 24 Heures du Nürburgring et des 10 Heures de Suzuka, feront équipe avec l’Allemand Christopher Haase sur une des trois montures de l’Audi Sport Team Valvoline. Si Dries s’est déjà imposé en Australie (en 2018 avec le Team WRT), ce n’est pas le cas de ses deux équipiers. Inutile de dire qu’ils rêvent d’accrocher cette ligne prestigieuse à leur palmarès…

Nouvelle recrue d’Audi Sport, Mirko Bortolotti est dans le même cas. L’Italien n’a même jamais pris le départ à Bathurst, lui qui fera équipe avec le double vainqueur Christopher Mies (lauréat en 2011 et 2012) et le local Garth Tander, lauréat à trois reprises des Bathurst 1000, l’épreuve phare du championnat Supercars.

La troisième Audi R8 LMS sera confiée au Sud-Africain Kelvin van der Linde, à l’Allemand Markus Winkelhock et au jeune Italien de 21 ans Mattia Drudi, soit un autre trio particulièrement solide.

Avec une concurrence plus relevée que jamais, Audi Sport sait que la tâche qui l’attend sera loin d’être aisée. Mais après avoir remporté le classement des Constructeurs en 2016, 2017 et 2018 (en plus du classement Pilotes en 2016 et 2017), la marque d’Ingolstadt sait qu’une quatrième victoire à Bathurst serait la plus belle manière d’entamer cette nouvelle campagne de l’Intercontinental GT ChallenGE.

Belgian Audi Club,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*