Dakar Étape 11 SRT: Dans l’adversité, toujours aussi déterminé !

Étape 11 : Shubaytah – Haradh – Liaison : 365 km – Spéciale : 379 km
Tout schuss dans les dunes ! Aujourd’hui pas besoin de bien nettoyer les pare-brises avant le départ, ni le CR6 ni le buggy SRT n’en avaient. Alors nos deux équipages se sont munies de masques comme des motards, se sont bien couverts et sont partis à l’assaut des 379 km de spéciale. Au programme du jour, des dunes et du sable.

Si Mathieu Serradori et Fabian Lurquin n’avaient pas de gros soucis mécaniques à réparer hier soir au parc fermé, Jean-Rémy Bergounhe et Jean Brucy ont du un peu utiliser le système D pour remettre en état leur voiture.

Mais qu’importe, l’objectif est de rallier Haradh coûte que coûte. « Aujourd’hui nous n’avons pas pris de risque. Nous avons bien géré l’étape, l’essentiel était de rejoindre le bivouac. Ce Dakar a été riche en rebondissements, nous sommes passés par tous les états. Bien sûr sans le tonneau d’hier, nous aurions pu imposer un autre rythme. Mais sans pare-brise, une 10ème place sur cette 11ème étape cela reste une très bonne performance. Une course avec un masque, j’ai retrouvé les sensations de motard, » ironise Mathieu Serradori à l’arrivée.

C’est un vrai exploit pour le 2ème équipage du SRT. Avec un buggy bien scotché et tous les deux masqués, Jean-Rémy et Jean sont parvenus à terminer 17ème du jour et reviennent ainsi 19e au général. « Nous avons fait notre part du boulot, place aux mécanos qui vont avoir fort à faire. Ces bons résultats, c’est le travail de toute l’équipe SRT. »

Une longue nuit en perspective, mais la dernière d’une belle aventure.

Valéry Maurel,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*