Ligier JS Cup: ZOSH sacré champion et vice-champion

© DR

– Orhès Racing double vainqueur de la dernière manche de la Ligier JS Cup France

Retour sur la septième et dernière manche de la Ligier JS Cup France les 18-19 octobre derniers sur le circuit de Nogaro avec deux courses de quatre heures. Orhès Racing s’impose en force avec une victoire et une troisième place le vendredi avec ses Ligier JS2 R #18 et #21 et une seconde victoire le samedi avec l’équipage de la #21.

Avec deux pole positions et sept podiums dont trois victoires, ZOSH Compétition remporte le titre de champion et vice-champion de la Ligier JS Cup France avec ses Ligier JS2 R #72 et #10.

Pour les deux dernières courses de la saison, une nouveauté : toutes les Ligier JS2 R sont chaussées de pneus slicks Hankook, le nouveau partenaire officiel de la série.

Course 1 : Double podium pour Orhès Racing
Départ à 14h00 le vendredi pour quatre heures de course. Sur la première ligne la #48 de MT Racing emmenée par Yves Bandi et Steven Palette. C’est la quatrième pole position de la saison pour la #48 ! La #21 d’Orhès Racing, avec pour l’occasion Nicolas Prost, Sacha Prost et Olivier Pernaut, s’élance également de la première ligne.

La course est mouvementée avec l’entrée en jeu de plusieurs safety cars. A 15 minutes de la fin, un dernier safety car puis un drapeau rouge qui vient couper court à la course.

Partie en quatorzième position, la #18 d’Orhès Racing avec un équipage 100% gentlemen driver composé de Frank Dallavalle, Serge Gallic et Guillaume Breard termine la course en première position. « Dès le début, nous avons effectué de très bons relais avec mes coéquipiers ce qui nous a permis de nous placer dans le top 10, commente Guillaume. Ensuite, avec le jeu des safety cars et une stratégie efficace concoctée par notre ingénieur nous nous sommes retrouvés dans le top 3. Un coup de poker juste après la mi-course nous donne les 50 secondes d’avance nécessaires pour assurer le dernier relais et une victoire potentielle. Avec l’entrée du dernier safety car, les voitures se regroupent et je sais que les pilotes de la #72 et la #21, derrière moi, seront plus rapides à la régulière, mais je parviens à rester en tête un tour et demi. Le drapeau rouge est brandi alors que je suis 3ème. La règle du classement au tour précédent nous redonne la victoire. Une victoire méritée pour l’équipe ! »

La Ligier JS2 R #72 de ZOSH Compétition – Dirob, en tête du championnat avec Arnold et Maxime Robin, partie dixième termine la course sur la deuxième marche du podium. « Il fallait que nous fassions le meilleur résultat possible pour rester dans la course au titre, commente Arnold. C’était notre première course avec les pneus slicks et nous n’avions pas encore beaucoup de recul mais tout s’est très bien passé. Dans les quinze dernières minutes après un safety car nous jouions encore la victoire. On termine finalement deuxième après une fin de course de folie ! » Maxime dans la voiture pour le dernier relais ajoute : « la fin de course était très stressante. J’avais Nicolas Prost qui revenait en force sur moi ! »

La Ligier JS2 R #21 d’Orhès Racing avec Nicolas Prost, Sacha Prost et Olivier Pernaut termine juste derrière. « On était vraiment dans le match pour la victoire, s’exclame Nicolas. Il nous a manqué un tour. Le drapeau rouge nous a sûrement coûté la victoire. »

La #22 de MT Racing et la #154 de Cogemo complètent le top 5.
Course 2 : Rebelote pour Orhès Racing sur la première marche du podium
Deuxième course de quatre heures, le samedi à 9 heures. Les pilotes prennent place sur la grille de départ dans l’ordre d’arrivée de la course de la veille : en première ligne la Ligier JS2 R #18 d’Orhès Racing et la #72 de ZOSH Compétition – Dirob.

Elsa Nicolet,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*