Dakar: Sainz et Peterhansel sur Buggy MINI JCW X-Raid

© DR

– Les collaborations en cours prolongées et un nouveau partenariat conclu

– Poursuite du développement de la voiture

En janvier 2020, le Dakar va ouvrir un nouveau chapitre de son histoire : après dix éditions en Amérique du Sud, l’emblématique rallye du désert aura lieu pour la première fois en Arabie Saoudite.

Pour relever ce nouveau défi, X-raid compte sur l’expérience de l’Espagnol Carlos Sainz et du Français Stéphane Peterhansel, tous deux au volant d’un buggy MINI John Cooper Works X-raid qui bénéficie de nouveaux développements.

L’expérience de 15 victoires au Dakar
Carlos Sainz a déjà remporté le Dakar à deux reprises, dont la dernière en 2018. ‘El Matador’, l’une des plus grandes figures du rallye, vise une nouvelle fois la victoire en 2020. Avant de bifurquer vers le tout-terrain, il a été sacré deux fois champion du monde des rallyes (1990 et 1992). Le Madrilène peut compter sur le soutien de son compatriote et copilote de longue date Lucas Cruz.

Pour Stéphane Peterhansel, le prochain Dakar sera très spécial : pour la première fois dans l’épreuve en effet, son épouse Andrea sera à ses côtés en tant que navigatrice. Le duo mari et femme a déjà remporté l’Abu Dhabi Desert Challenge cette année et a terminé deuxième au Kazakhstan, si bien que les Peterhansel possèdent encore une chance de remporter la Coupe du monde FIA des rallyes tout-terrain. Ils sont actuellement deuxièmes du classement, à neuf points de l’homme de tête, Nasser Al-Attiyah.

Stéphane Peterhansel a remporté la première victoire d’X-raid au Dakar en 2012, au volant d’une MINI ALL4 Racing. Un an plus tard, il a réédité ce succès. Au total, ‘Monsieur Dakar’ a remporté 13 fois le rallye nec plus ultra du désert : six en moto et les sept autres sur quatre roues.

Le parcours du Dakar 2020 traversera la quasi-totalité de l’Arabie Saoudite. Le rallye s’élancera le 5 janvier dans le port de Djeddah. De là, les concurrents mettront le cap au nord du pays jusqu’à la capitale Riyad, où les équipes bénéficieront d’une journée de repos. La deuxième partie du rallye verra la caravane du Dakar se diriger vers le sud, vers ce qu’on appelle le Quart vide. L’arrivée et la cérémonie du podium auront lieu le 17 janvier à Al Qiddia, une ville située à 40 kilomètres de Riyad.

Des partenaires prolongent, d’autres arrivent
Outre sa collaboration avec Red Bull, X-raid peut également compter sur le soutien d’autres partenaires. La décision de déplacer le Dakar d’Amérique du Sud vers la péninsule arabique a été bien accueillie, en particulier dans la région elle-même. Cela a permis à X-raid d’embarquer un nouveau partenaire : le Royaume de Bahreïn, qui a conclu un accord de partenariat avec le team et qui sera représenté sur les voitures et les combinaisons du team allemand. Le Bahreïn n’est pas un inconnu en sport automobile, puisqu’il a été le premier pays du Golfe à organiser un Grand Prix de Formule 1. Le Royaume continue de soutenir les entreprises innovantes comme X-raid, qui s’embarque dans le numérique et la disruption.

La chaîne de stations-service sud-américaine Primax a également prolongé son sponsoring en faveur de X-raid, malgré le fait que le Dakar quitte le continent sud-américain. « Primax va poursuivre son partenariat avec X-raid », a annoncé fièrement Carlos Gonzales Camargo, le P-Dg de Primax SA. « Même si le Dakar part pour la péninsule arabique, nous avons décidé de soutenir le team et d’étendre nos initiatives aux pilotes Stéphane Peterhansel et Carlos Sainz. »

Le Buggy MINI JCW modifié
Dans le cadre de sa préparation à la bagarre pour la cinquième victoire d’X-raid au Dakar, le team a apporté d’autres améliorations et développements au buggy MINI JCW. Les spectateurs pourront ainsi voir au premier coup d’œil que l’avant de la voiture, développée par X-raid, est plus court. Cela devrait faciliter le pilotage du buggy et le rendre plus rapide, notamment dans les dunes.

« Avec Carlos et Stéphane, nous comptons deux pilotes qui ont non seulement beaucoup d’expérience, mais qui connaissent aussi très bien la MINI », a déclaré Sven Quandt, le patron d’X-raid. « Nous devrions ainsi être bien équipés pour relever les défis qui nous attendent en janvier. Il en va de même pour le buggy MINI John Cooper Works, que nous avons continuellement développé et testé au cours de la saison. Nous sommes heureux de pouvoir accueillir un nouveau partenaire de la région, le Royaume de Bahreïn. Par ailleurs, le fait que Primax continue à travailler avec nous témoigne clairement de la sensibilisation positive que le Dakar et X-raid ont généré lors des précédentes éditions du rallye. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*