F4 Magny-Cours: Suspense garanti pour le titre !

Départ de la course 3 à Magny-Cours © KSP

Reshad De Gerus a confirmé sa suprématie à Magny-Cours en remportant la Course 3 en menant de bout en bout. Il a encore réduit l’écart avec le leader Hadrien David. Tout se jouera en octobre au Paul Ricard. Isack Hadjar s’est imposé en Junior.

 

Devancé par deux fois en Hongrie par Hadrien David, Reshad De Gerus a pris sa revanche une semaine plus tard à Magny-Cours, répliquant de belle manière à son rival. Depuis le début de la saison, le duel entre ces deux espoirs reste passionnant et il faudra attendre la toute dernière épreuve du Championnat de France F4, mi-octobre sur le circuit Paul Ricard, pour connaître le nom du vainqueur. David a toujours les cartes en mains, mais son avance reste fragile et le décompte ne lui est favorable que d’un petit point.

Un dimanche radieux pour De Gerus
Le meeting bourguignon aura décidément profité de conditions météorologiques optimales des essais libres jusqu’à cette Course 3, où la sortie de la voiture de sécurité a contribué à garder le suspense pour le podium final. L’écart entre le leader et le groupe de poursuivants est toujours resté infime. Profitant de la meilleure place sur la grille et d’un départ impeccable, Reshad De Gerus a bien réussi à prendre quelques longueurs d’avance sur Hadrien David, avant que deux incidents consécutifs ne surviennent dans le 4ème tour. Enzo Valente était la victime malheureuse d’un accrochage au freinage d’Adelaïde, tandis que le Danois Valdemar Eriksen et Pierre-François Duriani se touchaient quelques virages plus loin, finissant leur course dans le bac à graviers. Le safety-car entrait en piste le temps d’évacuer les voitures, remettant les compteurs à zéro entre les premiers.

« L’objectif était que Hadrien ne puisse pas prendre mon aspiration, » avouait De Gerus. « J’ai bien géré le ‘restart’ et je suis vite reparti sur un rythme élevé pour ne pas être inquiété jusqu’au bout. C’était important d’être plus compétitif que Hadrien ici à Magny-Cours dans les deux courses les plus importantes du week-end. Cette nouvelle victoire était primordiale, elle me permet de croire encore en mes chances pour le titre de Champion de France qui reste mon objectif depuis le début de la saison. » À noter que le pilote originaire de l’île de la Réunion pourra chausser ses deux pneus neufs ‘joker’ quand il le voudra au Castellet, contrairement à Hadrien qui les a déjà utilisés.

Van der Henst continue de monter en puissance
Confirmant des performances en nette hausse depuis Lédenon, le Belge Sten Van der Henst fut l’un des grands animateurs de la course. Tandis que Gillian Henrion devait abandonner sa 3ème place sur la grille en raison d’un problème mécanique, Van der Henst récupérait d’entrée cette position en bondissant de la troisième ligne extérieure. Il ne manquait pas d’inquiéter ensuite David à plusieurs reprises, tout en repoussant les attaques de l’Américain Nicky Hays. On se souvient que Van der Henst avait pu profiter des grilles inversées pour monter deux fois sur le podium dans des Courses 2, mais il savourait cette fois cette probante 3ème place derrière les deux meilleurs pilotes de la saison. En plus de signer le meilleur tour, Hays a poursuivi sa moisson de gros points au général et se rapproche du podium final au Championnat.

Derrière, un autre duel à couteaux tirés a opposé Victor Bernier à Jules Mettetal et Isack Hadjar, sous les yeux d’un très combatif Ugo Gazil. Grâce à une superbe manœuvre, Hadjar doublait d’un seul coup les deux pilotes le précédant. Après un samedi décevant, sans qu’il n’en ait été responsable, Isack coupait l’arrivée en 5ème position et s’adjugeait la victoire en Junior. Là encore, l’indécision règne pour le titre chez les plus jeunes, d’autant que Bernier était finalement pénalisé pour départ anticipé. Sixième devant Evan Spenle, Jules Mettetal décrochait une place plus en rapport avec son potentiel. En raison d’une pénalité pour Ugo Gazil et d’une disqualification pour Mathis Poulet, le top-10 était complété par le Japonais Kakunoshin Ota, le Sud-Africain Stuart White et le Danois Mikkel Grundtvig. Quant à l’Américain Bryson Lew, il fêtait son premier point de la saison.

Rendez-vous avec la F4 de la FFSA Academy du 11 au 13 octobre au Castellet (Circuit Paul Ricard) pour le final de ce Championnat de France 2019 ‘grand cru’ !

Classement provisoire du Championnat de France F4 après Magny-Cours (6/7) : 1- Hadrien David (FRA) – 247 pts ; 2- Reshad De Gerus (FRA) – 233,5 pts ; 3- Nicky Hays (USA) – 147 pts ; 4- Gilian Henrion (FRA) – 122 pts ; 5- Isack Hadjar (FRA) – 110 pts ; 6- Victor Bernier (FRA) – 104 pts ; 7- Enzo Valente (FRA) – 101 pts ; 8- Stuart White (ZAF) – 97 pts ; 9- Sten Van der Henst (BEL) – 87,5 pts ; 10- Evan Spenle (FRA) – 84 pts ; 11- Ugo Gazil (FRA) – 49 pts ; 12- Jules Mettetal (FRA) – 49 pts ; 13- Mikkel Grundtvig (DNK) – 28 pts ; 14- Paul-Adrien Pallot (FRA) – 23 pts ; 15- Valdemar Eriksen (DNK) – 19 pts ; 16- Pierre-François Duriani (FRA) – 18 pts ; 17- Mathis Poulet (FRA) – 16 pts ; 18- Bryson Lew (USA) – 1 pt ; 19- Simon Ohlin (SWE) – 0 pt.

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*