ELMS: Pluie et Safety Cars viennent à bout des espoirs d’Ultimate

Pas de chance pour le Ultimate à Silverstone © DR

L’équipage Ultimate n’a pas été verni ce week-end pour la reprise du championnat lors de ces 4 Heures de Silverstone. Alors qu’ils avaient une très bonne voiture, les trois hommes ont manqué de chance dans des conditions de course particulières.

 

Un meilleur temps en essais libres et une 2ème place en qualif…
Après une pause estivale d’un mois et demi depuis la dernière manche disputée à Barcelone, le championnat European Le Mans Series était de retour le week-end dernier sur le circuit de Silverstone (Grande-Bretagne). Après sa superbe remontada sur les terres espagnoles, terminant 2ème en LMP3, Ultimate se retrouvait 3e au classement par Equipes LMP3 avant la manche britannique.
Lors des essais libres, la Norma M30 #17 impressionne tout de suite avec un meilleur chrono en première session. A l’issue de la qualification, Matthieu Lahaye réalise une belle performance en terminant 2ème à deux dixièmes de la pole position !

Les incidents de course font pencher la balance !
Jean-Baptiste Lahaye prend un bon départ et profite d’une erreur du poleman pour prendre la tête. Après sept minutes seulement de course, la pluie se met à tomber. Il préfère passer des pneus pluie tout de suite et repart en piste 5ème. Il remonte alors les voitures qui le précédent jusqu’à la 2ème place. Après 20 minutes, il revient au stand, la piste commençant à s’assécher. Il ressort loin, 12ème, mais la stratégie sera peut être payante. Encore une fois et grâce à ses gommes slicks, il est l’un des plus rapides en piste et atteint la 3ème place avant de devoir passer le volant à François Heriau.

Ce dernier ressort 12ème. Il adopte un bon rythme qui lui permet de remonter jusqu’à la 5ème place. Malheureusement, deux accidents obligent la Direction de Course à sortir la Safety Car à deux reprises ce qui lui fait perdre un tour. « La règle est que si le Safety Car ne sort pas devant le leader, il doit se laisser dépasser jusqu’à récupérer la tête de course, » explique-t-il. « Malheureusement, j’étais trois voitures derrière le leader, contrairement à nos concurrents qui ont pu doubler le Safety Car et ainsi bénéficier d’un tour ‘gratuit’. » Il rend ensuite la voiture à Matthieu à la 10ème place, mais les premières places sont maintenant inaccessibles.

Lorsqu’il ressort, Matthieu Lahaye est toujours 10ème. Le but est alors de marquer le plus de points possibles au championnat. Il ne lâche rien et arrive à gagner trois places avant le drapeau à damiers. Certes, des points ont été marqués grâce à cette 7ème position, mais la course au titre LMP3 en ELMS est désormais compromise suite à ce résultat. Cependant, l’une des trois premières places au championnat est toujours d’actualité.

Ce qu’ils ont dit à l’issue de la course
Jean Baptiste Lahaye : « J’ai pris un beau départ. Je saisis l’opportunité au bon moment, au bon endroit et je passe en tête. Au bout de quelques tours, j’avais réussi à creuser un peu l’écart. Malheureusement, la pluie est apparue et je suis en manque de roulage dans ces conditions. J’ai mis les pneus pluie mais, comme la piste a commencé à sécher, lors d’une Full Course Yellow, nous avons eu l’opportunité de nous arrêter de nouveau. Quand j’en ai reçu l’ordre, j’étais alors à 200 mètres de l’entrée des stands. Je suis rentré, les gars n’étaient pas prêts. Marie-Alice, notre team-manager, était toute seule pour gérer tout cela, il a fallu qu’elle prenne toutes les décisions. Pas facile pour elle dans ces conditions là ! Je repars en piste avec une auto très performante. Nous avions un rythme aussi bon que les meilleurs aujourd’hui, nous aurions dû finir dans les trois premiers. C’est comme cela. Cependant, je relativise pas mal car, avec la mort d’Anthoine Hubert ce samedi, cela nous rappelle que nous sommes là pour nous amuser, pour nous retrouver. Je suis assez bouleversé par le départ de ce jeune pilote français. Je pense surtout à lui et à sa famille. Pour ce qui est de l’ELMS, nous allons nous rendre à Spa en essayant de faire au mieux. »

Matthieu Lahaye : « Lors de mon relais, je ressors 10e, mais nous savions que nous n’avions plus grand-chose à jouer si ce n’est récupérer quelques points pour le championnat. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas eu aussi peu de réussite dans une course. La voiture était excellente, nous avons pris les bonnes décisions pour s’arrêter au bon moment, mais il y a eu ces Full Course Yellow et voitures de sécurité. Nous n’avons pas été dans les bonnes fenêtres de ravitaillement et nous avons perdu un tour avec l’un des Safety Car. Cela nous a mis hors du classement. Pour le titre, cela va devenir très compliqué, mais il reste de bonnes places à aller chercher au championnat. Nous voulons terminer sur le podium final. »

François Hériau : « Je dirais que j’ai surtout fait un relais car le deuxième, je l’ai plus passé sous régime de Safety Car. La voiture était vraiment très bien, mais nous perdons tout sur des faits de course et la stratégie. Au niveau du rythme de course, nous avions tout pour jouer le podium, mais comme souvent, nous n’avons pas eu trop de chance avec les événements de course. »

Le point au championnat : 1. Inter Europol Competition, 83 points ; 2. Eurointernational, 62 points ; 3. United Autosports, 53 points ; 4. Ultimate, 49 points ; 5. Nielsen Racing, 38 points…

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*