3 courses de 24 Heures, 3 podiums pour GPX Racing

© DR

Cette année, l’équipe GPX Racing mène un double programme, avec la Blancpain GT Series Endurance Cup et la 24H Series ‘Championship of the Continents’. Elle a ainsi participé à trois courses de 24 Heures en moins de deux mois avec à chaque fois le podium au bout de l’effort !

Après la 2ème place à Portimao et la fabuleuse victoire décrochée aux 24 Heures de Spa, la Porsche 911 GT3 R aux couleurs Gulf s’est classée 3ème à Barcelone. Le team dirigé par Pierre-Brice Mena a profité de ce déplacement en Catalogne pour annoncer ses projets pour les deux prochaines saisons, avec l’objectif validé d’être au départ des 24 Heures du Mans en 2021 !

Les 24 Heures leur vont comme un gant !
A Barcelone, GPX Racing engageait Jordan Grogor, Stuart Hall et Benjamin Goethe, soit le trio qui a participé aux trois premières manches de la Blancpain GT Series Endurance Cup, avec le renfort de Jean-Pierre Valentini et de l’ancien test-driver Minardi, Jordan et Midland F1 Nicky Pastorelli.

La Porsche #24 a effectué un parcours solide vers la 3ème place, à peine troublé par deux crevaisons et des pompes de ravitaillement récalcitrantes. Pour prendre la température de l’ambiance de ce double tour d’horloge catalan, nous nous sommes tournés vers les deux extrémités de la pyramide des âges de GPX Racing : Benji Goethe, le… benjamin de l’effectif, et Jean-Pierre Valentini. Deux visions différentes au sein d’un team uni dans la même ambition.

Benji Goethe : « J’ai appris beaucoup pendant cette première course de 24 heures en GT3, à commencer par la nuit, comprendre les points de freinage et comment prendre des repères dans l’obscurité. Et puis, globalement, une des difficultés principales est de savoir doubler vite pour ne pas perdre de temps mais en calculant bien les risques. Je pense que terminer 3ème du classement général, c’est bien pour une première ! »

Jean-Pierre Valentini : « En tant que gentleman amateur, j’apprécie de pouvoir compter sur les conseils des pilotes Pro, notamment Nicky Pastorelli et Jordan Grogor avec qui j’ai l’habitude de travailler sur les datas pour progresser. Je suis impressionné par tout ce qu’a réalisé l’équipe GPX Racing depuis l’acquisition des Porsche GT3. C’est un team où il fait bon vivre et réussir ! »

Le team-principal Pierre-Brice Mena ne pouvait qu’afficher sa satisfaction : « Le point à souligner, c’est notre régularité et la qualité de notre préparation. Une nouvelle fois, nous n’avons pas rencontré de soucis avec la voiture. Benji termine ses premières 24 heures en GT à l’âge de 16 ans et il n’a pas ménagé ses efforts puisqu’il a roulé cinq heures. Avec trois bons résultats sur 24 heures dont une victoire à Spa, GPX Racing peut sereinement mettre le cap sur la capitale de l’endurance : Le Mans ! »

Deux ans pour confirmer et viser Le Mans
Justement, il est temps de parler d’avenir, à commencer par le plus immédiat. GPX Racing achèvera son tour d’Europe de la Blancpain GT Series Endurance Cup à Barcelone les 28 et 29 septembre avec l’équipage Silver Cup habituel. Avec sa livrée bleu ciel et orange, le team sera dans le ton aux Gulf 12 Hours (14 décembre), avec deux voitures comme aux 24 Heures de Dubaï un mois plus tard.

La 24H Series Continents sera à nouveau à l’ordre du jour en 2020, parallèlement à un assaut sur le GT World Challenge Europe de SRO Motorsports. Il s’agira cette fois d’un programme complet comprenant les cinq épreuves sprint en plus des cinq courses d’endurance, avec les 24 Heures de Spa en point d’orgue. Une voiture sera engagée en Silver Cup, mais un équipage Pro est à l’étude, pour tenter de rééditer l’exploit accompli cette année dans les Ardennes.

Avec une telle expérience en GT3, le défi que représente le passage à la catégorie GTE et une première participation aux 24 Heures du Mans pourra alors se concrétiser.

Romane Didier,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*