DPPI: La photo de la semaine aux 24 Heures de Spa

© DPPI

Si sur le papier elles ne sont pas les plus faciles et reposantes, les courses d’endurance sont bien souvent les plus appréciées des photographes. Elles offrent en effet de nombreuses opportunités avec des lumières changeantes, et de par leur durée nous permettent de prendre plus sereinement notre temps afin de réellement s’appliquer dans la réalisation de nos images.

 

Jeudi soir, lors des essais de nuit des 24 Heures de Spa, c’est à l’un des virages les plus emblématiques de la saison que je vais m’intéresser : le Raidillon de l’Eau Rouge. La nuit, les sens sont décuplés. Les sons paraissent plus forts, les lumières fusent, le monde s’endort mais la course redouble d’intensité.

Je remarque les étincelles produites par les Mercedes à l’attaque dans cette forte pente après la cuvette de l’Eau Rouge. C’est donc sur elles que je me concentre pour cette photo. L’œil dans le viseur, prêt à déclencher, je me focalise sur le son des voitures en approche, guettant celui des Mercedes. J’obtiens après quelques essais cette image. En utilisant un temps de pose relativement lent, les phares postérieures se découpent au rythme de leurs clignotements, tandis que les étincelles encore incandescentes laisseraient à penser à la combustion d’une fusée fonçant dans l’obscurité.

Antonin Vincent,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*