FIM: Sunderland remporte le premier Silk Way Rally

Podium motos de l'Africa Race © Alain Rossignol

– 2ème Épreuve du Championnat du Monde FIM des Rallyes Tout-Terrain du 6 au 16 juillet.

– Victoire de Rafal Sonik en Quad 

Durant dix jours, les 24 pilotes moto et les 3 quads au départ de cette première édition FIM du Silk Way Rally ont parcouru, avec beaucoup de plaisir, 5003 km dont 2588 km en Spéciale et une étape marathon avec Parc Fermé dans le bivouac d’Ulan Bator.

Après les vérifications administratives et techniques à Irkoutsk (Russie) non loin du Lac Baïkal, les pilotes découvrirent la taïga et les forêts de la Sibérie Orientale puis parcoururent les steppes de la Mongolie pour terminer en Chine, dans le désert de Gobi. Une fantastique épopée tant sportive qu’humaine à l’issue de laquelle, Sam Sunderland (KTM) remporta la catégorie moto devant Andrew Short (Husqvarna) et Adrien Van Beveren (Yamaha), Rafal Sonik (Yamaha) la catégorie Quad et Vétéran, Laiai Sanz (KTM) la catégorie féminine et Luciano Benavides (KTM) la catégorie Junior.

À l’arrivée de la dernière Spéciale qui ne fut pas de tout repos, Sam Sunderland, enrhumé depuis les premiers jours, s’exprime avec joie : « J’ai roulé tranquillement cette dernière Spéciale car j’avais une belle avance sur Short et donc je ne me suis pas perdu parce que j’ai pu rester concentrer sur ma navigation. Je suis vraiment très heureux de remporter cette course difficile car en plus, j’étais malade et ce ne fut pas simple à gérer. J’aime le côté aventure des Rallyes Tout-Terrain et découvrir trois pays en une course, c’était merveilleux. Nous avons traversé les forêts en Russie, en Mongolie, je n’ai jamais de ma vie roulé aussi vite sur des pistes et ces trois derniers jours en Chine ont été un incroyable contraste avec des dunes et de l’herbe à chameaux. C’était une course dure mais très bien organisée avec un très beau parcours ! »

Vainqueur de l’avant-dernière Spéciale, Andrew Short a ouvert, pour la première fois de sa carrière, la piste pour arriver à Dunhuang. « C’est tellement différent de rouler sans traces », explique-t-il, « une incroyable expérience mais au départ, je n’en menais pas large. C’était une très belle course, très bien organisée, un bel évènement qui m’a beaucoup plus ! »

De son côté Adrien Van Beveren a perdu un peu de temps à chercher un WP dans la dernière Spéciale mais a préservé sa place sur le podium tandis que ses équipiers ont joué de malchance. Xavier de Soultrait a cassé sa fourche en Sibérie et perdu deux étapes puis dans celle de Jiayuguan, la neuvième, quand il a cassé ses freins dans les barbelés tandis que Franco Caimi s’est retrouvé en panne d’essence avant le ravitaillement.

Chez Honda, ce ne fut pas vraiment la fête car, alors qu’il menait la course, lors de l’étape marathon, c’est-à-dire sans assistance, Kevin Benavides est arrivé avec un problème de frein avant non-réparable par lui même. Il a alors changé avec celui de Nacho Cornejo qui a ainsi perdu toute chance de gagner le classement Junior. Puis dans la dernière Spéciale mongole, Benavides s’est perdu dans les nombreuses pistes parallèles et termine aux pieds du podium, 4e. Quant à Joan Barreda, il termine le rallye en 9e position après avoir chuté lourdement dans l’étape de Mandalgovi.

Belle performance, par contre, pour Hero qui, grâce à Oriol Mena, a gagné sa première Spéciale en Rallye de Championnat du Monde FIM et se classe 6e tandis que Paulo Gonçalves n’est que 17e après avoir dû changer de moteur.

Très beau Silk Way Rally aussi pour Luciano Benavides qui remporte le classement Junior. Le jeune Argentin a longtemps été 2ème puis a commis quelques erreurs — dont la perte de son carton de pointage — qui l’ont relégué à la 5ème place. « Ce fut une course folle, explique-t-il, comme un Dakar, et j’ai adoré ! »

Magnifique course également pour Laia Sanz qui termine première de la catégorie féminine et 7ème au général ! « J’ai eu de très bonnes étapes en Mongolie, commente-t’elle, en Chine c’était plus dur mais je suis contente de ma course. C’était une longue, belle et très dure épreuve du Championnat du Monde FIM des Rallyes Tout-Terrain ! »

En Quad, Rafal Sonik a très bien géré sa course et finit avec plus d’1h30′ d’avance sur Aleksandr Maksimov (Yamaha) tandis que Lindner (Can Am) a chuté très lourdement dans l’avant-dernière étape. « Les paysages étaient magnifiques, raconte Sonik, et j’ai beaucoup aimé les forêts de Sibérie, peut-être parce que je passe beaucoup de temps dans le désert… Ici, en Chine, certains endroits ressemblent à l’Argentine ou au Maroc. Je me plains souvent du road book mais j’avoue que cette fois il était presque parfait ! »

Mardi soir, le Silk Way Rally s’est terminé par une belle fête où se sont retrouvés Russes, Mongoles, Chinois et toutes les autres nationalités présentes pour célébrer le sport, la convivialité et la fraternité qui caractérisent les Rallyes Tout-Terrain.

La prochaine épreuve du Championnat du Monde FIM des Rallyes Tout-Terrain se déroulera en septembre au Chili lors de l’Atacama Rally.

Classement Général Moto
1.Sunderland (KTM) en 26h12’47
2.Short (Husqvarna) à 20’22
3.Van Beveren (Yamaha) à 21’01
4.Benavides K. (Honda) à 21’37
5.Benavides L. (KTM) à 36’50

Classement Général Quad
1.Sonik (Yamaha) en 34h18’54
2.Maksimov (Yamaha) à 1h32’13

Judith Tomaselli,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*