Le Belgian Audi WRT poursuivi par la guigne à Brand Hatch!

Le Belgian Audi Club Team WRT à Brand Hatch

Le Belgian Audi Club Team WRT a toujours brillé à Brand Hatch. Mais cette fois, l’ouverture du Blancpain GT World Challenge Europe (le nouveau nom de la Sprint Cup) s’est révélée terriblement frustrante pour l’équipe belge.

Les conditions climatiques changeantes lors des essais qualificatifs ont apporté leur lot de – mauvaises – surprises. Dans la première séance, les Audi R8 LMS ‘belges’ ne parvenaient pas à jouer les avant-postes avec une 8ème place comme meilleur résultat pour Ezequiel Pérez-Companc, l’équipier de Dries Vanthoor sur la #1.

Shae Davies (#17) se classait au 11ème rang, Oscar Tunjo (#10) au 13ème et Charles Weerts (#2) au 15ème.

La malchance frappait ensuite lors de la seconde qualification. Dès son premier tour lancé, Christopher Mies était surpris par une averse dans le denier virage avant d’être violemment percuté par une autre voiture partie elle aussi en perdition sur la piste humide. Non seulement l’Allemand voyait sa séance ruinée, mais en plus le drapeau rouge présenté allait empêcher Dries Vanthoor de signer un chrono. Et lorsque la séance reprenait, la pluie avait redoublé d’intensité et le Limbourgeois ne pouvait faire mieux qu’une 22ème place. Sur la #17, Tom Gamble se classait 9ème et Rik Breukers prenait la 19ème position sur la #10.

Sur un circuit réputé pour être peu propice aux dépassements, on savait d’emblée que la suite du week-end serait compliquée. Mais le Belgian Audi Club Team WRT n’est pas connu pour baisser facilement les bras !

Dans la première course, un accrochage dans le premier virage obligeait Ezequiel Pérez-Companc à traverser le bac à graviers pour éviter l’accident et l’Argentin retombait à la 20ème place. Mais alors que la #1 parvenait à remonter dans la hiérarchie jusqu’à la 11ème position, un Drive through pour un non-respect d’un drapeau jaune lui faisait de nouveau perdre du temps. Dries Vanthoor croisait donc le drapeau à damier à la 11ème place. Pendant ce temps, Shae Davies et Tom Gamble se montraient les meilleurs du clan WRT avec une 6e place, le duo Oscar Tunjo-Rik Breukers terminant au 9ème rang et la paire Charles Weerts-Christopher Mies au 12ème après une fantastique remontée… ruinée par une crevaison !

Hélas, le pire était encore à venir en Course 2. Le mieux placé des pilotes du Belgian Audi Club Team WRT sur la grille, Tom Gamble, était impliqué dans une touchette lors du premier tour et le duo qu’il forme avec Shae Davies devait renoncer. Quelques minutes plus tard, un gigantesque carambolage provoquait la perte de la #10 de Tunjo-Breukers et de la #1 de Pérez-Companc-Vanthoor. Seule la #2 de Charles Weerts et Christopher Mies voyait donc l’arrivée, les efforts des mécanos (qui avaient réparé la voiture toute la nuit) étant récompensés par une 6e place.

Toujours restée très soudée, l’équipe est bien décidée à conjurer le mauvais sort dès le prochain rendez-vous, ce week-end à Silverstone pour la deuxième épreuve de la Blancpain GT Series Endurance Cup.

Pierre Dieudonné : « L’impression que les dieux étaient contre nous »
Au vu du déroulement du week-end, l’ambiance était lourde dimanche dans le clan du Belgian Audi Club Team WRT. « On peut dire que j’ai quelques années d’expérience derrière moi et je n’ai pas pour habitude de parler de malchance quand la réussite n’est pas au rendez-vous », explique Pierre Dieudonné, le Directeur sportif du Belgian Audi Club Team WRT à Brands Hatch. « Mais ce week-end, j’ai vraiment l’impression que les dieux de la course étaient contre nous ! De toute ma carrière avec WRT, je ne me souviens pas d’un week-end aussi catastrophique de par l’enchaînement de circonstances qui ont semblé s’acharner contre nous. La météo ne nous a pas aidés, mais c’est la même pour tout le monde. Le timing de l’accident avec Christopher lors de la seconde séance qualificative n’aurait pas pu être plus pénalisant. Pour ne pas faire refroidir les pneus en attendant dans la pit lane, nous avons choisi de monter les pneus le plus tard possible et de partir avec un décalage d’une ou deux minutes par rapport à nos concurrents. Quand Christopher est arrivé dans le dernier virage, à 300 mètres d’un super temps qui l’aurait installé à l’avant de la grille, il a été surpris par la pluie qui a subitement fait son apparition à cet endroit. Il est passé par le bas-côté et, en revenant sur la piste, il a été percuté par Stéphane Ortelli, qui s’est fait surprendre de la même manière. Le drapeau rouge a été brandi et tant Dries Vanthoor que Rik Breukers, qui étaient derrière, n’ont pas pu boucler leur tour. Lorsque la séance a repris, la pluie était beaucoup plus intense. Les mécanos ont réalisé un petit miracle en réparant notre Audi #2 durant la nuit ! En course 1, Charles et Christopher ont réussi une superbe remontée et le pit stop a été fabuleux. Ils étaient revenus en 5ème position lorsque tout a été ruiné par une crevaison à 7 tours de l’arrivée. Durant la Course 2, nous avons perdu la #17 de Tom Gamble dès le premier virage suite à un contact, puis la #10 et la #1 ont été victimes de la collision en chaine alors que leurs pilotes n’avaient rien à se reprocher. Après 5 minutes, nous avions perdu 3 voitures et accumulé de nouveaux dégâts importants. Malgré ces malheurs, nous devons toutefois retenir la 2e place en Silver Cup de Shae Davies et Tom Gamble en course 1 et deux 6e places au général. Et je voudrais rendre hommage à nos mécanos – qui ont encore gagné le Pit-Stop Challenge – et à tous nos pilotes pour leur excellent état d’esprit. Nous avons certes souffert à Brands Hatch, mais je suis convaincu que les relations dans l’équipe se sont renforcées et que nous sortons encore plus aguerris de ce week-end difficile ! »

Dries Vanthoor : « Pas d’échappatoire possible »
Après Ezequiel Pérez-Companc forcé de passer par le bac à graviers dès le départ de la Course 1 pour éviter un accident, Dries Vanthoor a été impliqué dans le carambolage de la Course 2. Le duo de l’Audi R8 LMS #1 n’a donc pas marqué de point à Brands Hatch. « Ce n’était évidemment pas un bon week-end pour nous », soupirait le pilote du Belgian Audi Club. « C’est vraiment dommage, car la voiture fonctionnait bien et nous avions un bon rythme, mais nous avons été malchanceux lors des qualifications et plus encore en course. Dans les deux cas, Ezequiel lors de la Course 1 et moi lors de la Course 2, nous nous sommes retrouvés sans échappatoire possible. C’est juste de la malchance et ça ne remet pas en cause notre performance. Je pense déjà à la prochaine course ! »

Charles Weerts : « De belles remontées »
Nouveau venu dans le giron du Belgian Audi Club Team WRT et dans le monde du GT, Charles Weerts sait qu’il a entamé en 2019 une saison d’apprentissage. Mais l’Aubelois s’en est une fois de plus bien sorti ! « C’était ma première fois ici à Brands Hatch, une piste qui représente un véritable challenge », explique-t-il. « Avec la météo que nous avons eue, je n’ai vraiment pas fait beaucoup de tours sur le sec avant les essais qualificatifs. Puis il y a eu cet accident pour Chris dans la Q2. Néanmoins, je pense que nous avons fait de belles remontées. Dans la première course, nous aurions même pu finir 4e sans une crevaison et dans la seconde course nous sommes remontés du fond de la grille jusqu’à la 6e place, ce qui n’est pas si mal. »

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*