Dakar Etape: Première galère pour Lavieille-Garcin !

Christian Lavieille et Jean-Mi Polato dans l'étape 7

Une drôle de journée, la septième étape du Dakar, la boucle de San Juan de Marcona longue de 323 km pour Christian Lavieille et Jean-Pierre Garcin ! Pour l’équipage du Toyota  #350 de l’équipe AutoBody, pas question de se déconcentrer, de mettre le bras à la portière, tant l’écart avec les seconds est conséquent.  

 

« Nous sommes sortis de la spéciale (la 7), elle était très compliquée à couvrir ! Au km100, je me suis arrêté pour dégonfler suite à une petite crevaison sans gravité afin d’arpenter dans de meilleurs conditions les dunes. Par contre, au km180 nous avons perçu un gros bruit, le Toyota s’est mis à chauffer… » Il y avait 323 km à couvrir dans ce secteur sélectif, les galères allaient t’elles commencer à cibler le solide équipage leader de la catégorie T2 ?

« L’axe de la vis du ventilateur s’est desserti » explique le pilote de BF Goodrich. « Il a explosé le radiateur, nous avons aussitôt attaqué un autre rallye : celui de la mécanique. Démontage. Jean-Pierre a serti l’axe et, changé le ventilateur profitant que Akira (Miura) en avait un de secours dans sa voiture. Jean-Pierre a assuré une longue séance de mécanique qui a duré environ une heure trente. »

Les duettistes sont repartis dans les dunes en « roulant à deux, avec Akira, pour s’entraider au cas où… et, dans le brouillard. » La suite du parcours n’était pas facile, un peu galère en terme de pilotage. Au km230, l’organisation a neutralisé la course, en court-circuitant des dunes cathédrales : « nous avons repris la course 25 km plus loin. La raison n’était pas la souffrance des concurrents dans ce cordon, l’hélicoptère ne pouvait pas voler si haut et, la sécurité n’était plus maximale. Beaucoup de camions étaient plantés et la décision nous a soulagés… »

Finalement, Christian et Jean-Pierre sont sortis de la spéciale avec soulagement : « nous craignions de rouler de nuit. » Un souvenir rejaillit dans la tête de Christian : « C’était dans cette spéciale l’an dernier que nous avions abandonné. Je n’espérais pas une répétition de l’histoire ! »

52ème de la boucle San Juan de Marcona, Christian et Jean-Pierre occupent la 29ème du général et restent leaders de la catégorie T2 avec une avance de 2h22 sur Akira Miura, son équipier de chez AutoBody.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*