Dakar/Simon Marcic : Comme un poisson dans l’eau

Simon Marcic © DR

Si une forme de fébrilité empare certains pilotes durant les vérifications, ce qui trahit généralement leur manque d’expérience, il en est pour qui les derniers préparatifs du Dakar ne font qu’exciter l’envie d’attaquer la première spéciale.

 

Simon Marcic est de ceux-là. A la veille de son cinquième Dakar, le pilote Slovène assure ne ressentir aucune pression, même si, comme il l’affirme, il vise clairement cette année la victoire dans la catégorie Original by Motul. « Je me sens comme un poisson dans l’eau », lance le gaillard de Maribor.

Armé cette année d’une KTM toute neuve, Simon veut faire mieux que l’an dernier. « J’ai fini 69ème en ayant connu de nombreux problèmes mécaniques », rappelle-t-il. « J’ai perdu des heures à bricoler ma moto dans les dunes. J’espère que je pourrai me concentrer cette fois sur le pilotage. »

Ce qui ne serait que justice pour ce garçon qui a souvent manqué de réussite sur l’épreuve sud-américaine. Contraint prématurément à l’abandon lors de sa première participation, il avait conclu l’édition 2017 en 79ème position avec une clavicule et une main cassées. Il y a deux ans, c’est une collision avec la voiture de Stéphane Peterhansel qui lui avait valu de jeter l’éponge, jambe cassée, à deux jours de l’arrivée. Optimiste de nature et habitué à serrer les dents, Simon Marcic veut croire que 2019 sera son année.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*