Africa Eco Race Etape 2: Ils ont dit…

© DR

L’étape 2 entre La Momie et Agdal longue de 433.89 km n’a pas été simple pour les concurrents. Le secteur sélectif long de 431.22 km avec une arrivée au bivouac de Agdal a permis la rencontre avec les vainqueurs du jour : Pal-Anders Ullevalseter à moto et Dominique Laure en auto.

L’Italien Alessandro Botturi sur Yamaha conserve l’avantage au général moto. A signaler l’abandon de Philippe Pinchedez suite à une malencontreuse rencontre avec un rocher ! Son CAN AM n’a pas aimé….

Alessandro Botturi – Yamaha – Energia & Sorrisi Rallye Team : 2ème de l’étape – 1er au général moto
« C’était une spéciale très longue et très variée. La navigation n’était pas facile mais je n’ai jamais vu des rood-book aussi précis. Avec Pal Anders, nous avons passé plus de 5 heures sur la moto pour faire 430 km. Derrière, certains vont souffrir aujourd’hui. J’ai pris beaucoup de plaisir à rouler avec Ullevalseter. C’était une bonne collaboration. »

Philippe Cavelius – KTM – Cavelius Team : 7ème de l’étape – 6ème au général moto
« Cette spéciale était particulièrement costaud. Un problème de GPS m’a perturbé sur la première partie du parcours. Malgré cela, j’ai pris beaucoup de plaisir à rouler sur ce magnifique parcours dans des paysages splendides. Il n’y a pas à dire, l’Afrique est vraiment un continent incroyable pour y faire du Rallye je suis très heureux de la retrouver. »

Simone Agazzi – Honda – RS Moto Honda Racing Team : 3ème de l’étape et du général moto
« Aujourd’hui, la spéciale était extraordinaire. Il y avait de tout : de l’enduro, du cross, des dunes, des parties roulantes. Un vrai régal ! Par contre, la navigation n’était pas facile du tout mais en suivant bien le road-book, je m’en suis bien sorti. »

Yves Fromont – Buggy Tarek – Team Fromont : 4ème de l’étape et 7ème du général auto camion
« Après une première journée compliquée hier, nous avons redressé la barre. Nous avons perdu un gros quart d’heure après nous être égarés sur un plateau. Mais, au final, notre expérience du terrain et de l’épreuve nous a servi pour ne pas commettre de faute de pilotage et nous nous en tirons bien. La course a commencé et la route jusqu’à Dakar est encore longue ! »

Elisabete Jacinto – MAN – Team Bio Ritmo : 9ème de la spéciale et du général
« Nous avons connu un gros plantage sur la crête d’une dune qui nous a fait perdre une trentaine de minutes. Cela fait partie du jeu. Je suis très satisfaite des évolutions de mon camion. J’espère vraiment que nous allons continuer sur notre lancée afin d’effacer les deux dernières années noires que nous avons connu sur l’Africa Eco Race. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*