Sébastien Loeb: Un pré-retraité bien occupé

Sébastien Loeb © DR

Peugeot l’avait laissé libre. Citroen n’avait plus de volant pour lui. Malcolm Wilson, le big boss de Ford rêvait de l’engager, enfin. Encore raté ! Sébastien Loeb pilotera l’an prochain une Hyundai pour un programme partiel de 6 manches en WRC.

 

On avait déjà du mal à imaginer Tony Parker sous un autre maillot que celui des Spurs. Il va falloir aussi s’habituer à voir Sébastien Loeb dans une nouvelle combinaison. Pour la première fois de sa carrière, le nonuple champion du monde ne pilotera pas sous les couleurs du groupe PSA (Peugeot/Citroën). Sacré choc visuel en vue ! Voilà donc l’Alsacien pilote Hyundai pour un contrat de deux ans et un programme de 6 manches dès 2019. Pour l’heure, on en connaît déjà trois : le Monte-Carlo, la Corse et le Chili. Joli coup pour la firme coréenne, toujours à la recherche d’un titre -pilote ou constructeur- 5 ans après son retour à plein temps en championnat du monde.

On craignait de voir Loeb sans volant… le voici bien occupé en janvier ! Car le planning est serré : à peine rentré du Dakar (le jeudi 17, si tout va bien), l’Alsacien enchaînera avec une séance d’essais le week-end du 19 pour attaquer les recos du Monte Carlo dès le lundi au matin. Qui a parlé de pré-retraite ? Pour l’heure, place au Dakar. Loeb et Elena en terminent avec deux jours d’essais à Abu Dhabi à bord d’une 2008 DKR de l’écurie PH Sport. Au programme : dunes, dunes et… dunes. 48h 100% sable. Entre plantage et petit soucis mécanique, l’inséparable duo a passé en revue tous les charmes du rallye raid !

Gaël Robic – France TV,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*