WEC: Shanghai à Conway, Kobayashi et Lopez

La Toyota #8 l'a emporté à Shanghai au terme des 6 Heures

Toyota Gazoo Racing signe un deuxième doublé consécutif à l’issue des 6 Heures de Shanghai, après une course difficile, disputée sur le mouillé. 

Vainqueurs à Fuji le mois dernier, Mike Conway, Kamui Kobayashi et José Maria Lopez (Toyota TS050 HYBRID #7) ont reçu leur deuxième drapeau à damier victorieux consécutif.

 

Ils battent la Toyota #8 pilotée par Fernando Alonso, Kazuki Nakajima et Sébastien Buemi de 1 »14, revenant à cinq points de leurs compagnons d’écurie dans la course au titre mondial des pilotes.

La Toyota TS050 HYBRID #8 termine deuxième après avoir perdu du temps à mi-course lors de l’une des cinq neutralisations sous Safety Car.

Ce contretemps coûte environ 25 secondes à Alonso et permet à Kobayashi de prendre définitivement le commandement de la course.

La troisième place de SMP Racing est aussi le premier podium au général d’une écurie russe.

Au volant de la BR Engineering BR1-AER #11, Jenson Button, Vitaly Petrov et Mikhail Aleshin ont repoussé les assauts de la Rebellion R13-Gibson #1 d’André Lotterer, Neel Jani et Bruno Senna, après une bagarre qui a duré tout au long de la course.

Button fête pour l’occasion son tout premier podium en Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC)… Il s’agit même pour le Britannique d’une deuxième célébration en deux semaines, après son titre remporté au Japon en Super GT le week-end dernier.

Les équipes privées LMP1 ont connu à ce jour leur week-end de course le plus compétitif dans le cadre de la Super Saison, après les modifications de l’Equivalence de Technologies (EoT) effectuées en amont de ce rendez-vous de Shanghai.

45000 fans ont suivi avec passion l’action en piste du WEC tout au long du week-end, en dépit d’une météo difficile qui leur a tout de même permis de vivre une nouvelle course épique.

LMP2 : une victoire à domicile très attendue
La catégorie LMP2 a vu une victoire à domicile très populaire et conquise de haute lutte pour Ho-Pin Tung, Gabriel Aubry et Stéphane Richelmi, l’équipage de l’ORECA #38 de Jackie Chan DC Racing.

Pour son deuxième succès de la saison, le trio a surmonté plusieurs frayeurs en piste et autres pépins techniques pour marquer le maximum de points, et déloger Signatech Alpine Matmut de la tête du classement général provisoire du Trophée Endurance FIA LMP2.

Confrontés à un souci de boîte de vitesses, avec également une excursion hors-piste de Gabriel Aubry pendant la dernière heure de course, les trois pilotes sont venus à bout de l’opposition pour offrir sur les terres de Jackie Chan DC Racing une performance de tout premier ordre, pour le plus grand bonheur des fans.

Deuxièmes après avoir occupé la tête de la course lors du premier drapeau vert, Pastor Maldonado, Anthony Davidson et Roberto Gonzalez signent leur meilleur résultat à ce jour de la Super Saison.

Nicolas Lapierre, André Negrao et Pierre Thiriet (Signatech Alpine Matmut) complètent le podium. Lapierre a arraché la troisième place en tirant profit d’un incident survenu en toute fin de course entre l’ORECA de TDS Racing et une GT.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*