WTCR Macao: Guerrieri s’impose en course 3

Départ de la dernière course de la saison à Macao

Esteban Guerrieri a remporté la manche finale du WTCR – FIA World Touring Car Cup presenté par OSCARO de l’année alors que Gabriele Tarquini s’est assuré le titre inaugural à l’issue d’un suspense haletant lors de la WTCR Race of Macau*. 

Tandis que Guerrieri du ALL-INKL.COM Münnich Motorsport mettait une énorme pression sur l’auteur de la Pole Position DHL Rob Huff, Tarquini est remonté de sa 14ème place au départ pour marque le point de la 10ème place.

Yvan Muller, son rival au classement, termine juste au pied du podium en quatrième position, ce qui était insuffisant pour remporter le titre, Tarquini conservant finalement l’avantage pour le titre pour seulement trois points.

« Mes émotions sont énormes, je ne peux pas parler », a déclaré Guerrieri, ravi, qui avait remporté sa deuxième course de la saison. « C’est une telle joie. Terminer l’année avec une victoire à Macao était mon objectif et je l’ai atteint. »

Tarquini était également rempli d’émotions après un week-end intense au cours duquel le titre aurait facilement pu lui échapper, surtout après sa mésaventure en qualifications, qui l’a poussé à prendre un départ d’exception. « J’étais sous pression après les qualifications », a déclaré le pilote âgé de 56 ans. « Comme on m’appelle, je suis le plus vieux renard – et j’ai gagné ! »

Guerrieri a pris le meilleur sur Huff au départ pour prendre une avance qu’il ne perdrait plus, mais la situation était encore plus dramatique à Lisboa, Timo Scheider et le vainqueur de la course 2, Frédéric Vervisch, tirant tout droit dans le virage. Cela a aidé Tarquini à gagner des positions et à la fin du premier tour, il était dans les points, en neuvième position. Devant lui, Muller avait gagné une place depuis sa sixième position sur la grille pour se classer cinquième.

À l’avant, le trio composé de Guerrieri, Huff et le vainqueur de la Course 1 Jean-Karl Vernay, a commencé à prendre le large, mais vu son avance fondre au troisième tour lorsque la voiture de sécurité était appelée pour récupérer l’Audi endommagée d’Aurélien Panis.

Après le redémarrage au sixième tour, Tarquini s’est vu rétrogradé à la 10ème place par Thed Björk, l’équipier de Muller au sein de l’équipe YMR, ce qui devait avoir des conséquences sur l’issue de la bataille pour le titre par équipes.

Puis, au 11ème tour, Vernay commettait une erreur à Lisboa, son Audi percutant le mur de pneus. Norbert Michelisz, du BRC Racing Team, occupait désormais le troisième rang devant Muller, quatrième. Tarquini remontait à la neuvième place, mais pas pour longtemps car Nathanaël Berthon, du Comtoyou Racing, le rétrogradait à la 10e place.

Un tour plus tard, Zsolt Szabó tapait durement au dernier virage sur sa Cupra TCR du Zengő Motorsport. Sa voiture étant bloquée au milieu de la piste, la course 3 et la saison se terminaient sous la voiture de sécurité.

Derrière Guerrieri, Huff, Michelisz et Muller, Yann Ehrlacher, du ALL-INKL.COM, a terminé cinquième devant Pepe Oriola, Kevin Ceccon, Björk, Berthon et le champion Tarquini.

Muller pouvait tout de même se consoler : son équipe YMR décrochait le titre par équipe devant le BRC Racing Team à l’issue de cette dernière manche.

Classement provisoire* après la course 3 : 1. Gabriele Tarquini (ITA), 306 points ; 2. Yvan Muller (FRA), 303 pts ; 3. Esteban Guerrieri (ARG), 267 pts ; 4. Norbert Michelisz (HUN), 246 pts ; 5. Jean-Karl Vernay (FRA) & Pepe Oriola (ESP), 245 pts…

* Sous réserve de confirmation des résultats par la FIA

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*