WEC à Fuji: Victoire de Conway, Kobayashi et Lopez

Victoire de la Toyota #7 à Fuji © DR

A l’issue des 6 Heures de Fuji, Toyota Gazoo Racing signe un doublé à domicile, emmené par la TS050 HYBRID #7 victorieuse, pilotée de Mike Conway, Kamui Kobayashi et José-Maria Lopez. 

Alors que Conway et Kobayashi s’imposent pour la deuxième fois à Fuji après 2016, c’est la toute première victoire de Lopez dans le Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC).

 

Malgré un départ depuis la dernière place du plateau LMP à la suite d’une pénalité après les qualifications, la Toyota TS050 HYBRID #7 réalise une magnifique remontée pour conquérir la plus haute marche du podium et les points de la victoire. 52.800 spectateurs sont venus profiter de la course du WEC sur le Fuji Speedway ce weekend.

La Toyota #8 de Fernando Alonso, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima reçoit le drapeau à damier en deuxième position et conserve la tête du classement général des pilotes.

Kazuki Nakajima a pris le départ et franchi la ligne d’arrivée d’une course qui voit Toyota vainqueur pour la sixième fois en sept éditions des 6 Heures de Fuji disputées dans le cadre du WEC.

La course s’élance dans des conditions difficiles, avec une piste humide mais s’asséchant. La présence de débris dans la ligne droite des tribunes, puis l’accident de la Rebellion #3 de Gustavo Menezes, provoquent une longue intervention du Safety Car pendant la première heure de course.

La victoire commence même à se dessiner lors de cette neutralisation : Kamui Kobayashi est le premier à s’arrêter pour changer de pneus. Après une lutte intense avec la Toyota #8, de remarquables doubles relais de Mike Conway et José-Maria Lopez à mi-course forgent une avance elle aussi décisive pour la victoire.

Le podium est complété par André Lotterer, Neel Jani et Bruno Senna, le trio de la Rebellion R13 #1.

Celle-ci a grimpé jusqu’en deuxième position pendant la première heure de course, avant que Toyota ne creuse l’écart. Mais l’écurie suisse est à l’arrivée la première équipe LMP1 non-hybride.

Jenson Button signe son meilleur résultat en WEC depuis ses débuts aux 24 Heures du Mans, avec une quatrième place conquise de haute lutte en compagnie de ses coéquipiers Vitaly Petrov et Mikhail Aleshin, au volant de la BR Engineering BR1-AER #11 de SMP Racing.

La Enso CLM P1/01-Nismo de ByKolles Racing termine cinquième, après avoir été dépassée en fin de course par le prototype de SMP Racing.

Nouveau doublé pour Jackie Chan DC Racing
La catégorie LMP2 a vu une démonstration impeccable de Jazeman Jaafar, Weiron Tan et Nabil Jeffri, l’équipage 100 % malaisien de Jackie Chan DC Racing.

Pour la deuxième victoire consécutive de l’équipe chinoise, ce trio a mené pendant l’essentiel de ces 6 Heures de Fuji et termine vainqueur devant la seconde voiture de Jackie Chan DC Racing, aux mains de Ho-Pin Tung, Stéphane Richelmi et Gabriel Aubry.

C’est la toute première victoire de Jaafar, Tan et Jeffri, qui ont largement dominé les débats.

Nicolas Lapierre, Pierre Thiriet, et André Negrao (Signatech Alpine Matmut) terminent sur la troisième marche du podium.

L’écurie française, dont la victoire LMP2 aux 24 Heures du Mans a été confirmée la semaine dernière, ne compte plus qu’un point d’avance au classement général provisoire de la catégorie.

Un seul point sépare en effet Signatech Alpine et les deux voitures de Jackie Chan DC Racing.

Catherine Vatteoni,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*