WEC à Fuji: Porsche au sommet des catégories LMGTE

Podium LMP2 à Fuji

La bataille a été féroce tout au long de la course, avec à l’arrivée quatre constructeurs différents aux quatre premières places de la catégorie LMGTE Pro. Mais ce fut la journée de Porsche, vainqueur en LMGTE Pro et en LMGTE Am aux 6 Heures de Fuji.

 

La 911 RSR #92 de Kévin Estre et Michael Christensen (Porsche GT Team) signe la première victoire du constructeur allemand avec le modèle actuel, avec 12 secondes d’avance sur BMW, tandis que Team Project 1, nouvelle venue cette saison, impose sa 911 RSR en LMGTE Am.

Cette quatrième manche de la Super Saison 2018-2019 du Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC) débute sous une météo et des conditions de piste humides, mais trouve son rythme et la bataille en LMGTE tient les spectateurs en haleine. Au fil de ce week-end japonais du WEC, 52800 fans se sont rendus sur le Fuji Speedway.

Team Project 1, une victoire de haute lutte
Nouvelle venue en WEC cette année, Team Project 1 et ses pilotes Jörg Bergmeister, Patrick Lindsey et Egidio Perfetti offrent à l’équipe allemande sa première victoire, dans la foulée de son podium à Silverstone.

Le trio prend un bon départ mais perd du terrain, et se voit presque exclue de la lutte pour la victoire, ayant du faire refixer le numéro de course de la voiture sur la portière, conformément au règlement. Dans l’histoire du WEC, c’est la première victoire d’un Norvégien (Perfetti), et aussi d’un pilote américain en LMGTE Am depuis Patrick Dempsey en 2015.

Dempsey-Proton Racing a tiré grand bénéfice de la présence et de la grande connaissance du tracé de Fuji de Satoshi Hoshino, héros national du sport automobile japonais, aux côtés de Giorgio Roda et Matteo Cairoli. Ils décrochent une belle deuxième place au volant de la Porsche 911 RSR #88.

Prochaine manche du Championnat du Monde d’Endurance FIA, les 6 Heures de Shanghai auront lieu le dimanche 18 novembre.
La Safety Car entre en piste pendant la première heure, après un accident de la Ferrari #70 de Motoaki Ishikawa (MR Racing), à la suite de la défaillance d’un pneumatique. A ce moment la première salve d’arrêts ravitaillement (où toutes les concurrentes LMGTE Pro, à l’exception de trois voitures) va, pour nombre d’entre elles, changer la physionomie de la course.

Les deux 911 RSR de Porsche GT Team profitent largement de ces circonstances. Le duo franco-danois de la #92 livre alors une superbe bataille avec la BMW #82 de Tom Blomqvist et Antonio Felix da Costa, qui finiront sur la deuxième marche du podium pour le premier podium en WEC de BMW Team MTEK.

Troisième, la Ford GT #67 d’Harry Tincknell et Andy Priaulx a effectué une solide remontée en début de course et conservé cette place sur le podium jusqu’à l’arrivée.

Les Ferrari de AF Corse connaissent une course décevante, victimes de crevaisons impromptues et d’un contact avec un prototype LMP2 qui endommage la suspension arrière gauche. Déception également pour les Aston Martin Vantage AMR. Partie de la pole position, la #95 perd du terrain avec une stratégie décalée par rapport à ses rivales.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*