L’Endurance, un futur engageant

© ACO

La conférence officielle de l’Automobile Club de l’Ouest 2018 a annoncé la feuille de route de l’Endurance pour 2020-2024 : place à une catégorie reine remarquable, accessible et hypercompétitive ! Et dès 2024, l’hydrogène fera son apparition en compétition, avec une catégorie dédiée.

 

Rendez-vous officiel et traditionnel chaque année, la conférence de presse officielle de l’Automobile Club de l’Ouest s’est révélée un événement exceptionnel pour son édition 2018. En présence de Jacky Ickx, le Grand Marshal de cette 86e édition, de Sir Lindsay Owen Jones, qui s’est vu remettre le Trophée Spirit of Le Mans, les équipes de l’ACO et de la FIA, menées respectivement par Pierre Fillon, président de l’Automobile Club de l’Ouest avec Gérard Neveu, Directeur Général du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, et Richard Mille, président de la Commission Endurance de la FIA , ont dévoilé le futur de l’Endurance dans ses grandes lignes.

Demain, pour les saisons 2020-2024 (donc dès le championnat 2020-2021) une nouvelle catégorie reine va faire son apparition avec de vraies voitures de course, aux lignes racées, au design s’inspirant des Supercars et Hypercars. Ces machines remarquables seront toutes dotées d’un système hybride, un KERS à l’avant, et seront toujours aussi performantes, puisque le temps au tour au Mans estimé a été fixé à 3’20’’. Ces voitures seront aussi et surtout accessibles à tous. L’esprit du règlement stipule en effet que l’importance du budget ne devra pas dicter la performance d’un prototype.  Un quart du budget des LM P1 d’aujourd’hui sera suffisant aux LMP1 de demain. Le choix de la motorisation reste libre. De nombreux constructeurs ont déjà manifesté leur intérêt pour ces futures autos de la catégorie ‘Premium’ de l’endurance.

Dès 2020-2021, le Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, dont sa finale, les 24 Heures du Mans 2021, verra ainsi s’affronter des machines racées, aux caractéristiques techniques très différentes, mais aux performances très proches. La compétition sera assurée grâce à une consommation spécifique réglementée.  L’esprit de l’endurance est garanti.

Autre temps fort de cette conférence : l’ACO, toujours dans son rôle d’organisateur décrypteur du futur, va lancer l’Hydrogène en compétition, en créant en 2024, une catégorie dédiée aux machines à pile à combustible. L’objectif est bien réel puisque qu’un groupe de travail constitué de membres de l’ACO et de la FIA planchent déjà régulièrement avec de nombreux interlocuteurs particulièrement sensibles et actifs sur le sujet.  

Acteur engagé, l’ACO a aussi annoncé son partenariat avec Carbon Forest+ afin de compenser les émissions CO2 des 24 Heures du Mans 2018.

Enfin, l’ACO et Motorsport Network, plateforme médias internationale de référence pour tous les fans de motorsport, ont décidé d’allier leurs forces pour lancer la première saison des LE MANS ESPORTS SERIES, dont la finale se déroulera aux 24 Heures du Mans 2019. Pour plus de détails :  www.lemansesports.com

ACO,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*