Jenson Button : de la F1 au Mans

Jenson Button © ACO

Jenson Button, le champion du monde de F1 2009, âgé de 38 ans, va courir pour la première fois les 24 Heures du Mans, une épreuve et une atmosphère qu’il découvre complètement.

En short et tee-shirt, Jenson Button préfère rester debout pour se prêter aux interviews.

« Je viens de passer des heures, assis, au volant. je suis bien comme ça », rigole-t-il en montrant derrière lui, le cockpit du simulateur de la société AOTech, en région parisienne. Le champion du monde de F1 2009 est un débutant aux 24 Heures du Mans 2018, aussi doit-il passer le ‘code’ des 24 Heures avant de rejoindre la Sarthe. « C’est un bon warm-up avant de passer à la réalité en piste. »

Le Mans, les 24 Heures, il ne connaît vraiment pas. Il n’y est même jamais venu en spectateur. Il se souvient, en revanche, d’un roulage il y a 20 ans sur le Bugatti, pour un test en F3. « Courir ces 24 Heures, c’est vraiment une expérience nouvelle pour moi ! » répète-t-il. Il va en effet découvrir le grand circuit des 24 Heures, mais aussi une épreuve de 24 heures, car en 1999, engagé aux 24 Heures de Spa, sur une BMW, il n’avait pu rouler, son équipier David Saelens ayant rencontré un souci plus tôt avec la voiture.

Le triathlon, qu’il pratique assidûment, mais aussi le Super GT, où il court actuellement au Japon, devraient l’aider dans son apprentissage, reconnaît-il. Le triathlon pour l’aspect résistance physique et mentale, le Super GT, pour la gestion du trafic en piste, mais aussi le fait de partager sa voiture avec un autre pilote.

Pour ce qui relève de l’ambition, il est déjà parfaitement entraîné. « J’aime la course et je vais regarder toutes les autres catégories car le niveau s’annonce serré aussi. En LMP1, il y a Toyota, un constructeur avec une voiture hybride, mais justement, ils ont deux voitures qui vont se battre pour la victoire », envisage déjà le stratège Button. « Je suis curieux en tout cas de voir où nous nous situerons dimanche après la Journée Test. Et puis, pour la course, on verra bien. Qui sait ? »

ACO,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*