IDEC Sport prêt pour les 24H du Mans

IDEC Sport prêt pour la Journée Test © DR

Dernière ligne droite avant le début des 24H du Mans ! L’Oreca #48 IDEC SPORT est pour le moment dans son stand mais dès dimanche, le moteur Gibson de plus de 600ch rugira pour la journée test, première session officielle des 24H du Mans 2018.

 

La magie du Mans se met doucement en place, les semi-remorques sont alignés dans le paddock, les voitures sont d’ores et déjà en place dans leur box et n’attendent qu’une chose: prendre la piste! La LMP2 Oreca #48 IDEC Sport a d’abord rendez-vous pour la photo officielle de l’édition 2018 des 24H du Mans le samedi 2 juin. Les pilotes aussi ont leurs obligations puisqu’ils devront être en règle lors des vérifications administratives avant de pouvoir s’élancer à l’assaut des 13,626 km d’asphalte lors de la journée test le dimanche 3. Toutes les équipes ont pour obligation de prendre part à cette journée. Elles auront la possibilité de rouler de 9h à 13h et de 14h à 18h.
 
Toute l’équipe IDEC Sport est excitée à l’idée de participer à une deuxième édition du légendaire double tour d’horloge d’affilé, même le très expérimenté Nicolas Minassian, directeur sportif de l’équipe, qui compte mettre à profit ces heures en piste pour peaufiner les derniers détails: « Les résultats du début d’année sont bons. Tout le team a beaucoup travaillé, surtout les détails. Ce sont ces détails qui vont faire que tout doit bien se passer, » affirme l’ex-pilote Peugeot en WEC. « La journée test va servir à mettre en place les automatismes. On a trois pilotes qui ont déjà fait le Mans, c’est très important pour nous. Il faut travailler le set up de la voiture pour faire en sorte d’avoir un aéro cohérent. »
 
L’équipage IDEC Sport composé de Paul Lafargue, Memo Rojas et Paul-Loup Chatin a très bien fonctionné en European Le Mans Series avec une pole position et un podium à leur actif. Les trois pilotes visent un bon résultat au Mans, même s’il faut rester sur ses gardes, comme le rappelle Nicolas Minassian: « On va d’abord dégrossir le travail de réglage pour avoir un bon équilibre. C’est un circuit qu’il faut respecter, avec des vitesses très élevées et des virages rapide qui demandent a avoir une auto bien équilibrée. Dans un deuxième temps on travaillera le confort, qui est un élément important pour nos pilotes sur une course d’endurance de vingt-quatre heures. Et pour finir nous travaillerons sur les pneumatiques car c’est un circuit très exigeant et une bonne gestion des pneus peut changer la donne. Si on réduit les arrêts au stand, c’est bon pour la course, » confie celui qui a pris part à 17 éditions des 24H du Mans.
 
IDEC Sport a fait un bon début de saison avec sa nouvelle arme, l’Oreca 07 et souhaite arriver humble sur un tel meeting: « un de nos gros atout c’est Paul (Lafargue), notre pilote Silver, très rapide, fiable et expérimenté déjà après la belle prestation de 2017. Avec le support de Paul-Loup (Chatin) et Memo (Rojas), Paul a fait un gros bond en avant en pilotage et peut même se comparer au meilleur. Cependant, on va partir sans se mettre la pression et faire ce qu’on sait. On va faire le meilleur travail possible, rester humble car pour bien faire il faut finir conclus Nicolas.
 
Les festivités du Mans commencent aussi bien pour les équipes que pour les fans ! N’hésitez pas à passer voir le stand, la voiture #48 IDEC Sport et peut être obtenir un autographe des pilotes lors du pitwalk (samedi 2 de 10h à 17h et mercredi 13 de 10h à 15h), du pesage (dimanche 10 juinplace de la République) ou d’une séance d’autographes (mardi 12 juin de 17h à 18h30).

Fabrice Thomazeau,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*