WTCR Course 1 : Ehrlacher s’impose au Hungaroring

Yann Ehrlacher vainqueur de la course 1 à Budapest

Yann Ehrlacher a remporté une victoire sensationnelle dans la Course 1 de la Course WTCR de Hongrie, partant de la cinquième place sur la grille pour prendre la tête en seulement deux virages, l’équipe ALL-INKL.COM Münnich Motorsport signant pour sa part un doublé en WTCR – Coupe du Monde FIA des Voitures de Tourisme samedi après-midi.

 

Le Français a pris un excellent envol, mais a aussi profité d’une échauffourée entre les pilotes le précédant au virage 2, laquelle lui a donné l’opportunité de prendre la tête pour ne plus la quitter.

Le détenteur de la DHL Pole Position et héros local Norbert Michelisz est sorti perdant de l’affrontement en direction du premier virage face à Esteban Guerrieri, parti à ses côtés sur la première ligne, mais le Hongrois était déterminé à mener devant son public. Son équipier au sein du BRC Racing, Gabriel Tarquini, venant se mêler à cette lutte, les trois hommes ont attaqué le virage 2 de front – et sont partis au large dans cette longue courbe à gauche.

Cela a laissé de la place à Ehrlacher, qui n’en demandait pas plus pour glisser sa Honda Civic Type R TCR à l’intérieur du trio.

Guerrieri a été le premier dudit trio à émerger, en deuxième position, Michelisz se retrouvant même quatrième derrière la Hyundai i30 N TCR YMR d’un Yvan Muller parti de la sixième place sur la grille.

« J’espérais un bon départ et on l’a fait », a lancé un Ehrlacher comblé avec un grand sourire et un peu de sous-estimation…

Les deux Honda noires ont creusé un écart sur les Hyundai de Muller et Michelisz, et si Guerrieri s’est brièvement rapproché de son équipier dans la seconde moitié des 12 tours de course, Ehrlacher avait la situation sous contrôle et a signé une première victoire pour lui et pour son équipe cette saison.

Michelisz a attaqué Muller pour la troisième place au cinquième tour, à l’intérieur du virage 1. Mais il est entré dans l’épingle trop vite, en est ressorti large, et Muller a conservé l’avantage.

D’autres tentatives, à l’extérieur du même virage, n’ont pas permis de percer la défense du Français. Mais dans l’avant-dernier tour, Michelisz est parvenu à ses fins en se glissant à l’intérieur au freinage – à la plus grande joie de ses fans. Un podium était au moins un lot de consolation pour lui qui n’est pas parvenu à convertir sa DHL Pole Position en victoire.

Muller s’est donc classé quatrième devant Rob Huff qui s’est plaint d’une “longue pédale de frein

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*