Dakar camions : Kamaz sur sa lancée ?

Dmitry Sotnikov © Flavien Duhamel

44 camions sont attendus au départ de Lima le 6 janvier prochain pour se disputer le titre de la 40ème édition. Les Russes de Kamaz, dominateurs dans la catégorie, visent cette année un 15ème titre. Trois équipages sont dépêchés du Tatarstan pour cette mission, menés par trois jeunes pilotes : Eduard Nikolaev, Airat Mardeev et Dmitry Sotnikov. La rébellion sera orchestrée par les camions Iveco, avec notamment l’Argentin Federico Villagra.

Mais la percée des écuries concurrentes pourrait aussi trouver son aboutissement grâce aux Tchèques Ales Loprais et Martin Kolomy…

La catégorie camions a bel et bien pris l’accent russe en entrant dans le XXIème siècle. Après la première victoire de Vladimir Chagin en 2000 au pied des pyramides du Caire, la série victorieuse des Kamaz n’a été interrompue qu’à trois reprises, en 2007, 2012 et 2016. Même après le retrait des cabines du ‘Tsar’, juste après avoir battu le record de Karel Loprais avec un 7ème titre, la relève de génération s’est faite avec fluidité au sein de l’écurie russe. Son héritier direct et tenant du titre Eduard Nikolaev, s’est imposé pour la première fois à moins de 30 ans en 2013, tout comme son coéquipier Airat Mardeev en 2015. Cette année, les deux champions du Dakar seront accompagnés par une autre jeune pousse, Dmitry Sotnikov, qui a déjà donné quelques gages de rapidité en se classant deuxième l’année dernière. La preuve a été donnée depuis longtemps que les camions sortis des ateliers du Tatarstan sont les plus performants du plateau… et que la maternité de Naberezhnye Chelny, où ont vu le jour les trois pilotes russes engagés cette année, donne naissance à des virtuoses du volant ! Mais les candidats seront tout de même nombreux pour tenter de leur barre la route vers un 15ème titre.

Les camions Iveco du Team De Rooy ont été les seuls à écorner la suprématie russe sur le continent sud-américain, et seront à nouveau les clients les plus sérieux à surveiller. Après une reconversion spectaculaire dans la catégorie camions, Federico Villagra (3ème en 2016, 4ème en 2017) vise maintenant légitimement la victoire, d’autant plus qu’il sera à la fois le porte-drapeau de l’équipe néerlandaise et de la délégation argentine, prête à le fêter sur le podium qui sera installé chez lui à Cordoba le 20 janvier prochain. Mais les observateurs attentifs de la catégorie ont aussi suivi l’évolution de la concurrence, qui s’est progressivement rapprochée des favoris de chez Kamaz et Iveco. Evoluant dans des structures différentes mais tous deux au volant de camions Tatra, les deux Tchèques Ales Loprais et Martin Kolomy font figure d’outsiders crédibles. Par ailleurs, la progression de Martin Van den Brink chez Renault (2 victoires d’étapes en 2017) ou du Bélarus Aleksandr Vasilevski chez Maz-SportAuto (6ème en 2017) ne sont pas passées inaperçu. Ils batailleront certainement pour une place sur le podium… voire mieux.

Parmi les équipages amateurs, celui mené par Richard de Groot ne fera pas nécessairement trembler les Kamaz, mais s’en sortira beaucoup mieux à l’applaudimètre : son gros camion rouge est uniquement occupé par des pompiers, qui sont systématiquement accueillis en grande pompe par leurs confrères latinos. Les Néerlandais, qui constituent toujours la nation la plus importante dans la catégorie, voient aussi le retour parmi eux de Marc Leeuw, qui n’avait plus pris le départ du rallye depuis l’édition 2012.

ASO,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*