WRC Barhein Michelin : Des titres et des annonces…

© DR

La dernière édition de l’histoire des 6 Heures de Bahreïn – FIA WEC se déroulera le samedi 18 novembre prochain sur le Circuit de Sakhir, situé sur la côte Est du pays. Après les titres mondiaux attribués à Porsche et Ferrari lors des 6 Heures de Shanghai le 5 novembre dernier, plusieurs équipes sont encore en quête du sacre suprême en cette fin de saison.

En catégorie GTE Pro notamment, trois équipages sont très proches au classement du GT FIA World Endurance Driver’s Championship : seulement 7,5 points séparent Pier Guidi/Calado (Ferrari/Michelin – 135 points), Makowiecki/Lietz (Porsche/Michelin – 133 points) et Priaulx/Tincknell (Ford/Michelin – 127,5 points).

Selon la tradition du Royaume, situé au cœur du Golfe Persique, les conditions attendues pour cette dernière manche du Championnat sont idéales, avec une météo clémente et sèche. La température de l’air prévue stable avec 29°C durant les trois jours d’essais, qualifications et course, tandis que celle de l’asphalte est estimée aux alentours de 35°C pour samedi à 16h00, lors du départ de l’épreuve, pour baisser ensuite au fil des heures.

La surface chaude et le dépôt de sable sont les ennemis classiques que les pilotes et leurs pneus Michelin doivent affronter sur les 5 412 mètres du Circuit International de Sakhir, un tracé très technique se caractérisant par une succession de courtes lignes droites, séparées par des virages lents.

Par des conditions de piste évolutives, les équipes pourront envisager de mettre en place des stratégies des pneumatiques différentes, en optimisant selon la situation les deux types de pneus que Michelin leur met à disposition. Ainsi, la victoire pourrait dépendre de la gestion des pneumatiques : chausser les bons pneus au bon moment est impératif pour l’équipe qui souhaite s’imposer sur la ligne d’arrivée.

« Nous arrivons au bout d’une saison FIA WEC très exigeante pour Michelin. La réduction de la quantité de pneus imposée par le règlement 2017 a posé aux ingénieurs de Michelin Motorsport une série de défis qu’ils ont relevés de façon très satisfaisante », déclare Jérôme Mondain, le manageur des programmes Endurance de Michelin. « En concevant une gamme de pneus Endurance 2017 à la longévité augmenté et à la performance préservée, Michelin Motorsport a su répondre au fil de la saison aux besoins de ses partenaires. Les 6 Heures de Bahreïn constituent l’épreuve ultime pour nos pneus puisque, si l’an dernier les équipes disposaient de 8 trains de pneus pour les qualifications et la course, cette année elles n’en ont plus que 4. Une logique de réduction qui est exacerbée à Bahreïn à cause de la chaleur, notamment durant la première moitié de l’épreuve. »

Pour les 6 Heures de Bahreïn, Michelin met à disposition de ses partenaires des pneumatiques MEDIUM, HARD et HARD Plus, selon la catégorie. Des pneus WET et Full WET seront aussi disponibles en cas de pluie, ainsi que le pneu slick MICHELIN Hybride pour les prototypes LM P1, conçu pour être performant et polyvalent sur piste séchante.

Au-delà de l’aspect sportif, les 6 Heures de Bahreïn 2017 seront également fondamentales sur le plan des annonces. La réorganisation du Championnat avec une ‘Super Saison 2018/2019’ comptant deux fois les 24 Heures du Mans et une plus grande ouverture de la catégorie reine aux voitures non hybrides, permettent aux acteurs du FIA WEC de présenter leurs projets pour le futur.

LM P1 (31/71-18)
Les pneumatiques Michelin LM P1 sont disponibles en 3 gammes : slick, hybride et pluie.

Les pneus slick, à partir de cette année, se déclinent en SOFT, MEDIUM, HARD et HARD Plus.

Porsche LMP Team et Toyota Gazoo Racing disposent chacun de pneus dédiés, répondant aux exigences particulières de leur voiture.

Le pneu MICHELIN Hybride a substitué les pneumatiques intermédiaires pour la première fois en 2012. Son mélange de gommes révolutionnaire permet de rouler avec des pneus dépourvus de sculpture sur piste mouillée en train de sécher.

Enfin, les pneus pluie se déclinent en ‘Wet’ et ‘Full Wet’, selon le mélange des gommes utilisé pour la construction de la bande de roulement. La mission de ces pneumatiques est de rétablir le contact avec la piste, en éliminant la couche d’eau qui la recouvre en cas de forte pluie. Leur capacité d’évacuation de l’eau peut atteindre les 120 litres d’eau par seconde à haute vitesse.

Quantité allouée à Bahreïn pour qualifications et course : 4 trains de pneus et 2 pneus de secours.

LM GTE (30/68-18 avant, 31/71-18 arrière)
Comme pour la catégorie LM P1, Michelin a introduit de nouveau cette année la définition de SOFT, MEDIUM et HARD pour les pneus slick.

Après un profond travail sur les mélanges de gommes, en LM GTE, Michelin a supprimé l’utilisation des pneus intermédiaires depuis le début des années 2010.

Comme dans la catégorie reine, les pneus pluie se déclinent en ‘Wet’ et ‘Full Wet’.

Dans le respect de la philosophie du Championnat, les voitures LM GTE AM seront chaussées des pneus Michelin qui équipaient les voitures Pro en 2016.

Quantité allouée à Bahreïn pour qualifications et course : 4 trains de pneus et 2 pneus de secours.

Alessandro Barlozzi,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*