Bahreïn, la cinquantième du WEC

La 50ème du WEC

Ce samedi 18 novembre, les Bapco 6 Heures de Bahreïn verront le Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC) franchir le cap des cinquante courses disputées. 

Depuis l’épreuve inaugurale à Sebring (Etats-Unis) en mars 2012, le WEC s’est construit une place de choix dans le paysage mondial du sport automobile.

 

Trois pilotes peuvent s’enorgueillir d’une présence ininterrompue : André Lotterer, Darren Turner et Christian Ried étaient au départ des 49 courses disputées à ce jour.

Porsche et Audi se partagent équitablement les victoires au classement général, avec 17 succès chacun. Si Porsche venait à s’imposer ce week-end pour ses adieux à la catégorie LMP1, la marque de Weissach deviendrait le constructeur le plus victorieux.

Aston Martin règne sur les catégories LMGTE, avec un score remarquable de 36 victoires (14 en LMGTE Pro et 22 en LMGTE Am). Le constructeur britannique est suivi de près par Ferrari (34 victoires).

G-Drive Racing est le team le plus victorieux en catégorie LMP2, avec 19 succès.

En tout, 449 pilotes, représentant 40 pays, ont pris part à une manche WEC. La France est le pays le plus prolifique avec 93 pilotes présents sur les 49 courses disputées à ce jour.

Le FIA WEC souhaite remercier tous ceux qui, par leur dévouement et leur passion du sport automobile, ont apporté leur soutien à notre compétition.

Rendez-vous pour le prochain chapitre du WEC : la Super Saison 2018-2019 !

Les records du WEC
Plus grand de concurrents au départ : 60 (24 Heures du Mans 2016 et 2017)
Plus grand nombre de concurrents au départ – incluant des participants ne disputant pas le WEC : 62 (12 Heures de Sebring)
Plus grand nombre de voitures à l’arrivée : 49 (24 Heures du Mans 2017)
Plus grand nombre de voitures à l’arrivée – incluant des participants ne disputant pas le WEC : 51 (12 Heures de Sebring 2012)
Pourcentage le plus élevé de concurrents à l’arrivée : 100 % (6 Heures de Bahreïn 2016, 6 Heures de Mexico 2017 – un concurrent arrivé, mais non classé)

Course la plus rapide : 24 Heures du Mans 2015 (224,200 km/h de moyenne)
Course de 6 heures la plus rapide : Spa-Francorchamps 2017 (201,838 km/h de moyenne)

Moyenne la plus élevée en qualifications : 251,882 km/h aux 24 Heures du Mans 2017 (Kamui Kobayashi, Toyota TS050 HYBRID)
Moyenne la plus élevée en qualifications – hors 24 Heures du Mans : 219,698 km/h aux WEC 6 Heures de Spa-Francorchamps 2015 (Porsche 919 Hybrid)

Tour le plus rapide en course : 248,459 km/h de moyenne aux 24 Heures du Mans 2015 (André Lotterer, Audi R18 e-tron quattro)
Tour le plus rapide en course – hors 24 Heures du Mans : 214,336 km/h aux WEC 6 Heures de Spa-Francorchamps 2017 (Brendon Hartley, Porsche 919 Hybrid)

Plus faible écart pour la victoire : 0’00 »276 aux 6 Heures du Circuit des Amériques 2017 (arrivée franchie avec voitures en formation par l’équipe victorieuse)
Plus faible écart pour la victoire : 0’01″948 aux 6 Heures de Fuji 2017 (course achevée sous neutralisation)
Plus faible écart dans la lutte pour la victoire : 0’01″439 aux 6 Heures de Fuji 2016
 
Sam Smith,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*