Le WTCC prêt pour le combat de rues de Macao

Macau important rendez-vous pour le WTCC

Une des pistes les plus exigeantes de la planète attend les pilotes du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme alors qu’une lutte ouverte pour le titre reprend dans les rues de Macao du 16 au 19 novembre. 

Mais en plus d’offrir des points cruciaux, la course WTCC JVCKENWOOD de Macao constitue la légendaire Suncity Group Macau Guia Race, courue pour la première fois en 1972 et remportée à huit reprises par le champion WTCC 2012, Rob Huff – un record.

 

Au menu du WTCC pour la première fois depuis 2014, le Circuito da Guia long de 6,120 kilomètres procure autant de défis que de frissons. Mélangeant des virages sinueux et étroits, et de larges lignes droites, ce tracé exigeant contient aussi une pléthore de changements de dénivelé et de surface.

« Il y a des circuits aussi exigeants mais aucun qui ne soient impitoyables que Macao », dit Huff, qui a fait ses débuts sur le Macao Guia Race en 2005. « Ceux qui repoussent les limites à chaque virage peuvent être récompensés, mais ça peut aussi être un désastre. Cependant, je suis énormément excité de revenir, c’est un endroit magique et y compter huit victoires est quelque chose de spécial. Je veux bâtir là-dessus. »

Si Huff n’est plus dans la bagarre pour le titre général sur sa Citroën d’ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, le pilote d’usine Honda Norbert Michelisz est en plein dans celle-ci, à 16,5 points du Thed Björk, représentant du Polestar Cyan Racing et débutant à Macao sur sa Volvo.

« J’ai gagné ma première course WTCC à Macao, et j’ai donc quelques souvenirs particuliers », dit le Hongrois, vainqueur de la dernière manche au Japon. « C’est un circuit très exigeant, un peu comme la Nordschleife du Nürburgring, et piloter sur des circuits comme celui-là est unique, quelque chose qu’attend un pilote de course. Plus la course approche, plus je suis excité. »

Malgré son manque de connaissance de Macao, Björk le Suédois, leader du championnat, est serein quant à ce qui l’attend pour le retour du WTCC en République Populaire de Chine la semaine prochaine. « Ça se passe assez bien pour moi sur les pistes nouvelles et mes progrès ont été assez rapides sur les nouveaux circuits. J’espère pourvoir apprendre assez vite à Macao aussi. »

L’équipier de Björk chez Volvo, Nicky Catsburg, peut compter sur un peu d’expérience à Macao pour y avoir disputé la Coupe du Monde GT FIA en 2106. Le Néerlandais est à 2,5 points de Michelisz dans la course au titre. « C’était en fait assez effrayant d’aller à Macao pour la première fois. Le virage Mandarin est si rapide, très excitant, et il faut être à l’aise en passant près des murs. Je n’ai pas l’impression de vraiment connaître Macao car on a eu beaucoup de drapeaux rouges l’année dernière, mais j’ai peut-être un avantage sur les équipiers du Polestar Cyan Racing. »

Comme Catsburg, Esteban Guerrieri compte une visite à Macao à son actif, en 2007 pour le Grand Prix de Formule 3 dans lequel il a affronté les actuels pilotes de Formule 1 Brendan Hartley, Nico Hülkenberg et Romain Grosjean. Et Tiago Monteiro, ancien leader du championnat, se remettant toujours de ses blessures subies dans un accident en essais au mois de septembre, Honda a fait appel une fois de plus à lui pour remplacer le Portugais après que l’Argentin a impressionné au Japon, notamment en effectuant le sauvetage de la saison après un accrochage en piste avec Thed Björk.

« Macao est un tracé très intense en termes de concentration », dit Guerrieri. « Il faut rouler entre les murs à pleine puissance et à 100%, on donne tout et même plus pour tirer le maximum de la voiture. J’aime les circuits en ville et Macao est le top des circuits en ville. »

Le titre Pilotes du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme n’est pas le seul en jeu : le Trophée WTCC des indépendants est l’objet d’une lutte à trois entre Mehdi Bennani, Tom Chilton et Rob Huff, alors que Volvo Polestar et Honda se battent pour remporter la couronne Constructeurs. Après 16 courses, Volvo Polestar mène de 46,5 points avec un maximum de 117 possible à Macao.

Richard Rodgers,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*