WEC à Fuji: Doublé Toyota à domicile et sous la pluie

© DR

Dans son ‘jardin’ du Fuji Speedway, Toyota Gazoo Racing signe ce dimanche après-midi un doublé mémorable, à l’issue d’une septième manche à rebondissements dns le Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC). 

Sous des conditions météo très difficiles (pluie et brouillard), Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Anthony Davidson s’imposent au volant de la Toyota TS050 HYBRID #8.

 

Ils sont suivis de la #7 de Kamui Kobayashi, Mike Conway et Jose Maria Lopez.

Toyota semble avoir bénéficié d’un avantage de pneumatiques tout au long d’une course perturbée par la météo, qui a vu six interventions en piste de la voiture de sécurité, une neutralisation Full Course Yellow et deux drapeaux rouges.

En outre, ce doublé Toyota signifie que les Champions du Monde 2017 des pilotes ne sont pas encore connus, à la suite de la quatrième place du trio Brendon Hartley/Earl Bamber/Timo Bernhard. L’équipage de la Toyota #8 a réduit l’écart à désormais 39 points, alors que 52 restent encore à distribuer.

Le podium est complété par André Lotterer, Neel Jani et Nick Tandy (Porsche 919 Hybrid #1).

André Lotterer prend le départ de la course mais touche l’arrière de la Toyota de Buemi. Une dérive aérodynamique cassée dégrade son rythme, et l’Allemand rétrograde en quatrième position.

Après changement de la partie avant, Neel Jani et Nick Tandy regagnent le terrain perdu, au point de revenir dans la course à la victoire avant les multiples interruptions causées par la pluie et le brouillard.

La catégorie LMP2 voit la deuxième victoire en trois courses de Bruno Senna, Nicolas Prost et Julien Canal (Vaillante Rebellion).

Au volant de l’ORECA 07-Gibson #31, Bruno Senna et Nicolas Prost ont réalisé des relais multiples exceptionnels pour l’emporter devant l’Alpine A470 #36 de Nicolas Lapierre, Gustavo Menezes et Andre Negrao.

Sur la troisième marche du podium LMP2, on retrouve Oliver Jarvis, Ho-pin Tung et Thomas Laurent (ORECA Jackie Chan DC Racing #38). Ils occupent toujours la tête du classement général provisoire du Trophée Endurance FIA de la catégorie mais ne comptent plus que 10 points d’avance sur Senna et Canal.

Pendant la quatrième heure de course, cette septième manche 2017 a également été le théâtre d’un incident spectaculaire entre Jean-Eric Vergne (CEFC Manor TRS Racing) et la seconde ORECA Vaillante Rebellion de Mathias Beche (#13). Les deux voitures se touchent à plusieurs reprises avant que Beche n’aille percuter les barrières de sécurité.

51000 fans ont assisté à ces 6 Heures de Fuji 2017 dans des conditions très difficiles, prouvant, s’il en était encore besoin, que les Japonais comptent parmi les amateurs les plus passionnés de sports mécaniques au monde.
 
Sam Smith,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*