Rallye du Maroc/Autos: Al Attiyah/Baumel, les chassés !

Al Attiyah-Baumel seront chassés sur ce Maroc © AP PhotoSport

Intraitables tout au long de la saison avec 6 victoires en autant de sorties, Nasser Al Attiyah et Matthieu Baumel (Toyota Hilux Overdrive #300) sont également invaincus depuis 2014 sur ce Rallye du Maroc. Le pilote qatari et son équipier français, déjà assurés du titre mondial FIA dans une catégorie T1 en plein refonte technique, entameront cette édition anniversaire avec l’étiquette de favoris.

 

« Nous ne roulerons pas avec la nouvelle voiture construite pour le Dakar », indique le pilote du team Overdrive. « Mais l’objectif est bel et bien de ponctuer cette saison 2017 par un sans-faute en signant un 4ème succès d’affilée, ici au Maroc. C’est important de conserver le rythme et de jauger le niveau de nos principaux adversaires… »

Car même si le team Overdrive aligne pas moins de 7 Toyota Hilux l’opposition viendra de l’armada du Team X-Raid et de ses 6 Mini, emmenée par Mikko Hirvonen (Mini John Cooper Works #305), le revenant au sein du team allemand Nani Roma (Mini All4Racing #308) et le Polonais Jakub Prygonski (Mini John Cooper Works #301) tout comme, bien sûr, par le Team Peugeot Total qui aligne deux 3008 DKR version basique pour ces anciens champions WRC que sont Carlos Sainz et Sébastien Loeb. « Nous roulerons déjà au poids prévu par le nouveau règlement, » confie le Français nonuple Champion du Monde des Rallyes. « Pour Daniel et moi ce sera encore l’occasion d’emmagasiner de l’expérience dans cette discipline où nous n’effectuons que trois rallyes par an. Nous avons déjà accompli un peu de chemin depuis ans et la victoire s’est déjà quelque fois offerte à nous sans que nous puissions concrétiser. Si l’objectif premier est clairement de remporter le Dakar, ce serait déjà une bonne chose d’engranger une victoire préalable ici… »

Du côté des outsiders on retrouve les Mini de l’Argentin Orlando Terranova et du Russe Vladimir Vasilyev (vainqueur de l’Africa Race), mais également la Toyota Hilux Overdrive de Bernhard Ten Brinke. Vainqueur du Rallye du Maroc 2011 à l’occasion de son tout premier rallye tout-terrain, le pilote Néerlandais revient au Maroc après deux années d’absence avec à ses côtés Stéphane Prévot, un co-pilote belge bien connu du WRC et qui parfait son apprentissage en rallye-raid. « Après une excellente Baja en Pologne, nous espérons poursuivre sur la même voie, au Maroc », explique Ten Brinke. « Nous ne nous mettons aucune pression. L’idée est de peaufiner les réglages et de prendre de l’expérience et du rythme. A l’arrivée, nous verrons bien où nous nous situerons. »

Outre les trois teams principaux, ils sont encore nombreux à pouvoir animer l’épreuve , notamment, à l’une des 2 voitures engagées par le Team SODICARS Racing (dont Isidre Esteve-Pujol) de Richard Gonzalez ou encore les 3 équipages South Racing.

Du côté des outsiders, capables d’un coup d’éclat on retrouve le buggy Two Wheels Drive du duo Amos/Delaunay comme ce fut le cas au Silk Way Rally en terminant 4ème, et le très véloce SRT RACING de Serradori/Lurquin mais également les Toyota Hilux Bastion et MRacing, l’Isuzu D-Max Jazz Tech Off-Road, les buggy’s Optimus MD Rally Sport avec Pierre Lachaume/Jean-Michel Polato et protos Objectif Dunes de Benoit Maurice (Optimus)…

T2 : la guerre du Golfe
Belle bagarre prévisionnelle en catégorie T2 réservée aux véhicules se rapprochant au plus près des 4×4 de série. Il ne manque que quelques points au Toyota Land Cruiser du Saoudien Yasir Seaidan (Race World Team) pour remporter le titre mondial de la catégorie. Son principal rival, le Qatari Adel Hussein Abdulla (QX Rally Team) qui a imposé son Nissan Patrol sur les trois dernières épreuves de la Coupe du monde, compte bien lui damer le pion.

T3 : le titre en vue !
En catégorie T3 le Team XTREME PLUS sera présent en force avec pas moins de 6 Polaris RZR, dont celui des Français Claude Fournier et Hervé Lavergne, leaders de la Coupe du Monde et capable de décrocher le titre en cas de victoire au terme de ce Maroc.

Open : Laveille et Sabatier en pole
Enfin, en catégorie Open, au lendemain de l’abandon du Japonais Akira Miura au Silk Way Rally, le team officiel Toyota Autobody testera une boîte automatique  et misera sur son équipage vedette et tenant du titre, Christian Lavieille/Jean- Pierre Garcin pour une nouvelle victoire au Maroc. Méfiance, au puissant Bugga’One de Jean-Antoine Sabatier vainqueur de l’Africa Race 2016, sa présence pour la victoire finale dans cette catégorie aux multiples facettes est tout à fait plausible.

CAMIONS : UN MAMMOET, DES KAZAKH ET LADY CHEGAGA
Habillée aux couleurs d’Astana, les IVECO rouleront sous bannière Kazakh avec pour chef de file, le roi des steppes Artur Ardavichus, secondé pour l’occasion par l’Argentin Federico Villagra et le Néerlandais Wuf Van Ginkel. Le tout, bien sûr, pour faire échec au redoutable Renault ‘Sherpa’ du Team MAMMOET piloté par le Néerlandais Martin Van Den Brink et au Scania du team hongrois Fazekas Motorsport Racing de Karoly Fazekas, 3ème l’an dernier.

Forte de 9 participations en l’espace de 10 ans, dont deux victoires (2010 et 2013), Elisabete Jacinto est de retour au volant de son nouveau camion MAN aux couleurs Bio-Ritmo. Nul doute que ‘Lady Chegaga’ sera présente pour jouer une nouvelle victoire finale. « Doté d’un nouveau moteur et de nouvelles suspensions, notre camion marche très bien », confie la pilote portugaise. « Avec ses nouveaux amortisseurs, il fait juste un bruit horrible. Au mois d’avril dernier, déjà au Maroc (Morocco Désert Challenge), j’ai devancé pas mal de camions hollandais. J’espère bien remettre le couvert ici, mais cela dépendra vraiment des circonstances et des événements de course. Mon objectif reste bien évidemment de signer un nouveau podium. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*