FIM : Rallye du Maroc dernière !

Pablo Quintanilla leader au Championnat du Monde

Rallye Oilibya Maroc – du 4 au 10 octobre
Liaisons : 742 km – Spéciales : 1870 km – Total : 2612 km

Après les deux précédentes manches du Championnat du Monde FIM des Rallyes Tout-Terrain au Chili et en Argentine, la caravane du raid se retrouvera, du 4 au 10 octobre, sur les pistes marocaines.

Suite à la virée sud-américaine, Pablo Quintanilla (Rockstar / Husqvarna Factory Team) se retrouve en tête du Championnat FIM, talonné par trois pilotes, tous capables de l’emporter : Paulo Gonçalves (Monster Energy Honda Team) à 5 points, Sam Sunderland (Red Bull / KTM Factory Team) à 6 points et Kevin Bevavides (Monster Energy Honda Team) à 13 points.

Pour le Chilien, la course sera donc d’une grande intensité, toute en concentration et surtout ne pas commettre la moindre erreur s’il veut conserver sur sa tête les lauriers de Champion du Monde FIM des Rallyes Tout-Terrain qu’il détient depuis fin 2016.

Alors que Pela Renet, blessé au Chili, se rétablit de ses opérations, Pablo Quintanilla sera le seul pilote à porter les couleurs du Team Husqvarna. Ce ne sera pas le cas pour le Team Honda — privé toutefois de Joan Barreda qui s’est fracturé le bras en essayant sa moto pour la Ruta 40 —qui alignera quatre pilotes : le Portugais Paulo Gonçalves, Kevin Benavides qui arrive de son Argentine natale avec une première victoire au Mondial et dans son pays, Michael Metge et Ricky Brabec.

Dans la troupe de pilotes qui joue le titre, Paulo Gonçalves (Honda) est le plus âgé, et certainement le plus redoutable pour Quintanilla, de par son expérience et son incroyable capacité de ne jamais baisser les bras.

Chez KTM, Sam Sunderland a également son mot à dire. Le Britannique, leader en début de saison, retrouvera un désert qui lui est plus que familier. À ses côtés, seront également présents : Matthias Walkner, Laia Sanz et le retour de Toby Price et de Antoine Meo après des mois de convalescence, apporteront du soulagement. L’Australien, blessé au Dakar, vient de passer trois semaines dans un centre d’entraînement en Autriche puis en Espagne pour reprendre contact avec la moto et la navigation. Le Rallye du Maroc sera pour lui un test grandeur nature qu’il a décidé de gérer chaque jour. Antoine Meo est logé à la même enseigne, le renforcement de son genou et de son poignet est sa priorité.

Le Yamalube Yamaha Official Rally Team a privilégié un entraînement sud-américain au Chili, en Argentine puis au Pérou, il ne sera donc pas présent officiellement au Maroc. Toutefois, Adrien Van Beveren y participe à titre personnel avec sa moto d’entraînement, tout comme Alessandro Botturi qui ne fait plus partie du Team Yamaha officiel mais a monté sa propre structure avec le soutien de Yamaha Italie.

Le Sherco TVS Rally Factory Team sera au grand complet sur les pistes marocaines qu’il vient de fouler durant cinq jours en participants à la Panafrica. L’Espagnol Joan Pedrero (vainqueur de la Panafrica), Adrien Metge, l’Indien Aravind KP et l’Espagnol Santolino qui a remporté l’enduro Cup l’an dernier au Maroc sont de la manche. Ce dernier participera pour la première fois à une manche du Championnat du Monde FIM des Rallyes Tout-Terrain.

Des Quads en voici, en voilà !
Le Néerlandais Kees Koolen, au guidon de son Quad Barren Racer a profité – lui aussi – de la tournée sud-américaine pour s’emparer de la tête au classement de la Coupe du Monde FIM des Rallyes Tout-Terrain Quad. Il devance le Polonais Rafal Sonik (Yamaha) de 8 points et le Péruvien, Alexis Hernandez (Yamaha) de 11 points. Dans cette catégorie aussi, la bagarre sera à couteaux tirés entre les trois protagonistes au titre.

Motos et quads, pour la dernière manche du Championnat du Monde FIM des Rallyes Tout-Terrain, les deux catégories offriront de merveilleuses images et de grands moments de passion et d’esprit fair-play comme seul le sport peut générer.

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*