Blancpain: Le Belgian Audi Team WRT rafle les titres…

Stuart Leonard-Robin Frijns: champions ! © Patrick Hecq

Le suspense a été d’une incroyable intensité sur le Nürburgring, où se déroulait ce week-end la cinquième et dernière épreuve de la Blancpain GT Series Sprint Cup. Dans cette compétition de référence dans le monde des courses pour voitures de Grand Tourisme, le Belgian Audi Club Team WRT savait qu’il pouvait remporter à la fois les couronnes chez les Teams et chez les Pilotes, avec non moins de quatre équipages encore mathématiquement en lice.

 

Dès les essais qualificatifs, la formation belge se mettait en évidence avec une nouvelle pole position de Dries Vanthoor, la deuxième de rang après celle du Budapest. Le pilote du Belgian Audi Club confirmait sa grande forme durant la première partie de la course de qualification en creusant l’écart. Malheureusement, un harnais récalcitrant lors du changement de pilote allait finalement priver l’équipage de l’Audi R8 LMS #5 de victoire, Dries et Marcel glissant au troisième rang pendant que leurs rivaux Maxi Buhk et Frank Perera s’imposaient et s’adjugeaient ainsi la pole position pour la course principale.

Dimanche, le duel semblait devoir opposer ces deux duos. Dans un premier temps, la Mercedes-AMG avait pu prendre quelques secondes d’avance sur Marcel Fässler en début de course, notamment grâce à des pneus plus frais. Mais une neutralisation de l’épreuve par Safety-Car permettait à l’Audi de revenir dans son sillage au moment du Pit Stop obligatoire. Et lorsque la Mercedes-AMG effectuait son arrêt, Dries Vanthoor se retrouvait en tête !

Pour le Belge, la joie était hélas de courte durée. Lors de l’arrêt, le flexible d’air comprimé activant le pistolet pneumatique s’est accroché dans l’aileron arrière et un mécanicien, emmené par celui-ci au moment où la voiture repartait, laissait tomber le pistolet dans la zone de travail, qui doit réglementairement être vide quand la voiture se remet en mouvement. La sanction tombait : une pénalité, sous forme d’un Drive Through (passage par la pitlane avec une vitesse maximale de 50 km/h), qui mettait un terme aux ambitions de Marcel Fässler et Dries Vanthoor. Mais alors que le titre venait de s’échapper avec la #5, la Mercedes-AMG #84 était victime d’un problème technique et elle devait abandonner… Dès lors, la lutte pour le titre chez les Pilotes opposait Will Stevens-Markus Winkelhock, leaders sur la #2, et Stuart Leonard-Robin Frijns sur la #17. Une attaque imparable de Robin Frijns (qui disposait de pneus plus frais en fin de parcours) sur Markus Winkelhock au premier virage scellait définitivement la course… et l’issue du championnat. Au moment du décompte final, la paire Leonard-Frijns s’impose en effet devant Stevens-Winkelhock. Mais ce n’est pas tout ! Chez les Teams, le Belgian Audi Club Team WRT est sacré devant… le Team WRT, l’équipe étant officiellement séparée en deux car un maximum de trois voitures sont acceptées par Team. Bref, la saison de Vincent Vosse et ses hommes se termine donc par… un double doublé. Qui dit mieux ?

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*