24 Heures TT de France: Le plus dur reste à faire

© MFE

Grand suspense sur le circuit des 24 Heures Tout-terrain de France à Fontaine-Fourches. A quatre heures de l’arrivée (midi), les deux autos de tête, le BMC-JMS #11 et le Nemesis #3 de l’équipe Tartarin Sport sont dans le même tour ! 

« C’est vraiment dommage que nous ayons perdu un peu de temps aux stands ce matin », relate Yves Tartarin.

« Nous avons rencontré une une fuite de gas-oil, nous avons tout vérifié et,en fait, le carburant coulait par le trop-plein suite à notre dernier ravitaillement. Ensuite, nous avons repris notre cadence, sans forcer nous ferons les comptes à l’arrivée. »
Du côté du team JMS, le rythme n’est pas à l’attaque mais sur celui d’une économie de voiture…

Des regrets, le DRV Racing (équipage #63, composé de Marc et Frédéric Demota, renforcé par Vincent Foucart) en dégageaient. « Une rotule a cassé ce matin, nous avons perdu 40 minutes dans la réparation. Nous occupions la tête », a exprimé le chef mécano duLand Rover #63. Par ailleurs, les leaders du championnat de France d’endurance, Billaut et Boutron ont été contraints à l’abandon sur un problème de boîte de vitesses.
 
En catégorie T2, la bagarre fait le spectacle entre le Toyota #94 de l’équipe Etruscan Racing, et le Mitsubishi Pajero #16 du Michaud Racing Team.

Il reste 4 heures à disputer et cela paraîtra un ‘monde’ aux rescapés de ces deux tours d’horloge, leur sensibilité avec leur mécanique s’impose.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*