Formule 2 Italie: Norman Nato « comme à la roulette ! »

Norman Nato au Grand Prix d'Italie

Tonnerre dans le ciel, ‘Grande Casino’ parfois sur la piste, il fallait compter avec la chance ce week-end à Monza pour échapper au chaos. Une grande partie de roulette.…

« Je vous le disais jeudi : à Monza, quand la météo s’en mêle, tout peut arriver ! Vendredi lors des essais, Sean Gelael étions très à la peine, qualifiés loin de ce que nous attendions avec une voiture en manque de performances.

Mais nous savions que samedi, malgré ces mauvaises places sur la grille, tout était jouable à la faveur des averses promises si nous adoptions la bonne stratégie pour la course longue.

« Je partais loin, avec une visibilité quasi nulle conséquence autant de la pluie que du brouillard d’eau permanent qui subsiste au fil du passage des voitures sur la piste mouillée – le ‘spray’. Malgré les conditions très précaires d’adhérence, j’ai continué à attaquer et, très rapidement, j’ai pu tourner dans le rythme des premiers. Après mon changement de pneus effectué alors que je pointais en sixième position, je savais que j’avais une belle carte à jouer. J’ai intensifié mon attaque à la faveur de l’assèchement de la piste. Mon objectif était, raisonnablement, la quatrième ou la cinquième place finale. Mais, dans le dernier tour, Alexander Albon m’a poussé dehors dans la Parabolique. Le fait qu’il ait écopé d’une pénalité pour cette manœuvre n’est pas une consolation.

« Dimanche pour la course courte, je partais donc loin, au cœur d’un peloton très nerveux. Objectif : ne pas se faire sortir et être irréprochable au volant pour éviter les pénalités en temps qui se paient « à crédit » lors de la course suivante. Sur une piste sèche, ma satisfaction est d’être revenu au fil des tours sur Charles Leclerc pour finir au coude à coude avec lui en fin de course. Avoir fait jeu égal avec le leader du championnat donne une idée de notre potentiel… »

Prochain rendez-vous : Grand Prix d’Espagne F2 les 6, 7 et 8 octobre à Jerez.

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*