WEC à Mexico: Pilotes latins et frissons mexicains

Lors de la conférence de presse à Mexico

Lors de la conférence de presse en vue des AT&T 6 Heures de Mexico, quelques vedettes du sport automobile d’Amérique Centrale et d’Amérique Latine ont échangé des impressions sur la course à venir.

Jose Maria Lopez (Toyota TS050 HYBRID #7, Toyota Gazoo Racing, LMP1) : « C’est toujours un plaisir de venir courir à Mexico car on peut vraiment ressentir la passion des spectateurs, nous aimons beaucoup ça.

« Nous avons connu un bon week-end au Nürburgring mais nous aurions aimé nous battre un peu plus avec Porsche pour la victoire, alors nous avons travaillé dur et nous espérons être rapides ici. J’ai vraiment hâte d’être dans la voiture. »

Bruno Senna (ORECA 07-Gibson #31, Vaillante Rebellion, LMP2) : « Avoir couru et gagné ici l’an dernier avec un team mexicain, c’était vraiment spécial. Nous avons passé un moment formidable tout au long du week-end et la ferveur des fans qui nous soutenaient était impressionnante. Pour la première fois, j’ai vu plus de spectateurs assister à la cérémonie du podium LMP2 qu’à celles des LMP1 et des LMGTE. C’était super.
« Cette année, les prévisions météo sont étranges ; nous ne savons pas s’il va pleuvoir et, dans l’affirmative, si la pluie sera forte ou pas, alors on verra sans doute beaucoup d’interruptions. Je ne pense pas que les pneus slicks soient un facteur important ce week-end parce que nous n’avons pas beaucoup de roulage sur le sec. A l’inverse, ce seront les pneus pluie qui seront déterminants. »

Nelson Piquet Jr (ORECA 07-Gibson #13, Vaillante Rebellion, LMP2) : « C’est une saison faite de hauts et de bas mais je n’ai fait que trois courses. Notre rythme et notre stratégie ont été bons mais nous ne sommes pas parvenus à les maintenir tout au long d’une course. Nous avons subi un contact à Silverstone, et aussi des soucis mécaniques à Spa et au Mans.
« D’une façon générale, le team fait du bon travail. Nous avons relevé notre niveau de jeu car la compétition en LMP2 est très, très dure. C’est une saison tellement compétitive que cette année, il faut être à la fois rapide et régulier. »

Roberto Gonzalez (ORECA 07-Gibson #25, CEFC Manor TRS Racing, LMP2) : « C’est très gratifiant de venir courir dans son pays dans un tel championnat du monde, et c’est toujours formidable parce que les fans mexicains connaissent leur sujet, ils aiment suivre leurs pilotes.
« Je viens ici depuis l’âge de 10 ans, nous avons vu le Groupe C et la Formule 1. On fait énormément de sacrifices pour sa carrière, on déménage loin de chez soi, on court partout dans le monde, mais revenir disputer une course devant son public, c’est un sentiment incomparable. »

James Calado (Ferrari 488 GTE #51, AF Corse, LMGTE Pro) : « On ne sait jamais ce qui va se passer en LMGTE Pro, car c’est un constructeur différent qui gagne d’un week-end de course à l’autre. Il y a la chance, la stratégie… Tout le monde fait de belles courses, ce qui démontre le bien-fondé de la Balance des Performances de ce championnat.
« Ce circuit est bon pour nous mais nous verrons ce que nous pourrons y faire. Nous avons été malchanceux au Mans, nous y avons perdu beaucoup de points mais nous savons à peu près où nous en sommes au championnat et nous voulons faire un beau résultat ce week-end. »

Miguel Molina (Ferrari 488 GTE #54, Spirit of Race, LMGTE Am) : « Pour moi, il y a beaucoup à apprendre dans cette discipline. Auparavant, je venais des courses sprints et aujourd’hui, c’est un changement total et j’aime beaucoup ça. Il y a des hauts, des bas… Lors de la dernière course nous étions très compétitifs et nous sommes maintenant dans une bonne dynamique.
« C’est ma première saison en WEC et j’apprends énormément, j’assimile tout spécialement tous les circuits. C’est important pour moi d’acquérir cette expérience cette année et je suis impatient de courir ici à Mexico. »
 
Fiona Miller,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*