Porsche Supercup: Deux sublimes ‘remontadas’ avant la trêve !

Steven Palette

En difficultés à l’issue des qualifications, les deux fers de lance du team Martinet by Alméras sont les auteurs de deux impressionnantes remontées sur le tourniquet du Hungaroring, théâtre de la cinquième manche de la saison 2017 de Porsche Mobil 1 Supercup. Deux ‘remontadas’, pour reprendre une expression à la mode, qui valent à Philip Morin et Steven Palette de conclure leur parcours dans le Top-10, tandis qu’au tableau des Gentlemen, s’il termine au pied du podium, Roland Berville continue à s’accrocher au tiercé de tête du championnat.

L’équipe fonde maintenant de gros espoirs sur la rentrée à Spa.

Après une visite sur le monument ultra-rapide de Silverstone, l’écurie de Pierre Martinet et Philippe Alméras fait escale sur le circuit court et plutôt lent de Budapest où, sur le papier – les différents partiels en attestent – les réglages des Porsche 991 GT3 Cup doivent permettre à leurs pilotes de se hisser dans le Top-5 des qualifications, tout proche de la pole position. Ils ne parviennent malheureusement pas à exploiter de manière optimale le matériel à leur disposition et, en raison de diverses circonstances, se qualifient respectivement en 16ème et 20ème positons, Steven devant Philip. Un résultat certes décevant, mais qui rend plus belles les perspectives pour la course.

Dès l’extinction des feux, en effet, ils s’élancent le couteau entre les dents et offrent un festival de dépassements sur un tracé pourtant réputé difficile en la matière. Steven Palette progresse ainsi de six places dans la hiérarchie et arrache la dernière position du Top-10, mais Philip Morin fait encore plus fort. Avalant un à un les concurrents qui le précèdent, il remonte de 13 places et conclut son parcours au 7ème rang, avec à la clé un meilleur chrono qui le hisse dans le Top-5, à 6/10èmes de seconde de la référence. Roland Berville, pour sa part, réalise un week-end où la performance est le maître-mot, mais il se fait enfermer à l’extérieur au bout de la ligne droite des stands au départ, et rétrograde au classement. Sa remontée, ensuite, n’en est que plus belle et, comme en Angleterre, il échoue au pied du podium pour seulement 3/10èmes de seconde, sauvant tout de même sa troisième place au classement des Gentlemen.

« C’est rageant de louper une nouvelle fois le coche en qualifications, car la compétitivité de nos autos valait largement un Top-5, ou du moins l’assurance de se hisser à 4/10ème de seconde de la pole position », souligne Philippe Alméras, Team Principal. « Nous étions donc condamnés à disputer de bonnes courses, ce à quoi se sont attelés les pilotes, et ça nous a finalement plutôt bien souri.   Nous pouvons nous satisfaire d’avoir effectué un bond en avant dans cet exercice, et il nous faudra maintenant rencontrer plus de réussite en qualifications, tantôt dans le trafic, tantôt dans l’exploitation des pneumatiques. Nous avons franchi le cap de la partie la plus importante et la plus difficile de la saison, avec de bons résultats en Autriche, en Grande-Bretagne et ici en Hongrie. Direction Spa, maintenant, à la rentrée, où le programme sera dense avec deux courses régies par une seule qualif qu’il faudra tout particulièrement soigner. J’espère que nos pilotes s’y prépareront parfaitement, mentalement et physiquement, pour donner le meilleur. L’équipe, elle, s’occupera du set-up ! »

LA PERF : Philip Morin
Qualifications : 20ème – Course : 7ème
Sur un tracé plus propice à son expérience, le Suédois réalise en Hongrie une performance exceptionnelle en remontant de 13 positions en course !

#19 Philip Morin (SWE, Martinet by Almeras)
L’exploit mérite d’être souligné tant les dépassements, comme nous l’observions après Silverstone, se révèle un exercice particulier en Supercup. L’intéressé nous éclaire : « Le jus des pneus ne nous permet d’effectuer qu’un tour rapide en qualifications et lors de ma première tentative j’ai rencontré du trafic. Puis dans la seconde, mon chrono m’a été retiré pour ne pas avoir respecté la ligne de course, expliquant ma position de départ. J’ai pu me rattraper en course, car ce circuit est court et offre une adhérence similaire à ce que je retrouve en Suède. Je dois à chaque fois découvrir de nouvelles pistes, mais celle-ci m’est plus familière et j’ai pu m’exprimer, avec ce beau résultat à la clé, qui me permet de remonter à la 9ème place au championnat. »

LE CHIFFRE : 2
La lutte continue à faire rage dans le classement Gentleman de la Supercup. Derrière les deux inamovibles leaders, ils sont deux à s’affronter pour le gain de la troisième place du championnat. Roland Berville est bien sûr l’un des deux, et c’est avec… deux points d’avance que le Gardois continue à occuper le podium provisoire.

LA DECLA
« Je signe le 16ème temps d’une qualif comme toujours très serrée, où chaque détail compte. Le feeling avec la voiture n’est pas parfait, mais j’aime ce type de circuit et ma motivation est à bloc. On va tout donner avec l’équipe pour disputer une bonne course et gagner des places ! » Steven Palette, qui a vu juste en remontant dans le Top-10.

Classements : 1. M. Ammermüller (Lechner MSG Racing Team) ; 2. D. Olsen (Walter Lechner Racing Team) ; 3. D. Cammish (Lechner MSG Racing Team)… 7. P. Morin (Martinet by Alméras)… 10. S. Palette (Martinet by Alméras)… 21. R. Berville (Martinet by Alméras) 4ème ‘B’…

Championnats : 1. M. Ammermüller, 116 points ; 2. D. Olsen, 102 pts ; 3. D. Cammish, 86 pts… 9. P. Morin (5ème rookie), 34 pts… 11. S. Palette, 32 pts… R. Berville, 3ème Gentleman

PROCHAINE MANCHE : Spa-Francorchamps (25-27 août)

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*