WEC: Michelin prêt pour la dernière étape Européenne

© DR

Selon la tradition établie depuis désormais trois ans, la dernière étape Européenne du Championnat du Monde d’Endurance (FIA WEC) aura lieu en Allemagne, sur les 5,148 kilomètres du circuit Grand Prix du Nürburgring (Grand Prix Strecke), dans le massif de l’Eifel. Ensuite, à partir du mois de septembre, l’ensemble des acteurs du Championnat fera escale, dans l’ordre : au Mexique, aux Etats-Unis, au Japon et en Chine, pour terminer la saison mi-novembre dans le petit royaume de Bahreïn.

 

Les 6 Heures du Nürburgring sont aussi la première course du FIA WEC organisée après les 24 Heures du Mans. Pour cette raison, toutes les équipes arrivent en Allemagne avec des ambitions et des attentes. Il y a ceux qui sont à la recherche d’une confirmation, après avoir su s’imposer dans la Sarthe, et ceux qui sont animés par un esprit de conquête puisque, pour des raisons variées, ils n’ont pas pu démontrer leurs qualités durant la ‘classique mancelle’.

L’édition 2017 des 6 Heures du Nürburgring aura lieu une semaine en avance par rapport à celle de 2016 et les conditions météo sont annoncées favorables, avec une température dans l’air estimée aux alentours de 20°C durant la journée et une température de la piste un peu supérieure, selon le taux d’irradiation de la surface.

Le tracé de la Grand Prix Strecke, qui a été construit en 1984, est très équilibré, avec le même nombre de virages à droite qu’à gauche (16 au total). La surface ne propose pas de défis particuliers en termes d’usure, même si l’on pourrait définir la piste comme étant globalement ‘sous-vireuse’. Néanmoins, les limitations introduites en LM P1 et LM GTE Pro par le règlement 2017 sur les quantités (3 trains de pneus pour les essais libres et 4 trains pour les qualifications et la course, avec 2 pneus à utiliser en cas de besoin), imposeront aux équipes d’optimiser la longévité et doubler les relais avec leurs pneumatiques.

En Allemagne, Michelin équipe 13 voitures sur les 29 engagées et apporte 1300 pneus (100 pneus par voiture).

Michelin met à disposition des partenaires de la catégorie LM P1 des pneumatiques slicks MEDIUM et HARD, des pneus MICHELIN Hybride en cas de faible pluie ou d’asphalte séchant ainsi que des pneus WET et Full WET en cas de pluie persistante et battante.

Pour les partenaires de la catégorie LM GTE, Michelin apportera des pneumatiques slicks SOFT, MEDIUM et HARD, ainsi que ses gammes pour la pluie.

« Après avoir obtenu notre 20ème victoire consécutive aux 24 Heures du Mans le mois dernier, lors d’une course riche en coups de théâtre, nous arrivons maintenant au Nürburgring sereins et déterminés pour terminer en beauté la première partie de la saison FIA WEC 2017 », déclare Jérôme Mondain, le manager Michelin des programmes Endurance. « Même si tous les feux sont au vert, nous restons concentrés sur l’accompagnement de nos partenaires dans la gestion des pneumatiques : c’est en effet sur des pistes comme celle-ci, qui ne semblent pas présenter d’éléments marquants, que les choix s’avèrent le plus difficiles. En outre, en raison de la météo annoncée pour ce weekend, il est probable que la température de la piste se situe au croisement entre deux des solutions de pneus slicks proposés, ce qui implique une analyse très fine de tous les paramètres afin de déterminer le meilleur pneu à monter lors de chaque changement »
 

LM P1 (31/71-18)
Les pneumatiques Michelin LM P1 sont disponibles en 3 gammes : slick, hybride et pluie.

Les pneus slick, à partir de cette année, se déclinent ‘traditionnellement’ en SOFT, MEDIUM et HARD.

Porsche LMP Team et Toyota Gazoo Racing disposent chacun de pneus dédiés, répondant aux exigences particulières de leur voiture.

Le pneu MICHELIN Hybride a substitué les pneumatiques intermédiaires pour la première fois en 2012. Son mélange de gommes révolutionnaire permet de rouler avec des pneus dépourvus de sculpture sur piste mouillée en train de sécher.

Enfin, les pneus pluie se déclinent en ‘Wet’ et ‘Full Wet’, selon le mélange des gommes utilisé pour la construction de la bande de roulement. La mission de ces pneumatiques est de rétablir le contact avec la piste, en éliminant la couche d’eau qui la recouvre en cas de forte pluie. Leur capacité d’évacuation de l’eau peut atteindre les 120 litres d’eau par seconde à haute vitesse.

Quantité allouée au Nürburgring pour qualifications et course : 4 trains de pneus et 2 pneus de secours.

LM GTE (30/68-18 avant, 31/71-18 arrière)
Comme pour la catégorie LM P1, Michelin a introduit de nouveau cette année la définition de SOFT, MEDIUM et HARD pour les pneus slick.

Après un profond travail sur les mélanges de gommes, en LM GTE, Michelin a supprimé l’utilisation des pneus intermédiaires depuis le début des années 2010.

Comme dans la catégorie reine, les pneus pluie se déclinent en ‘Wet’ et ‘Full Wet’.

Dans le respect de la philosophie du Championnat, les voitures LM GTE AM seront chaussées des pneus Michelin qui équipaient les voitures Pro en 2016.

Quantité allouée au Nürburgring pour qualifications et course : 4 trains de pneus et 2 pneus de secours.

Alessandro Barlozzi,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*