FFSA GT: Pluie d’étoiles à Dijon-Prenois !

Départ de la course 2 des GT4 à Dijon

Pour le grand retour du Championnat de France FFSA des Circuits à Dijon-Prenois le week-end dernier (1-2 juillet), la météo fut capricieuse mais le spectacle superbe, sous les yeux de Dominique Roger, Vice Président de la Fédération Française du Sport Automobile. 

Cinq ans que le Circuit Dijon-Prenois n’avait plus reçu la grande famille du Championnat de France FFSA des Circuits. L’attente a été récompensée par un feu d’artifice d’action en piste sur le tracé historique de 3.8 km, qui a notamment accueilli la Formule 1 à six reprises.

 
En Championnat de France FFSA GT – GT4 European Series Southern Cup, le meeting bourguignon a vu l’éclosion d’une nouvelle star avec Stéphane Tribaudini qui livre un week-end de toute beauté, parachevé par une victoire en Course 2 le dimanche. La veille, Henry Hassid et Steven Palette avaient ouvert le compteur 2017 du team Martinet By Alméras.
 
L’écurie montpelliéraine a également brillé en Porsche Carrera Cup France, qui rejoignait le FFSA Circuits pour la première fois cette saison. Double vainqueur à Dijon-Prenois, Julien Andlauer reprend les commandes du classement.
 
Côté Peugeot 308 Racing Cup, Julien Briché (JSB Compétition) et Jimmy Clairet (Pussier Automobiles by Clairet Sport) se partagent les victoires avant la trêve estivale.
 
En Coupe de France Renault Clio Cup, Marc Guillot signe un doublé qui le propulse en tête du championnat.
 
La quatrième manche du Championnat de France FFSA des Circuits aura lieu sur le Circuit de Nevers Magny-Cours du 8 au 10 septembre.

CHAMPIONNAT DE FRANCE FFSA GT – GT4 EUROPEAN SERIES SOUTHERN CUP
De retour à Dijon-Prenois pour la première fois depuis 2012, le Championnat de France FFSA GT – GT4 European Series Southern Cup et ses 32 bolides GT4 ont fait le show en Bourgogne-Franche-Comté.
 
Disputée dans des conditions climatiques particulièrement piégeuses, la Course 1 du troisième rendez-vous de l’année prend des airs de film à suspense. Henry Hassid et Steven Palette passent finalement entre les gouttes pour offrir au team Martinet By Alméras son premier succès de la saison avec la Porsche Cayman Clubsport MR GT4 #18.
 
Étincelant depuis le début du week-end bourguignon, Stéphane Tribaudini, qui roule seul dans la catégorie AM, remporte une belle victoire de classe au volant de la Ginetta G55 GT4 #111 de l’écurie Classic & Modern Racing (CMR).
 
Révélation du meeting, Tribaudini, qui est arrivé à la compétition automobile par l’intermédiaire du jeu vidéo en étant l’un des tout meilleurs gamers français, conclut sa brillante prestation par une double victoire – au général et dans la catégorie AM – lors de la Course 2, où de nombreux constructeurs ont évolué aux avant-postes.
 
Benjamin Lariche et Robert Consani (Ginetta Team Speed Car #8) s’adjugent les honneurs en Pro-Am, devant l’Aston Martin Vantage GT4 #117 du Street Art Racing (Arno Santamato/Eric Cayrolle) et la Porsche Cayman #30 de Mike Parisy et Gilles Vannelet, qui conservent les commandes du classement Pilotes pour cinq petits points.
 
Dans le Championnat de France FFSA GT AM, les frères Lamic – Paul et Jean-Philippe – tiennent toujours les rênes de la catégorie mais le duo de la Ginetta Vic’Team n°54 voient revenir Tribaudini à seulement neuf longueurs.
 
Le cap de la mi-saison est désormais franchi en Championnat de France FFSA GT ; les concurrents reprendront la piste après la traditionnelle trêve estivale pour la quatrième manche 2017, qui aura lieu sur le Circuit de Nevers Magny-Cours du 8 au 10 septembre, toujours dans le cadre du Championnat de France FFSA des Circuits.
 
PORSCHE CARRERA CUP FRANCE
Déjà vainqueur des deux premières courses de la saison sur le Circuit de Spa-Francorchamps, Julien Andlauer récidive avec deux nouvelles victoires à Dijon. À quelques jours de son 18e anniversaire, le pilote Martinet by Alméras reprend la tête de la Porsche Carrera Cup France qu’il avait abandonnée au Mans.
 
Le début d’été a été marqué par une météo très changeante sur le Circuit de Dijon-Prenois. Après des essais libres sur une piste majoritairement humide, la première qualification s’est déroulé sur un asphalte sec. Florian Latorre (Martinet by Alméras) a décroché la pole position devant Alessio Rovera (Tsunami RT).
 
Une averse est venue mouiller la piste avant le départ de la première course. Alors que tous les pilotes sont arrivés sur la grille en pneus pluie, Egidio Perfetti est parti des stands en slicks. Sur un circuit séchant, le pilote Mentos Racing s’est montré plus rapide que le reste du peloton en début de course.
 
Lorsque la voiture de sécurité est entrée en piste à la suite de la sortie de Lucile Cypriano (Racing Technology), tous les leaders ont plongé dans les stands pour changer leurs pneumatiques. Plus à l’aise en slicks, Julien Andlauer est parvenu à prendre le dessus pour s’imposer devant Egidio Perfetti, premier B. Florian Latorre a complété le podium.
 
Le dimanche, la piste est restée sèche. Florian Latorre a signé une troisième pole position consécutive. Premier au départ, il n’a pourtant pas résisté à Julien Andlauer. Julien Andlauer s’est imposé pour la quatrième fois en cinq courses, devant Florian Latorre et Joffrey de Narda (Sébastien Loeb Racing). En B, la victoire est revenue à Christophe Lapierre. Antoine Jung (Team Vendée Auto Sport) et Valentin Hasse-Clot (Sébastien Loeb Racing) se sont partagés les deux victoires en Rookie.
 
PEUGEOT 308 RACING CUP
Avec une alternance d’averses et d’éclaircies, le quatrième rendez-vous de la 308 Racing Cup a mis les nerfs des équipes à rude épreuve. Julien Briché (JSB Compétition) et Jimmy Clairet (Pussier Automobiles by Clairet Sport) se partagent les deux victoires avant la trêve estivale.
 
– Animées, les courses de 308 Racing Cup ont mis aux prises dix-sept pilotes sur le vallonné circuit de Dijon-Prenois.

– La météo a joué un grand rôle tout au long du week- end, avec une première séance qualificative disputée sur piste humide et le reste des sessions courues sur un asphalte sec.

– Deux doublés ont marqué les deux courses avec un avantage aux pilotes JSB Compétition le samedi, Julien Briché devant Xavier Fouineau, puis pour Pussier Automobiles by Clairet Sport le dimanche, avec Jimmy Clairet devant son frère Teddy.

– Les Juniors ont encore marqué de leur empreinte cette manche de la 308 Racing Cup, avec les podiums de Gaëtan Paletou (Milan Compétition) le samedi et de Teddy Clairet le dimanche.
 
Disputée sur piste humide, la première séance qualificative donnait le ton avec un doublé des pilotes Juniors Teddy Clairet (Pussier Automobiles by Clairet Sport) et Amaury Richard (GPA Racing). Jimmy Clairet (Pussier Automobiles by Clairet Sport) suivait en deuxième ligne devant David Pouget (GPA Racing). Christian Jaquillard (JSB Coméptition) était le plus rapide des Gentlemen.
 
Le premier virage a chamboulé l’ordre de la grille de départ. Teddy et Jimmy Clairet pris dans le chaos devaient abandonner, de même que David Pouget. Parti de la neuvième position, Gaëtan Paletou (Milan Compétition) se retrouvait en tête derrière la voiture de sécurité.
 
Au terme de la neutralisation, Julien Briché (JSB Compétition) progressait au classement pour rapidement récupérer la première position et s’imposer devant Xavier Fouineau et Gaëtan Paletou. Christian Jaquillard (JSB Coméptition) s’imposait chez les Gentlemen.
 
La seconde qualification se disputait sur piste sèche et permettait à Teddy et Jimmy Clairet de se partager la première ligne de la grille de départ devant Gaëtan Paletou et Xavier Guyonnet (Pussier Automobiles by Clairet Sport).
 
Plus prudents au départ, les frères Clairet conservaient les commandes de la course à l’extinction des feux. Jimmy prenait l’avantage sur son frère Teddy, premier Junior, pour remporter une courte victoire avec moins d’une seconde d’avance. Le podium était complété par Julien Briché. Denis Gibaud prenait sa revanche chez les Gentlemen.
 
COUPE DE FRANCE RENAULT CLIO CUP
Sous une météo variable, les deux courses de Clio Cup France disputées sur le Circuit de Dijon-Prenois ont vu deux tops 5 rigoureusement identiques le samedi et le dimanche. Par deux fois, Marc Guillot s’impose devant son équipier Nicolas Milan. Thibaut Bossy, Benoît Castagné et le premier Junior Dorian Guldenfels suivent dans le même ordre.
 
Sur une piste humide, Nicolas Milan (Milan Compétition) décrochait une large pole position en devançant Jérémy Curty (Carmine Compétition) de plus de 7 dixièmes de secondes. Premier Junior, Dorian Guldenfels (Raiwoit Racing) se plaçait en deuxième ligne avec Marc Guillot (Milan Compétition) à ses côtés. Parmi les Gentlemen, Grégory Touzalin (Milan Compétition) signait le temps de référence au neuvième rang du général.
 
Dans l’après-midi, le départ était donné sur une piste sèche. Parfaitement partis, Marc Guillot et Jérémy Curty entraient en contact dans le deuxième virage et devaient laisser passer une partie du peloton. Nicolas Milan bouclait le premier tour devant Dorian Guldenfels, Guillaume Savoldelli (Team TB2S), Thibaut Bossy (Team TB2S), Benoît Castagné (Raiwoit Racing) et Veenesh Shunker (Clairet Sport). Grégory Touzalin était éliminé dès ce premier tour.
 
Dans le peloton, les positions évoluaient ostensiblement sur une trajectoire à l’adhérence précaire. Dans un remake du duel entre René Arnoux et Gilles Villeneuve lors de la première victoire de Renault Sport en F1 vingt-huit ans jour pour jour auparavant sur ce même circuit, les Thibaut Bossy, Marc Guillot, Benoît Castagné, Nicolas Milan et Dorian Guldenfels abordaient les courbes du circuit de Dijon-Prenois portières contre portières.
 
Jusqu’au bout, les cinq premiers roulaient roues dans roues avec l’ambition de décrocher la victoire. Passé en tête lors du neuvième passage et auteur du meilleur tour, Marc Guillot ajoutait une nouvelle victoire à son brillant palmarès en conservant 0,110 seconde d’avance sur son équipier Nicolas Milan. Thibaut Bossy complétait le podium à une seconde, devant Benoît Castagné et Dorian Guldenfels, premier Junior face à Alexandre Gadois et Corentin Tierce. Emmanuel Raffin (Autosport GP) s’imposait chez les Gentlemen, devant Jean-Marc Thevenot et Franck Traynard.
 
Dimanche, Nicolas Milan signait également le meilleur temps de la seconde séance qualificative. Thibaut Bossy, Marc Guillot et Benoît Castagné suivaient devant le premier Junior, Dorian Guldenfels. Le temps de référence des Gentlemen revenait à Stéphane Auriacombe (Tierce Racing).
 
Sur piste sèche, Nicolas Milan prenait le meilleur départ devant Marc Guillot, Thibaut Bossy et Benoît Castagné, avec les Juniors Dorian Guldenfels et Kévin Jimenez (GPA Racing) juste derrière eux. Dès les premiers tours, Marc Guillot trouvait l’ouverture pour s’emparer de la tête de la course et Benoît Castagné passait au troisième rang.
 
Au fil des minutes, les équipiers Nicolas Milan et Marc Guillot s’échangeaient plusieurs fois la première place, tout en restant sous la pression de Benoît Castagné. À mi-course, les cinq mêmes pilotes que la veille formaient un groupe en quête d’une victoire à Dijon.
 
Comme lors de la course 1, Marc Guillot s’imposait finalement devant Nicolas Milan, Thibaut Bossy, Benoît Castagné et Dorian Guldenfels. Chez les Juniors, Guldenfels, Kévin Jimenez et Alexandre Gadois composaient le podium. Victoire de David Pajot (LMV Sport) en Gentlemen avec moins de trois dixièmes d’avance sur Stéphane Auriacombe et un peu plus d’une seconde d’avance sur Emmanuel Raffin (Autosport GP).
 
Grâce à ce doublé à Dijon, Marc Guillot s’empare de la première place du classement général de la Coupe de France Renault Clio Cup avec un point d’avance sur Benoît Castagné. Changement de leader également chez les Gentlemen avec le retour au premier rang d’Emmanuel Raffin devant Mickael Carree. Dorian Guldenfels assoie encore un peu plus sa domination chez les Juniors.
 
Prochain rendez-vous à la rentrée avec le cinquième meeting de la saison programmé sur le Circuit de Magny-Cours du 8 au 10 septembre.
 
Communiqué FFSA,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*